Les animaux ont-ils aussi une vie éternelle ? Prier pour eux ?

un yorkshire (illustration) - photo Pernot

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour Marc

Ma question va vous paraitre un peu infantile mais j’ai fait piquer mon chien aujourd’hui – cela fait 15 ans qu’elle vivait avec moi . y a t il un paradis pour les animaux – l’idée de ne plus la revoir me fait terriblement mal – Connaissez-vous une prière concernant nos animaux de compagnie – cela m’apaiserait un peu.

Je précise que j’ habite Nancy mais je regarde toujours votre site avec beaucoup de plaisir

Amicalement

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

L’Evangile nous dit que c’est l’amour qui est plus fort que la mort, d’abord l’amour de Dieu pour sa créature, mais aussi la qualité de relation qui existe entre les êtres. Alors pourquoi pas, oui, une vie éternelle pour l’animal. Si Dieu le veut ne le pourrait-il pas ? De plus, l’amour d’un animal et l’amour que nous avons pour un animal est une vraie relation aussi. Même si, évidemment, l’animal n’est pas à confondre avec l’homme. La vocation est différente. L’animal est vivant (et donc, possiblement, vivant d’une vie éternelle, dans un certain sens), l’homme aussi est un animal vivant, mais l’être humain est, par grâce, reconnu par Dieu comme son enfant, son image, presque son égal !

Voici une louange à Dieu pour le salut qu’il donne. Explicitement, le psalmiste dit que l’Eternel « sauves les hommes et les bêtes », avec ce verbe sauver (yasha) en hébreu qui a donné le nom de Jésus « Yah sauve ».

Psaume 36:5-10

Éternel ! ta bonté atteint jusqu’aux cieux,
Ta fidélité jusqu’aux nuages.
Ta justice est comme les montagnes de Dieu,
Tes jugements sont comme le grand abîme.
Éternel ! tu sauves les hommes et les bêtes.
Combien est précieuse ta bonté, ô Dieu!
A l’ombre de tes ailes les fils de l’homme cherchent un refuge.
Ils se rassasient de l’abondance de ta maison,
Et tu les abreuves au torrent de tes délices.
Car auprès de toi est la source de la vie;
Par ta lumière nous voyons la lumière.
Étends ta bonté sur ceux qui te connaissent,
Et ta justice sur ceux dont le cœur est droit !

Mais cette prière n’est pas une prière « pour » un animal disparu. Nous ne prions pas non plus en faveur d’une personne disparue. Nous pouvons penser à nos chers disparus dans la prière, pour que Dieu nous console, qu’il nous aide à faire vivre et à purifier notre mémoire, qu’à cette occasion, il nous élève, nous rende plus vivant nous-même… Mais nous ne prions pas pour une personne disparue car nous avons confiance dans l’amour de Dieu pour cette personne.

L’idée de paradis, comme lieu de la vie éternelle est une image, bien entendu. L’Evangile nous dit que cette vie éternelle est de l’ordre de la qualité, c’est une dimension de notre être qui est plus forte que la mort, mais cette vie éternelle n’est pas dans un lieu, mais hors de l’espace, et dans un autre temps.

Amitiés fraternelles

Marc

PS. Merci pour les encouragements, c’est bien sympa.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *