Les chiffres montrent que Jésus est en réalité Satan ?

Enluminure du 11e siècle - satan [BnF, Latin 8878, 11th c.]

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Comment expliquer (et ça ne peut être un hasard )
Si a=9 b=18 c=27 d=36 ainsi de suite jusqu’à z
J=90
E=45
S=171
U=189
S=171
Le total de ces nombres est = 666 (le nombre de la Bête = le MAL = SATAN)

D= 36
DI=117
DIE=162
DIEU=351
Le total de ces nombres est encore = 666 !

J’aimerais avoir une réponse svp

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Je trouve personnellement que cela n’a aucune importance.

  • D’abord parce que le nom « Jésus » n’est que la traduction française, et donc l’homme Jésus ne s’appelait pas comme cela, mais Yehoshua. Dieu n’est que le mot français, en hébreu de la Bible c’est Elohim ou YHWH, en grec c’est Theos et Kurios, dans les autres langues nous avons un autre mot, avec une autre somme. Ces changements de nom et le résultat de l’addition avec ce système ne disent donc rien sur la personne même désignée par ce nom.
  • Ensuite parce que ce calcul ne repose sur aucun élément sérieux. Attribuer des valeurs chiffrées à des lettres n’est qu’un jeu, et cela ne dit rien de la personne. D’abord parce que l’alphabet français est une simple convention, il a évolué à de multiples reprises au cours de l’histoire, la dernière évolution datant de 1964 avec l’introduction du W comme 23 ème lettre de notre alphabet, à chaque ajout d’une lettre, le calcul change avec ce genre de formules.  Pourquoi le chiffre 9 attribué à la lettre A ? Pourquoi pas 7, 8, ou 11 ? Pourquoi multiplier par deux à chaque lettre plutôt que d’ajouter un, ou de multiplier par 3 ? Pourquoi additionner ensuite ces chiffres ? Pourquoi le calcul pour Dieu n’est pas le même que pour Jésus ? C’est purement arbitraire.

Bref, tout cela n’est qu’un jeu. Inventé par qui ? Si c’est pour rigoler, c’est très bien. Si c’est présenté avec sérieux, c’est probablement une tentative de manipulation. Par qui ? Peut-être par une secte satanique quelconque ? Des matérialistes athées qui veulent troubler les gens ? Ce n’est pas très compliqué à trouver. Il suffit de confier à un ordinateur d’essayer toutes les combinaisons de chiffres et les différents calculs possibles. Et on finit toujours par trouver un calcul qui donne le chiffre que l’on veut.

Il me semble plus intéressant pour savoir qui est Jésus de s’intéresser à ce qu’il a dit et fait plutôt que ces calculs qui n’ont pas tellement de sens.

Le chiffre 666 quant à lui, est effectivement biblique. Il ne repose pas sur un calcul de ce genre mais sur une symbolique assez connue. Le 7 évoque la création bénie, le 6 évoque la création matérielle avant cette bénédiction ou refusant cette bénédiction. Le 666 évoque donc le matérialisme athée, l’adoration de la seule matière, le rejet du spirituel. On a le droit de vivre comme cela, bien  sûr, c’est une option possible. Personnellement, il me semble plus intéressant de vivre avec une visée plus créatrice, plus aimante, avec une place pour le spirituel. Mais chacun vit sa vie, et est libre de trouver son inspiration où il veut…

Amitiés

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. DANION dit :

    Bonjour,
    Pour apporter un supplément de réponse au Pasteur Marc Pernot, il faut savoir que ce genre de « calcul Gématrique » ce fait sur une table allant de 1 à 9. Alors, en effet, en ce basant sur le « 9 », on tombe sur « 666 » avec l’écriture latinisée « Jésus » avec un « J ».
    Mais il faut savoir que cette variante orthographique de « Jésus » avec un « J » est normalement « absent du latin classique ». Il est en effet traduit du « i » devant une voyelle dans la tradition scholastique française. Ainsi, dans les écritures grec, ce nom s’écrivait « IESUS » et pas « JESUS ».
    Or, avec « IESUS », on arrive au chiffre de « 657 ».

    Par contre, chose très surprenante, il faut savoir que le mot « SATAN », qui évoque le mal absolu, ne fait que « 495 » sur la même base de calcul. Pour arriver à « 666 », il faut rajouter un « S », soit « SATANS » = 666.
    Pour le mot « DIABLE », on arrive au chiffre de « 297 ». Pareille pour le mot « DEMON » qui ne fait que « 459 » et « DEMONS » au pluriel qui ne fait que « 630 »….

    Allons-nous dire que d’invoquer le nom de « JESUS » serait plus dangereux que d’invoquer « SATAN »,, le « DIABLE », ou ses « DÉMONS » à cause de ce calcul ?
    Je pense qu’il faut vraiment être très vigilant sur ce sujet.
    Au mieux, tu peux toujours invoquer le nom complet de notre Seigneur, soit « JESUS-CHRIST » qui fait « 666+693 » = « 1359 ».

    Tu peux aussi utiliser les noms suivants :
    – « YAHSHOUAH » (Jésus en Hébreu) qui fait « 954 »,
    – « EMMANUEL » qui fait « 756 »,
    – l' »ETERNEL » qui fait « 711 »,
    – « YAHWEH » qui fait « 730 ».

    Sois béni par notre Seigneur JESUS-CHRIST !

  2. Sergio dit :

    Comment faire pour calculer les non s.v.p.

  3. Marc Pernot dit :

    Il y a des personnes qui s’amusent à donner une valeur à chaque lettre et à faire l’addition pour les mots.
    Par exemple A=1, B=2, etc. Ou comme le dit la personne qui a posé le sujet de cet article qui prend A=9, B=18, etc. C’est totalement arbitraire. pourquoi prendre A=1 ou 9, pourquoi ajouter à chaque lettre plutôt que de multiplier ou autre chose ?

    En plus, l’alphabet est une convention qui est juste bien pratique pour écrire, elle dépend en partie de la langue et de la culture. Il me semble donc que ce genre de calculs ne dit rien de la réalité profonde qui est derrière un mot.

    Si c’est un jeu, une poésie… pourquoi pas.

  4. auyoma arnold dit :

    je crois que sais vrai

  5. auyoma austine dit :

    mais d’autre par donc la bible nous ment t’elle rien n’ajouter priant juste YOHSHUAS OU EN JESUS-CHRIST POUR nous delivre de ce monde anthonyme de DEMON amen

  6. Baudoujah dit :

    Je suppose qu’Il n’y avait pas autant de Jésus à l’époque, donc on va excuser les évangélistes, Matthieu, Marc, Luc et Jean. DANION a raison, il faut dire Jésus Christ et pas Jésus sans support. Jésus ce disait Je suis, soit Jésus sans i, c’est à dire sans Dieu. Et cela d’autant plus que c’est lui Dieu. Il nous donne le i, c’est à dire Dieu. Jean 10 35 dit, si elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée, et si l’ECRITURE NE PEUT ETRE ANEANTIE.ANEANTIE ANEANTIE.
    A ne peut pas être égal à 9.
    Le A, c’est l’Alpha, le principe. Il peut être égal à 3 ou à 27. Pourquoi 27, parce que Pèrefilsesprit_pereFILSesprit_perefilsESPRIT. Trois paquets de trois éléments égal à trois, chacun étant une trinité.
    Si je prends A=3, la trinité donc, J (Jésus) vaudrait 30, soit le début de son ministère. Luc 3 23 dit, Jésus avait environ trente ans lorsqu’il commença son ministère
    Moi j’ai fait le même calcul avec A=3, c’est à dire le principe de la trinité. 3*(10+5+19+21+19)=3*74=222
    Le Seigneur Jésus est tout à la fois. Jean 14 6 dit, Jésus lui dit, je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
    Jean 14 9 dit, Jésus lui dit, il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le Père, comment dis-tu, montre-nous le Père? Jean 15 26 dit, quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi

    • Marc Pernot dit :

      Il est effectivement bien possible qu’en multipliant n’importe quel chiffre avec n’importe quel chiffre pour n’importe quelle raison, et en soustrayant le nombre de chapitres de l’Apocalypse, on obtienne pour résultat l’année de naissance de la Reine d’Angleterre.

  7. simplice Mukando dit :

    Moi je vous invite plutôt à lire attentivement apocalypse 13 verset 18. Ce texte ne nous dit pas que le nombre de la bette est le 666.
    Mais il est bien demandé de calculer ; or dans un calcul nous avons trois éléments qui entrent en compte primo c c’est le déterminants secondo l opérateur mathématiques et TERCIO le resultat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *