Peut-on être chrétien sans être baptisé ? sans prier Marie ? sans prier en public ?

Par : pasteur Marc Pernot

Une cordée monte péniblement (illustration) Image: 'IMG_4107.jpg' by zanaca https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/ http://www.flickr.com/photos/46202147@N00/331208730

Question d’un visiteur :

Bonjour , excusez-moi pour le dérangement !
J’ai quelques questions à vous poser Monsieur le Pasteur si c’est possible de me répondre.

  • Peut-on d’être chrétien sans avoir été baptisé?
  • Est-il une obligation de se prosterner devant les statuts ( ceux qui les appellent les saints )?
  • Peut-on être chrétien sans prier Marie ?
  • Peut-on être chrétien en se concentrant la lecture biblique seulement sans écouter d’autre opinion ?
  • Peut-on être chrétien si on aime pas prier devant les gens non pas par peur, mais pour être discret ?
  • Combien de temps faut-il dans la démarche vers le baptême pour être baptisée ?

Merci à votre compréhension !

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Ce n’est pas un dérangement, mais toujours une joie de voir quelqu’un qui s’intéresse à Dieu !

Peut-on être chrétien si ceci, si pas cela … ? Bien des personnes et des églises peuvent donner une réponse différente à ces questions, parce qu’elles ont des définitions différentes de ce qu’est être chrétien. Personnellement, il me semble essentiel de donner comme définition de ce qu’est être chrétien la seule personne de Jésus-Christ. Être chrétien c’est s’intéresser d’une façon déterminante à la personne de Jésus. Cela peut être de différentes façons, pour différentes raisons. Mais c’est cela le cœur du cœur. C’est une définition à la fois exigeante (cet attachement au Christ oriente une vie, une foi, une façon d’être), mais en même temps ouverte : nous pouvons alors reconnaître comme chrétien tout fidèle d’une autre église et même toute personne qui se déclare elle même disciple du Christ.

Si je vous dis cela, c’est pour que vous vous sentiez libre d’être chrétien à votre façon à vous. Cela vous appartient, votre foi est quelque chose de si intime que cela ne regarde que Dieu et vous. Qu’importe ceux qui seraient tentés de vous juger sur votre façon d’être chrétien ! Leur opinion dirait beaucoup sur leur propre cœur, leur foi, mais dirait peu sur votre propre foi et votre propre personne.

Je vais répondre volontiers à vos questions précises, mais avec ce que je viens de vous dire c’est plus une opinion personnelle, que la vérité qui tombe directement du ciel. Cela dit, je pense qu’une importante proportion de mes collègues pasteurs répondraient un peu quelque chose comme cela.

  • Oui, on peut être chrétien sans être baptisé. Dieu regarde au cœur, pas à un passeport pour voir si nous avons les bons visas. L’essentiel est dans l’intérieur, c’est la sincérité, l’attachement. Mais nous sommes aussi un corps et un membre de la société humaine. Cela nous aide d’impliquer non seulement notre cœur et notre tête, mais aussi notre extérieur dans notre relation à Dieu. Les sacrements rendent visible et communautaire ce qui est invisible : la grâce de Dieu et la foi de la personne. Cela est faut pour nous aider non, humain. Dieu, lui, n’en a pas besoin, il nous garde dans son amour de toute façon.
  • Dans notre façon d’être chrétien (protestants), nous ne prosternons pas devant des statues, ni des images, ni ne prions que Dieu (parfois, certains protestants prient Jésus aussi, mais en général on prie plutôt Dieu « au nom de Jésus-Christ »). Mais si cela aide certaines personnes de prier en pensant à Marie ou tel autre saint,  éventuellement devant sa statue… ce n’est pas cela qui va fâcher Dieu !
  • Je dirais qu’être chrétien c’est rechercher Dieu, et la lecture personnelle de la Bible est essentielle pour cela, ainsi que la prière personnelle. Les activités collectives en église sont des exercices pour stimuler et nourrir la foi et la réflexion personnelle. C’est donc secondaire, facultatif même si cela aide de faire l’effort d’en suivre un peu, à son rythme. Mais on n’est donc pas du tout obligé d’être d’accord avec ce que dit l’église ou les autres personnes.
  • Je suis du même avis en ce qui concerne la prière devant les autres gens, je trouve que la prière est faite pour rester intime, seul à seul avec Dieu. Il n’est en tout cas absolument pas obligatoire de prier devant d’autres gens. D’ailleurs Jésus recommande explicitement de ne pas le faire « quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret » (Matthieu 6:6)
  • Dans notre église, quand une personne parle d’être baptisée, c’est qu’elle est prête à l’être. L’important est ce qui est dans le cœur de la personne, et l’église n’est pas Dieu pour en juger ! Après, il faut seulement le temps de s’organiser et de personnaliser cet événement.

Avec mes amitiés fraternelles
Dieu vous bénit et vous accompagne

pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

42 réponses

  1. florence dit :

    Bonjour je viens vers vous pour vous demander qques reponses. Je vis avec une personne qui a le baptême de Jésus et moi non. Il me le reproche souvent . Je suis allée plusieurs fois à l’église et quand j’y vais cela me fait du bien mais cela n’est pas systématique. Mais je voudrais passer par les eaux du baptême car ayant étudié la bible pendant plus de deux ans il me reste juste à aimer dieu de tout mon cœur. Pourriez vous me mettre en contacte avec un pasteur qui serait d’accord de me baptiser sans être obligé de passer devant tout un public. Merci de me répondre. Cordialement.

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour et bravo pour cette belle démarche.

      Si l’on veut bien être sincère et honnête, personne au monde n’aime Dieu de TOUT son cœur, bien entendu. C’est un idéal que Jésus nous donne ainsi, un idéal infini pour nous inspirer. Ce n’est pas pour nous culpabiliser. Soyez donc tranquille.

      Cela arrive régulièrement qu’une personne adulte demande un baptême en privé, pensant que cela est un geste intime, de relation entre dieu et la personne, entre la personne et Dieu, et voulant ainsi privilégier cette dimension plus que l’entrée dans un club.

      Les pasteurs sont de sensibilité théologique assez diverses, si le pasteur de votre coin est réticent à faire un baptême en privé, n’hésitez pas à chercher dans les paroisses protestantes un peu plus loin…

      Peut-être que vous habitez dans les environs de : https://www.eglise-protestante-unie.fr/brest-et-nord-finistere-p50111

      Dieu vous bénit et vous accompagne

  2. Ani dit :

    Bonjour cher pasteur et bonjour à l’internaute
    Je pense que, oui on peut faire un baptême en privé.
    Et ce n’est pas compliqué à organiser. Cela permet même de faire un baptême dans la nature( par immersion dans une rivière par exemple).
    Mais il y a aussi une dimension importante lorsque le baptême se fait au cours lors d’ un culte un dimanche à l’église. Toute la communauté est nourrie par le témoignage du baptisé.

    • Marc Pernot dit :

      Le baptême par immersion a un autre sens que le baptême avec de l’eau sur la tête. Voir par exemple

      • Ani dit :

        Cela dépend du point de vue de chaque église.
        Pour certaines églises évangéliques le sens du baptême est différent. Pour certaines églises réformées aussi ( le sens du baptême par aspersion insisterait plus sur la Grâce de Dieu que l’immersion). Mais pour l’église catholique et d’autres communautés réformées le sens du baptême est le même qu’il soit donné par aspersion ou par immersion. Mais dans l’immersion la symbolique est plus forte.
        Ce n’est pas, comme dans l’article que vous citez le sens que la personne devrait être lavée. Mais le sens d’un passage de la mort à la vie en Jésus-Christ,ue Jésus nous aide à surmonter les épreuves. On pourrait aussi y voir le sens d’une nouvelle naissance en sortant de l’eau comme nous sommes sortis de l’eau du ventre de notre mère lors de notre naissance biologique.

        C’est pourquoi,personnellement je préfère le baptême par immersion. Surtout qu’il est tout à fait possible de faire une imposition des mains après un baptême par immersion aussi.

        Par contre je pense aussi que les modalités du baptême restent secondaires.

        • Marc Pernot dit :

          A ma connaissance, il n’y a pas de baptême par immersion dans l’église catholique. Et les baptême par immersion dans les églises protestantes étaient très rares jusqu’à récemment, où des pasteurs venus de l’évangélisme ont commencé à le pratiquer.

          En général quand même, dans un baptême par immersion, l’accent est mis sur la conversion de la personne (avec une confession de foi de la personne à dire avant d’être baptisée), plus que dans un baptême par aspersion qui est donné de la même façon à une personne quel que soit son âge, qu’elle puisse confesser ou non sa foi. Le côté spectaculaire fait aussi que l’accent est mis sur le geste de la personne que dans le plus sobre baptême par aspersion, où la personne le reçoit sans un geste de sa part, et devient active et participante seulement dans la suite (par sa confirmation pour un enfant, par un témoignage personnel pour un adulte).

          Rien n’est neutre dans un symbole, cela fait partie de sa puissance. C’est pourquoi le sujet est si sensible entre chrétiens. Et c’est pourquoi il est bon de réfléchir à ce que l’on fait.

          Mais de toute façon, effectivement, que l’accent soit mis sur telle ou telle partie de l’alliance entre Dieu et la personne humaine, l’essentiel reste bien cette alliance elle-même, en Christ. C’est pourquoi nous reconnaissons tous les baptêmes chrétiens quels que soit la façon il a été fait.

          • Pascale dit :

            Dans certaines paroisses catholiques on pratique à nouveau le baptême par immersion, y compris pour les bébés. Par exemple dans la cathédrale d’Evry (Essonne), un bâtiment très moderne qui date des années 1990, on y a construit une cuve baptismale à côté du chœur où se trouve l’autel.
            Par ailleurs il existe aussi le baptême par effusion, où on verse de l’eau sur la tête, un mix entre l’aspersion et l’immersion !

          • Marc Pernot dit :

            J’ai appris quelque chose. Dans toutes les paroisses catholiques avec qui j’ai été en contact, le baptême était pratiqué par aspersion. Mais tout existe et s’expérimente. Combien d’églises catholiques dans le monde ont une cuve baptismale ? 1 pour 1000 ? 1 pour 10.000 ? encore moins ?

  3. Planchat dit :

    Est-ce que c’est grave si je lit les prières au lieu de les retenir?

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      C’est parfait.
      Et de toute façon, les textes de prière que l’on dit, par cœur ou que l’on lit, ne sont qu’une préparation éventuelle à la vraie prière qui consiste à penser à Dieu, penser à soi devant Dieu, penser aux autres grâce à Dieu. Se laisser inspirer.

  4. Louane dit :

    Bonjour mon Père,
    J’ai pris la résolution l’année dernière de me faire baptisé. Pour cela, j’ai fait du catéchisme. Seulement, lors d’une messe, j’ai pris l’hostie et l’ai mangé sans être baptisé. Je me sens coupable et je n’arrive pas à savoir si cela peut avoir des conséquences grave.

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour
      Grand bravo pour votre démarche de foi.
      Personnellement je dirais que Dieu sait très bien la sincérité de cette démarche et que c’est par la foi que vous avez pris la communion. Et que c’est une joie pour Dieu.
      Ensuite, c’est vrai que chaque église a un peu sa façon de comprendre les sacrements, et que notre église protestante a une vision très ouverte de la communion, l’ouvrant à quiconque le désire.
      Aucune crainte, jamais, à avoir de Dieu, car il vous aime et vous bénit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.