Peut-on recevoir le baptême deux fois ?

Par : pasteur Marc Pernot

Illustration : femme baptisée - Image: 'tiffany dunked' by Camille King https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/ http://www.flickr.com/photos/48889042674@N01/1480973

Question d’un visiteur :

Bonjour
J’aimerais savoir si on peut avoir le baptême deux fois ?
Merci

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur

Cela dépend de ce que votre église comprend comme sens du baptême :

  1. Si on le comprend comme le baptême de Jean-Baptiste dans les Evangiles, il s’agit d’un baptême de conversion, mettant en valeur le geste de la personne vers Dieu. Ce baptême a en général lieu par immersion, comme si la personne devait être lavée. Cela peut avoir alors un sens de refaire le baptême quand on a un nouveau départ dans la foi.
  2. Si on comprend le baptême comme un signe de la grâce de Dieu donnée en Christ, mettant en valeur le geste de Dieu qui décide librement d’aimer la personne, de l’adopter comme son enfant même si la personne n’en a pas conscience l’amour, l’adoption de la personne. Il s’agit alors en général d’un baptême par aspersion d’eau sur la tête de la personne, signe du baptême d’Esprit donné par le Christ. Dans les églises qui ont cette compréhension du baptême, on ne baptise pas une personne une 2e fois. Car la grâce de Dieu n’a pas de fin. Même si le baptême a été donné dans une autre église (Dieu dépasse toutes les églises). La démarche de conversion d’une personne est exprimée par une confirmation ou profession de foi. Il est possible de faire une seconde profession de foi lors d’un nouveau départ dans la foi, ou d’un changement d’église. Ce n’est pas obligatoire, bien entendu, mais c’est possible et cela peut être important pour la personne.

Les églises dites « évangéliques » suivent en général à la première pratique. Les églises catholique, orthodoxes, protestantes (réformées, luthériennes, presbytériennes) ont la deuxième pratique.
Les deux ont un sens. Chacun son style. Personnellement, cette deuxième conception du baptême me semble préférable, pour plusieurs raisons :

  • car nous ne sommes pas des disciples de Jean-Baptiste mais de Jésus-Christ.
  • Et même s’il est bon que l’homme réponde par la foi à la grâce de Dieu, l’essentiel me semble être la grâce de Dieu. Notre foi, elle, est toujours imparfaite, bien sûr, et c’est tous les jours qu’il faut se convertir encore un peu plus.
  • Cette humilité devant Dieu est une bonne chose. Elle permet aussi de reconnaître les baptêmes faits dans toutes les autres églises chrétiennes, ce qui est un geste de fraternité important, plaçant le Christ au dessus de nous tous, de ne pas s’en sentir propriétaire.

En tout cas, Dieu vous bénit et vous accompagne tel que vous êtes

Amitiés

Amitiés fraternelles

pasteur Marc Pernot, église protestante de Genève

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

18 réponses

  1. Carderon dit :

    Est-ce qu’on peut se faire baptiser à la place d’une personne qui a crue mais qui ne s’est pas baptisée et qui est déjà morte ?

    • Marc Pernot dit :

      Paul parle de cela. Mais il me semble que cela n’a pas de sens. La personne en question est déjà en pleine conscience, maintenant, auprès de Dieu. Rien de ce que l’on pourrait faire ici bas pourrait ajouter à cela.
      Mais l’intention est bonne, je comprends. Votre amour suffit. Ayez confiance en Dieu, simplement, profondément.
      Ce sont les humains qui insistent sur l’importance des rites et des sacrements. Et il est bon de le faire car cela nous aide à mieux saisir maintenant la grâce de Dieu, les réalités spirituelles. Mais une personne vivant hors de ce monde n’a plus besoin de cela comme, nous, nous pouvons en avoir besoin ici bas.

  2. Doumas dit :

    Je veux être rebaptisé pour l évangile est ce possible car j avais quitter la foi depuis 2 ans

    • Marc Pernot dit :

      Bravo d’avoir repris pied dans la foi !!!
      Mais ce n’est pas la peine d’être baptisé à nouveau puisque Dieu, lui, n’a jamais cessé de vous faire grâce, de vous aimer et de vous accompagner, même quand vous étiez loin de lui, il était proche.
      Vous pourriez faire une nouvelle profession de foi, si vous le désiriez.
      Mais l’essentiel est de revenir vers Dieu. Il n’a pas besoin de rites pour s’en réjouir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *