Prédication : Chaque écriture est inspirée et utile ? ( 2 Timothée 3:14-17 ; 2 Pierre 1:16-2:1 )

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. mostafa dit :

    Bonjour cher Pernot , il m’est toujours agréable de suivre vos prédications et vos efforts fort ingénieux pour comprendre les écritures et essayer d’en extraire les vérités qui peuvent aider les croyants dans leur cheminement vers une foi qui les rendrait digne d’être les fils du Dieu .

    Et avant de commencer mon commentaire , je compte sur votre magnanimité pour excuser le ton vif et hardi qui pourrait s’en dégager , vu que ma conversion vers le christianisme est fort récente et que je suis encore dans la recherche d’une église qui non seulement satisferait mes exigences intellectuelles mais qui pourrait donner la conception la plus plausible de la foi chrétienne ; il y a nos exigences certes ,mais il ya aussi celles de la foi .

    Revenons maintenant à nos moutons , moutons symboles de docilité mais aussi de clairvoyance et de lucidité qui font qu’ils savent reconnaître la voix de leur maître pour le suivre dans la voie du salut ; et pour que leur cheminement ne s’apparente pas à l’errance ils doivent savoir délimiter les champs sanctifiés de ceux qui ne le sont pas à travers le choix opéré par leur seigneur . Alors comme chaque purification se fait par étape et en chaîne car l’existence humaine est variée et complexe et chaque personne la vit différemment des autres , le Bon Dieu a parsemé notre parcours sanctifiant d’exercices qui peuvent nous rendre aptes à sa rencontre surnaturelle ; et pour que cela soit possible c-à-d la rencontre de ce qui est pur dans l’absolu et de ce qui ne l’est pas et ne peut l’être quoi que fasse l’homme , le purgatoire , “crée” par nos frères les catholiques , serait peut être un remède nécessaire à nos manquements… Pour que le croyant puisse traverser ce parcours en sécurité , je pense qu’il doit savoir différencier ce qui est sacré de ce qui ne l’est pas ; et cette délimitation ne peut être l’affaire que d’une autorité reconnue . le travail intellectuel et l’expérience spirituelle sont indispensables pour nourrir la foi mais peuvent être insatisfaisants , les sacrements , qui passent par des rituels , seraient une étape parmi d’autres pour fortifier la foi et purifier le corps ,l’âme et l’esprit .
    ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *