03 novembre 2023

un enfant émerveillé lors d
Texte Biblique

Pierre à Jésus : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. » (Jean 6:68)

un enfant émerveillé lors d'une lecture - Image par saralcassidy de https://pixabay.com/fr/photos/en-train-de-lire-surpris-3969956/Au moins chercher, et analyser

Manifestement, Pierre et ses collègues apôtres se sont effectivement posé la question de continuer ou non à suivre Jésus. Ils ont souvent du mal à saisir ce que Jésus raconte, ça leur semble trop compliqué, déstabilisant, trop libre par rapport au politiquement et au religieusement correct. Pierre a hésité, il reconnaît devant Jésus qu’il s’est demandé s’il n’allait pas rentrer chez lui bien tranquillement avec sa famille, sa femme, son entreprise de pêche. Pourtant, Pierre est là, prenant du temps à découvrir Jésus parce que finalement, tout bien pesé, il n’y a pas mieux.

Comment se place Jésus ?

La première chose que nous montre cette belle attitude de Pierre, c’est que nous n’avons pas besoin d’être à 100% convaincu par Jésus-Christ pour s’intéresser à lui, ni de tout comprendre, ni de trouver le bonhomme sympathique. Pierre est concret : il est là car Jésus lui apporte vraiment.

La seconde chose est qu’il est essentiel d’avoir une certaine recherche dans notre vie, au moins. Cela pourrait ne pas être Jésus : il y a bien des pistes de recherche, bien des inspirations, surtout maintenant. Et bien, comparons, comme nous le faisons pour notre alimentation ou nos loisirs. C’est ce que fait Pierre, et il dit que, franchement, il n’a pas trouvé mieux que Jésus pour alimenter sa recherche de qualité de vie. Personnellement, même si j’aime bien découvrir toute sorte de sources philosophiques, littéraires, scientifiques, et religieuse avec le Bouddhisme et le Coran… franchement : je n’ai pas trouvé plus inspirant que les paroles et les actes de Jésus-Christ. Et c’est avec lui que je trouve bon de mettre en dialogue tout le reste.

Enfin : Jésus n’est pas seulement inspirant au point de vie éthique, domaine où il est pourtant excellent, nous apportant infiniment pour avoir de meilleurs rapports avec le monde, avec les autres et avec nous-même. Au delà de ce plan psychologique et éthique, comme le dit Pierre, Jésus nous introduit dans l’ultime, dans la transcendance, dans une dimension spirituelle, dans une vie en abondance au-delà de l’écorce de la vie. Ce domaine aussi est un grand marché où il y a de tout, du meilleur et du pire, à s’y perdre. Au-delà de toutes les idéologies, religions et églises, en Christ, nous trouvons effectivement « les paroles de la vie éternelle ». C’est tout simple, et c’est vrai.

par : pasteur Marc Pernot

verset médité prêt à être imprimé

Vous pouvez partager en commentaire ce que ce verset vous dit, à vous, aujourd’hui…

Aller vers la liste des simples versets médités

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

5 Commentaires

  1. Morgane dit :

    Bonjour,
    Merci pour vos commentaires de versets que je trouve toujours très précieux et vivifiants.
    J’aime beaucoup la formulation « je n’ai pas trouvé mieux que Jésus pour alimenter ma recherche de qualité de vie ».
    J’ai souvent tendance à me perdre dans de sombres explications lorsque je partage cette part importante de moi qu’est ma foi chrétienne auprès d’amis éloignées ou blessées par les églises.

    1. Marc Pernot dit :

      Merci pour les encouragements. C’est tout à fait sympa. N’hésitez pas à ajouter vos idées, réflexions, expériences/ Ce sera un service pour bien des personnes.
      Je trouve aussi particulièrement riche ce que vous relevez dans ce verset et que j’ai paraphrasé ainsi. Témoigner ce n’est pas prêcher (ça c’est pour nous enrichir entre chrétiens). Témoigner c’est dire ce que la foi nous apporte, sincèrement, personnellement, sans tenir compte des discours convenus.

  2. Rosset Claire-Lise dit :

    Cher Marc,

    Ce verset de Jean 6 : 68 est un des plus beaux versets de la Bible. Il rejoint le texte du Ps. 63 : 2 qui me tient à cœur :
    O Dieu! tu es mon Dieu, je te cherche;
    Mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi,
    Dans une terre aride, desséchée, sans eau.

    Non seulement Christ a les paroles de la vie éternelle, mais il nous fait connaître le Père, il nous donne le Saint-Esprit, cet Esprit d’adoption qui nous permet de dire à Dieu : Abba, Père ! dans une filiation divine.

    Quand je pense aux « richesse insondables du Christ », j’ai le vertige de tant d’amour, de patience et de compassion de Dieu pour m’accompagner dans mon chemin si chaotique, où j’ai tant à apprendre ce qu’est : or, le juste vivra de sa foi !

    Comme je me réjouis de voir Dieu face à face, ce Dieu qui essuiera toute larme de mes yeux selon la promesse d’Apoc. 21 : 4 !

    Alors, oui : Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. » (Jean 6:68)

    Bien cordialement et merci !
    Claire-Lise R.

    1. Marc Pernot dit :

      Chère Claire-Lise
      Un grand grand merci à vous.
      Je dois l’idée de prendre ce verset pour le petit billet de ce vendredi à une excellente personne que j’ai été rencontrer hier. C’est incroyable qu’après plus de 200 versets je n’étais encore passé par une perle comme celle là. Merci à elle.
      Et merci à vous pour votre apport spirituel partagé !
      Dieu vous bénit et vous accompagne

  3. Rosset Claire-Lise dit :

    Cher Marc,
    Merci infiniment de votre réponse.

    Je me suis demandée si Pierre reconnaissait Jésus comme l’unique chemin de vie, entre autre, parce qu’il avait été témoin de la transfiguration du Christ. Or, l’épisode de la transfiguration ne fait pas partie de l’év. de Jean, mais des trois autres évangiles synoptiques.
    Comme l’écrit Eric Morin : « Comme l’atteste l’épisode de la transfiguration, Jésus n’a pas besoin de mourir pour ressusciter. Pierre, Jacques et Jean constituent les droits témoins, juridiquement recevables, qui peuvent affirmer avoir vu Jésus dans son corps transfiguré avant qu’il ne meure. Ainsi le choix de la croix n’est pas pour Jésus un chemin vers sa propre résurrection ; la croix est un chemin pour rejoindre l’humanité dans la mort et proposer à tous le résurrection et la vie. »
    (Se convertir à l’Esprit, (voir 2 Cor. 3 : 16), Eric Morin, Cahiers Evangile, 202, Cerf, 2022) p. 33, 34 )

    D’autre part, réveillée durant la nuit, j’ai cherché une prédication sur ce magnifique verset de Jean 6 : « Seigneur, à qui donc irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » et bingo ! je « tombe » sur votre prédication à l’Oratoire du Louvre du 9 février 2014 : « Seigneur, à qui d’autre irions-nous ? », que je recommande à chaque auditeur-rice d’écouter :
    https://oratoiredulouvre.fr/libres-reflexions/predications/seigneur-a-qui-d-autre-irions-nous-jean-6#ecouter

    ou de lire :
    https://oratoiredulouvre.fr/libres-reflexions/predications/seigneur-a-qui-d-autre-irions-nous-jean-6#lire

    Alors, tout bon dimanche à l’écoute de cette Parole qui est Esprit et Vie.
    Bien cordialement et encore merci, cher Marc
    Claire-Lise R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *