« J’aime la bienveillance et non les sacrifices, la connaissance de Dieu plus que les holocaustes ! » (Osée 6:6)

jeune femme lisant la Bible sur un ponton - Bethany Laird↪︎ L’Éternel dit : « J’aime la bienveillance et non les sacrifices, et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes ! » (Osée 6:6)

➔ Qu’aimons-nous le plus dans notre existence ? Quels vœux former, quel cadeau voulons-nous offrir à ceux que nous voulons aider, et qu’espérons-nous recevoir des autres ?

➔ Cette phrase de la Bible nous propose ces deux choses qui sont à la source de tout ce qui vaut la peine :

  1. la bienveillance. D’ailleurs, cela fait un bien formidable de vivre de bienveillance (ce qui ne veut pas dire non plus une naïveté). Car alors on concentre son attention sur ce qui est bon dans le monde, dans notre vie, dans les autres, et en nous-même. C’est un regard qui met ce bon côté sur le dessus.
  2. la connaissance de Dieu. Dans la Bible, « connaître » n’est pas une connaissance théorique (ou pas seulement) mais une relation vécue, un contact, une intimité.

➔ Les sacrifices, les holocaustes, les cultes et les prières, ne servent à rien ?

  • Les actes religieux ne servent à rien si l’on entendait par là gagner des « bons points » auprès de Dieu (il nous aime de toute façon).
  • Les actes religieux doivent servir à faire place en nous à cet amour de Dieu. Ce sont des exercices pour mieux faire place à Dieu dans notre vie.

➔ Que votre journée, votre année et votre avenir soient illuminés par la bienveillance de Dieu, il vous connaît et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Vous pouvez partager en commentaire ce que ce verset vous dit, à vous, aujourd’hui…

Aller vers la liste des simples versets médités

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *