13 janvier 2023

un enfant émerveillé lors d
Texte Biblique

« Il y a quelqu’un en vous que vous ne connaissez pas, et qui vient. » (Jean 1:26)

➔ Cette phrase de Jean Baptiste parle de son cousin, Jésus, du temps où celui-ci était encore un artisan charpentier et avant qu’il se reconvertisse en prédicateur itinérant.

➔ Comme souvent dans la Bible, cette phrase peut-être lue aussi comme une piste de réflexion qui aide son lecteur à avancer personnellement.

➔ Nous pouvons y entendre cette question : est-ce que nous nous connaissons assez bien nous-même ? Ce n’est pas évident, peut-être est-ce comme notre voix que nous n’aimons pas trop entendre dans un enregistrement. Ou comme nos très proches que nous croyons connaître, depuis le temps. Le premier point auquel nous invite cette phrase rejoint cette devise de Socrate : « Connais-toi toi-même », en grec Γνῶθι σεαυτόν.

➔ Avec le Christ nous sommes invités non seulement à nous connaître nous-même, mais à le faire avec bienveillance (comme avec toute personne, d’ailleurs). La prière aide dans cette démarche intérieure, car dans cet exercice nous pouvons essayer de nous découvrir nous-même en nous plaçant devant Dieu, osant nous mettre ainsi à nu en confiance car il est la bienveillance radicale. Nous découvrons alors qu’au fond, nous sommes une personne formidable, bien meilleure que nous le pensions.

➔ Ce n’est pas tout. Ce nous-même que nous ne connaissons pas encore c’est la personne que nous sommes en train de devenir, et la personne que nous pourrions devenir. Cette personne peut nous surprendre. Comme une personne qui se considérait comme ordinaire devient parfois un héros : c’est pourtant la même personne, elle s’est seulement déployée.

➔ Cela peut aussi se faire progressivement, jour après jour. C’est ce que l’on pourrait appeler la révélation de l’enfant de Dieu que nous sommes. C’est aussi l’engendrement de ce que nous sommes : une personne capable d’une créativité unique, et capable d’aimer un petit peu véritablement. A cet engendrement nous sommes appelés à collaborer, Dieu et nous-même.

par : pasteur Marc Pernot

Vous pouvez partager en commentaire ce que ce verset vous dit, à vous, aujourd’hui…

Aller vers la liste des simples versets médités

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

2 Commentaires

  1. André dit :

    La NBS et la ToB disent au milieu de vous ça fait une différence avec votre traduction ça résonne pas pareil.
    Merci et belle journée

    1. Marc Pernot dit :

      Oui, effectivement. C’est une des façons assez classique de s’approprier les textes où nous reconnaissons d’une certaine façon dans chacun des personnages du récit :

      • Christ au milieu de la foule peut alors être lu comme notre part christique au milieu de notre être entier, l’enfant de Dieu (que nous sommes) au milieu de l’enfant de la terre (que nous sommes aussi).
      • De même, nous pouvons lire le récit de Jésus avec les deux sœurs Marthe et Marie comme parlant de notre vie active et de notre vie contemplative en débat avec la voix de Dieu au fond de nous, etc.

      Mais par ailleurs, « au milieu de vous » est une expression pouvant signifier à la fois une personne au milieu de la foule des disciples, ou une personne au milieu de chaque personne individuelle de la foule.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *