« L’Éternel m’a dit : Tu es mon enfant, je t’ai engendré aujourd’hui. » (Psaumes 2:7)

un enfant émerveillé lors d'une lecture - Image par saralcassidy de Pixabay↪ « L’Éternel m’a dit : Tu es mon enfant, je t’ai engendré aujourd’hui. » (Psaumes 2:7).

⤑ L’Éternel l’a dit ! L’avons-nous entendu, vraiment entendu, gravé dans notre tête et dans notre cœur ? Pourtant, Dieu a déclamé ce décret avec force, peut-être même avec une sonnerie de trompettes éclatantes et des cymbales retentissantes. En tout cas, cela le mériterait. Car cela fait de nous une princesse ou un prince, héritant du trône. Nous pouvons en ressentir de la fierté. C’est légitime bien que, à vrai dire, Dieu nous aurait adopté comme son enfant même si nous n’avions pas toutes ces qualités qui sont les nôtres, et même si nous avions encore plus de faiblesses que maintenant.

⤑ C’est déjà un privilège, certes. Mais c’est plus que cela encore. C’est plus qu’un décret royal d’adoption, c’est un engendrement : c’est nous donner des facultés supplémentaires. Par exemple celle de pouvoir aimer un petit peu, celle d’avoir une certain libre-arbitre, celle de pouvoir poser des gestes qui font la différence.

⤑ C’est un engendrement, cela veut dire que l’Éternel est présenté ici comme une mère qui nous porte dans son ventre avec patience, qui nous accouche et nous allaitera ensuite le temps qu’il faudra, avec tendresse, qui nous apprendra à marcher en nous tenant par la main…

⤑ Le Psaume nous dit la date précise de ce décret royal : c’est aujourd’hui. Exactement aujourd’hui. C’est-à-dire chaque jour. Chaque matin est l’aube de cet engendrement. Chaque soir le prépare. Chaque midi nous ouvre à la louange de ce que nous avons déjà reçu et à l’espérance de la bonne surprise venant encore de Dieu.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Vous pouvez partager en commentaire ce que ce verset vous dit, à vous, aujourd’hui…

Aller vers la liste des simples versets médités

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Guillaume dit :

    J’ai eu une première réelle révélation de Dieu en tant que Père en méditant sur un passage dans la parabole de l’enfant prodigue
    C’est quand le Père se précipite vers son enfant qui avait dilapidé toute la partie de son héritage et qui est retourné vers son père

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *