Je viens vers vous car j’ai envie de grandir spirituellement. Un passage de la bible pour m’aider sur cette voie ?

trois jeunes femmes courrent dans le petit matin - Photo by Fitsum Admasu on Unsplash

A quelques-uns on se motive pour l’exercice. Dans le domaine de la piété aussi.

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour pasteur,

Je viens vers vous car j’ai envie de grandir spirituellement, je veux devenir mature dans la foi et avoir les fruits de l’Esprit Saint, la patience, la maîtrise de soi. Comment avez-vous fait pour grandir spirituellement, et qu’est ce que grandir spirituellement ?

Avez vous des passages de la bible à me conseiller pour m’aider sur cette voie ?

Merci,

Cordialement

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir Monsieur

Bravo pour cette belle recherche, belle espérance spirituelle.

Cela ne vient pas d’un coup. Toute évolution, toute création solide et vraie prend un certain temps, c’est pourquoi Jésus présente souvent notre évolution avec une parabole agricole.

Je vous propose de relire la parabole su semeur de Jésus (Matthieu 13). Dieu sème sa Parole, son Esprit, son action en nous. Ensuite, cela pousse tranquillement. Avec quelques difficultés possibles que Jésus illustre, nous permettant de réfléchir sur nous-même.

Ce passage est à méditer comme une promesse de fruits abondants dans le futur. En effet, nous sommes tous plus ou moins le bon terrain, et les moins bons terrains, nous connaissons tous un certain manque de profondeur, de soucis qui nous bouffent… mais avec au final cette promesse que le meilleur en nous, vivifié par la Parole de Dieu, donnera une vie abondante.

L’avantage de ce langage imagé est que cela s’adapte à chacune et chacun de nous, selon notre personnalité et nos rythmes propres.

Et toujours, la promesse de la grâce surabondante de Dieu. A accueillir chaque jour un peu plus. Dans l’écoute de Dieu, dans la préparation de notre être de chair, dans la patience, dans la confiance que cela produit de bons vrais fruits.

L’apôtre Paul, lui conseille de « gymnaser » notre piété, de l’exercer comme un athlète s’entraîne à son sport : « Exerce-toi à la piété; car l’exercice corporel est utile à peu de chose, tandis que la piété est utile à tout: elle a la promesse de la vie présente et de celle qui est à venir. » (1 Timothée 4:8). La piété n’est pas la foi, c’est juste un moyen au service de la foi comme l’exercice physique n’est pas la santé mais un moyen d’entretenir, d’améliorer notre santé, notre robustesse, notre souplesse, notre dynamisme. Les activités de l’église ne sont que des moyens (et doivent le rester, un moyen et non un but, un exercice et non l’essentiel). Exercer sa réflexion théologique, exercer sa prière, travailler sur la mise en cohérence entre ce que l’on pense juste et ce que l’on fait en réalité, méditer sur la bonté de Dieu…

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *