Peut-on parler de rêve prémonitoire et de prophétie ?

Par : pasteur Marc Pernot

tableau montrant un arbre et un lapin (illustration du rêve) -  Image: 'Misty Morning'  by Mark 
 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/ http://www.flickr.com/photos/60580775@N08/23667116213

Question d’un visiteur :

Bonjour,

J’ai eu l’occasion d’entendre deux amies qui ont eu des rêves prémonitoires,et plusieurs fois, c’est-à-dire qu’elles ont découvert après que cela s’était produit. Ces personnes n’ont jamais usé de ce « don » pour en faire un commerce et le vivent plutôt mal car elles ne savent jamais si en parler serait utile aux personnes notamment s’il s’agit d’un accident. Elles se demandent si le dire ne risquerait pas de faire du mal en inquiétant la personne, peut-être pour rien.

Je pense aux rêves prophétiques de Joseph, mais aussi à l’interdiction de la Bible de chercher l’avenir auprès des devins. Je pense aussi à cette liberté que Dieu nous donne d’être dans un avenir qui reste ouvert. Comment se situer quand cela vient et que cela n’est pas volontaire? Peut-on parler de prophétie dans ce cas-là et comment les personnes peuvent ne pas se laisser piéger par ce don?

Réponse d’un pasteur :

Chère Madame,

Personnellement, je ne crois absolument pas qu’un rêve puisse être réellement prémonitoire, parce que, pour moi, l’avenir est ouvert, il n’est inscrit nulle part à l’avance. Cela me semble essentiel, théologiquement, philosophiquement, et scientifiquement. Mais il est certes possible d’évaluer plus ou moins consciemment la réalité présente, de sentir les probabilités d’événements à venir, et donc d’en tirer des prévisions, plus ou moins solides ou fantaisistes. Mais ce ne sont que des prévisions, absolument pas des prémonitions.

Dans la Bible, la prophétie, fonctionne comme cela, à mon avis. Elle est une lecture du présent grâce à l’aide de Dieu, une lecture du présent qui nous permet d’en comprendre mieux les enjeux pour l’avenir, et donc de choisir en conséquence sa voie, parce que précisément l’avenir est ouvert et que Dieu nous libère, il ouvre devant nous de multiples voies et les éclaire pour que nous puissions choisir selon notre sensibilité. La prophétie suppose donc un avenir ouvert et non un avenir qui serait écrit par avance. Dieu lui-même se laisse parfois surprendre par les choix de l’homme, bien des passages de la Bible le montrent, et ses appels sont souvent des cris d’espérance possibles mais déçus.

Avec mes amitiés

pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *