un enfant émerveillé lors d
Texte Biblique

« Faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces pour tous. » (1 Timothée 2:1)

un enfant émerveillé lors d'une lecture - Image par saralcassidy de Pixabay

Un verset pour élargir notre prière

↪Paul : « J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les humains. »
(1 Timothée 2:1)

➔ Paul considère qu’il est essentiel d’élargir ainsi notre prière de deux façons :

  1. en pensant à plus de personnes, sans nous limiter aux personnes qui nous sont chères et à nous-mêmes.
  2. en pensant à ces personnes de bien des façons : pour leur passé qui est à la fois excellent et souffrant, pour leur présent et pour ce que nous pourrions leur espérer de meilleur.

➔ Élargir notre prière et extension et en profondeur.

➔ Élargir notre prière, c’est élargir notre cœur, notre être, notre vision. Nous élargir c’est déjà aimer. Et aimer, cela change tout. Cela a une puissance formidable, profonde, qui éveille le meilleur en nous, puis de proche en proche, irradiant autour de nous.

➔ Élargir notre prière, c’est se sentir relié, c’est se relier délibérément.

➔ Seulement… bien des personnes ont l’impression que Dieu ne répond pas, et n’exauce pas nos prières. Ne suffirait-il pas de se dire que l’on va « penser à tous les humains » plutôt que de « prier pour tous les humains » ? Ce serait déjà formidable. Mais prier c’est penser et c’est bien plus que penser.

  1. C’est penser face à un idéal de bonté, de pardon, de bienveillance, de création. C’est ainsi une pensée orientée, une pensée à la fois bienveillante et réaliste, une pensée tournée vers un avenir.
  2. C’est penser de façon humble : nous ne sommes pas le tout de ce qui agit en ce monde. Il a commencé à évoluer avant notre naissance, il y a de la vie et du bien qui arrivent réellement : prier c’est se sentir comme une petite part de ce qui fait émerger la vie dans le chaos. Prier c’est se sentir partie prenante d’une évolution positive, c’est voter « oui » à ce qui est source de vie, de mieux. Et cette source, nous l’appelons simplement « Dieu ».
  3. Prier c’est penser en attendant une réponse qui nous dépasse : c’est se placer en situation d’éveil, de recherche, d’écoute. Se préparer à changer nous-même un petit peu. C’est chercher une indication et une force. C’est un éveil, un frémissement de notre conscience. Voilà en général comment Dieu exauce notre prière. Et c’est ce qu’il y a de loin de plus précieux : pour nous-même, et pour ceux auxquels nous avons pensé dans la prière.

par : pasteur Marc Pernot

Vous pouvez partager en commentaire ce que ce verset vous dit, à vous, aujourd’hui…

Aller vers

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

5 Commentaires

  1. C. dit :

    « c’est voter « oui » à ce qui est source de vie, de mieux » : cette phrase, c est le moment où je souris et où je me dis: « non seulement ce Pasteur est génial dans ses prédications, mais en plus il a de l humour! ». Merci Marc pour ces textes (si) ressourçants et confectionnés pour nous avec Amour, humour et …parfois même, avec beaucoup de Poésie. Aujourd’hui, j ai matière à me rapprocher ( plus encore ) de Dieu, en saisissant que peut être Dieu n accomplit pas (toujours 🙂 ma volonté mais qu Il m assure de Sa présence, si je veux bien me rapprocher de Lui en lui accordant un temps spécial, en faisant « silence du monde autour ». Comme un bon père…je comprends que Dieu reste à l écoute de son enfant meme s il n est pas toujours en mesure d intervenir, d arranger toutes choses.
    Un grand grand merci, Cher Marc! Je garde dans mes notes pour …les jours de doute! Bien fraternellement,

    1. Marc Pernot dit :

      Mil mercis pour ces encouragements !
      Bravo pour votre cheminement. Je sais combien cela demande d’énergie pour tout être d’évoluer, pour toute personne de cheminer.

  2. Christianne dit :

    Cher Marc,

    Merci pour cette réflexion sur la prière, laquelle me dérange parce qu’elle me démontre qu’en fait je ne sais pas prier véritablement, mais en même temps m’amène à réfléchir et remettre en question ma compréhension de la prière. Merci de m’avoir interpelée et poussée à la réflexion sur un acte quotidien qui ne peut être banalisé.
    Bonne journée.

    1. Marc Pernot dit :

      Merci, grand merci pour cet encouragement.
      Que surtout ce billet ne vous dérange pas d’être vous-même avec votre propre façon de prier. Bien sûr. Paul n’a pas le monopole de la bonne façon de prier, et encore moins moi-même quand je m’inspire librement de ce que dit Paul dans ce simple verset.
      Mais bravo d’avoir le courage de ce retour sur vous-même, cette réflexion, ce questionnement qui permet effectivement d’approfondir sans cesse.
      Dieu vous bénit et vous accompagne.

  3. Claire-Lise dit :

    Merci de ce beau texte sur la prière, notre conversation avec Dieu. Ce Dieu qui nous dépasse , tant nous avons de peine à savoir qui IL est vraiment,si ce n’est amour. Et pourtant un Dieu qui écoute nos prières balbutiantes et y répond par des paroles de vie et de relèvement. Que serions-nous sans notre Dieu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *