Psaume 38 « Oui, mes péchés me submergent, leur poids trop pesant m’écrase » (repentance)

une personne assise au sommet d'une montagne contemple le panorama - Image par StockSnap de Pixabay

Psaume 38 (extraits)

(Psaume de David, pour faire mémoire)

Éternel, corrige-moi et guéris-moi.

Oui, mes péchés me submergent
leur poids trop pesant m’écrase
Mes plaies sont puanteur et pourriture
c’est là le prix de ma folie.

Brisé, écrasé, à bout de forces
mon cœur gronde et rugit en moi,
Éternel, tout mon désir est devant toi
et rien de ma plainte ne t’échappe.

Le cœur me bat, ma force m’abandonne
et même la lumière de mes yeux,

Amis et compagnons se tiennent à distance
et mes proches à l’écart de mon mal.

Moi, comme un sourd,
je n’entends rien
comme un muet,
je n’ouvre pas la bouche.

C’est Toi que j’espère, Éternel,
Éternel, mon Dieu, toi, tu répondras.

Et maintenant, je suis près de tomber
ma douleur est toujours devant moi
Oui, j’avoue mon péché, je m’effraie de ma faute.

Ne m’abandonne jamais, Éternel !
mon Dieu ne soit pas loin de moi !
Viens vite à mon aide, Éternel, mon Salut !

 

 

Quelques remarques

  • Dans la traduction grecque de la Bible hébraïque, ce Psaume porte le N°37.
  • Vous avez ici des extraits mis en forme pour la repentance.
  • La « correction » dont il est ici question n’est pas une punition de Dieu, il n’est jamais source de souffrance, nous savons bien que la violence est un signe de faiblesse, Dieu a d’autres moyens pédagogoques pour nous aider à être bon : sa propre bonté, l’amour même de son ennemi, la patience : c’est ainsi qu’il cherche à nous « corriger ».
  • Bien entendu, Dieu n’attend pas que nous soyons dans la repentance pour nous pardonner (pas plus qu’un médecin attend que nous soyons en bonne santé pour venir nous soigner). Dieu pardonne car il nous aime, et il nous aime pour la simple et bonen raison qu’il nous aime, comme une mère parfaite aime son enfant bien aimé.
  • Néanmoins, la repentance est utile pour que nous puissions avancer, c’est comme cela pour tout, pour son métier, pour la pratique du sport ou d’un instrument de musique, celui qui ne verrait même pas les points où il devrait progresser ne se perfectionnera pas vite.
  • Et Dieu ne demande pas mieux que de nous aider, de « travailler » en nous sur la racine du mal, ce qui fait que nous nous laissons aller à faire de temps en temps n’importe quoi, mais ce n’est pas facile sans notre participation active.
  • Ce n’est donc pas pour nous abaisser, encore moins pour nous culpabiliser, que la repentance est faite. Au contraire, c’est parce que nous sommes bien mieux que ce que nous faisons, et que Dieu espère nous aider à devenir ce meilleur.

À propos de ce Psaume, vous pouvez voir aussi cette question que pause un visiteur.

 

Si vous le désiriez, voici d’autres Psaumes aidant à prier, et quelques pistes d’appropriation de ces textes.

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *