Mon amie ne veut pas que nous vivions ensemble sans être mariés, comment faire ?

Par : pasteur Marc Pernot

Illustration : un couple marchant en ville dans la nuit - Image: 'Crisis or Opportunity' by hjl https://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/ http://www.flickr.com/photos/92605333@N00/32157550401

Question d’un visiteur :

Bonjour, mon amie est protestante pratiquante. J’aimerais bien qu’elle vive avec moi, mais, si j’ai bien compris, c’est impossible sans mariage. Il y a t il une autre solution que le mariage pour que mon amie puisse vivre avec moi ?

Je ne suis pas contre le mariage, que j’accepte faire dans son église, mais je ne suis pas encore prêt et pour moi il est encore un peu tôt.

Je ne suis pas athée. Je me dis agnostique; c’est à dire que j’aime et que j’adopte certains principes dans chaque religion. Disons que je suis ouvert sur le monde et sur ses croyances.

je vous remercie

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Euh, ce n’est pas une question de droit, mais c’est une question de choix.

Le fond du problème, c’est que vous voudriez vivre avec votre amie sans vraiment vous engager.

C’est bien compréhensible. Mais ce n’est pas forcément génial pour au moins deux raisons.

La première raison, la principale raison qui fait qu’il y a un problème dans ce que vous désirez, c’est que pour faire un couple, il faut être deux. Or, votre amie ne désire pas vivre en couple sans qu’il y ait un vrai engagement. C’est n’est pas la seule façon possible de vivre, nous connaissons tous des personnes qui ont une autre conception du couple, comme une paire qui se rapproche pour une nuit ou pour quelques mois, comme à l’essai, ou pour une période avant que l’on ne désire vivre ensuite autre chose. Il y a aussi des personnes très sérieuses qui préfèrent vivre un temps en couple, à l’essai, avant de s’engager. Pourquoi pas, si les deux personnes sont d’accord, si c’est leur façon de vivre. Mais la conception du couple qu’a votre amie n’est pas cette conception-là. Et c’est question est une une question de fond, c’est une question qui implique une certaine façon de comprendre la vie, les valeurs, les priorités… Pour former un couple, il faut au moins s’entendre un peu sur ce que l’on entend par là, au moins s’entendre un peu sur les valeurs les plus fondamentales qui permettent d’avoir une visée commune, un peu la même façon de comprendre les relations humaines et ce que l’on croit être juste. Ce n’est donc pas une question de foi, ou une question de cérémonie de mariage, mais une question de valeurs, de visée commune ou incompatibles.

Le seconde raison qui fait qu’il y a un problème dans ce que vous désirez, c’est que je pense sincèrement qu’il est bon pour l’homme d’avoir le courage de prendre des décisions, d’avoir le courage de s’engager et de tenir ses engagements. Vivre en profitant de l’instant, vouloir ne pas vraiment choisir et garder toute liberté d’aller et de venir selon son désir de l’instant n’est pas une façon très constructive de vivre. Ce n’est pas une question de foi ou de religion. C’est juste une question concrète, une question de façon de saisir sa vie. Pour construire quelque chose, il faut un peu de fidélité, de stabilité. Par exemple, quelqu’un qui choisirait de faire des études de droits, mais qui au bout de deux ans abandonnerait pour des études en vue d’être boulanger, puis arrêterait pour faire de la musique…. ne risque pas d’acquérir une vraie compétence en quoi que ce soit, si ? Il ne serait en définitive ni avocat, ni boulanger, ni musicien. Pour la vie c’est la même chose. Il faut creuser un peu ce que l’on pense être une bonne et juste façon de vivre. C’est bon de réfléchir pour soi-même à cela et d’y réfléchir aussi en couple. On n’a pas forcément de religion, ni forcément la même religion que l’autre avec ses amis ou dans son couple. Mais il faut au moins un peu de réflexion, au moins un peu philosopher, choisir des bases, construire sur ces bases.

Et Dieu dans tout cela ? Il n’est pas un examinateur qui nous éliminera si nous faisons n’importe quoi. Il est un allié, un partenaire pour vivre et vivre de façon belle et constructive, une force pour tenir et se relever, un éclairage pour voir un peu plus clair.

Et votre amie ? Pourquoi pense-t-elle ainsi au risque de devoir couper avec son amour ? Cela doit donc être posé, discuté entre vous. Est-ce une conviction de cœur, de philosophie de vie ? Excellent. Elle est peut-être d’une église très stricte du point de vue des traditions. C’est un peu difficile à vivre, certes, si on ne partage pas cette tradition. Effectivement, cette différence de perception sur ce qui est l’essentiel dans la vie peut poser un problème de vie de couple.

Amitiés et bonne route

pasteur pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *