Je me suis sentie seule (je suis veuve) sans église, sans réconfort, sans pouvoir parler de Dieu.

une route sinueuse dans la campagne - Photo by Fabian Grohs on Unsplash

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour,
Tout d’abord,je me présente j’ai 66ans et depuis ma plus tendre enfance,je vis avec mon père (Dieu) à mes cotés. Tout naturellement, j’ai été baptisée non pas que mes parents étaient pratiquants, mais tout le monde le faisait. J’ai suivi le catéchisme,j’ai renouvelé et confirmé. Durant ma vie de maman, j’ai fait 25 ans de catéchisme; puis j’ai passé le relais. J’ai perdu mon fils ainé,il avait 19ans,et ma foi n’a pas été affaiblie mais…en vieillissant, j’ai cherché différemment, non plus à suivre bêtement le chemin,mais à fouiller à savoir à connaitre: beaucoup de pourquoi? qui ne me donnaient pas de réponses. Entre temps j’ai changé de région, je me suis intégrée à l’équipe religieuse et là j’ai reçu le pire, on m’a refoulée, refusée.
Le jeune prêtre qui était le responsable de l’église était un homme de l’age de mon fils,un gentil un pur. Il a été lui aussi banni de cette communauté, comme moi, il acceptait surtout les pauvres, les petits et cela ne plaisait pas. Qu’est ce que cette église qui juge qui trie qui sélectionne?

Je suis tombée malade, et je me suis sentie seule (je suis veuve) sans église sans réconfort, sans pouvoir parler de Dieu. Un soir,peu de temps avant Noël, je préparai ma crèche,quand deux personnes protestantes ont frappé à ma porte. J’ai pensé; que c’était mon Père qui me les envoyait. J’ai repris courage, j’assistais avec eux, je découvrais le protestantisme, j’étudiais.Je découvrais qu’ils étaient Adventistes; Par certains cotés des choses me déplaisaient : pas de musique, pas de bijoux (je ne portais que le médaillon de mon fils), changer l’alimentation, pas de théâtre,jeûner plusieurs jours je ne pouvais pas je suis diabétique. Je les trouvais trop rigoureux. De plus je suis habituée à respecter le dimanche, je voulais bien y ajouter le samedi (je suis à la retraite) mais interdit de cuisiner ce jour, ni de recevoir ! Doucement, j’ai estompé mes visites.

Et me revoilà de nouveau seule, j’écoute la radio Catholique, le dimanche j’écoute l’émission protestante.
Je ne suis fermée en rien si j’entends la bonne parole.
Existe t il une radio protestante? Dans ma région, l’église protestante la plus proche est à 35km. Je vieillis et ces routes me font peur.

Merci d’avoir pris la peine de me lire

Réponse d’un pasteur :

Chère Madame

Hélas ! L’Eglise a bien besoin de se convertir.
Peut-être ne faut-il pas en attendre plus que ce pour quoi elle est utile :

  • Pour y aller le dimanche matin pour prendre de la hauteur sur sa vie quotidienne, et s’ouvrir à quelque chose de neuf qui viendrait de Dieu
  • Eventuellement, pour un certain temps, y trouver une occasion de servir les autres en les aidant à chercher Dieu, comme vous l’avez fait en faisant le catéchisme des enfants.

Mais pour le reste, rien ne vous oblige à compter trouver là des personnes correctes. L’Eglise, comme le monde, est faite de pécheurs. En réalité, dans une église il y a un fort contraste, avec des personnes parmi les meilleures que l’humanité connaît (comme sœur Emmanuelle), et des personnes souffrantes, et aussi des personnes avides d’un petit pouvoir personnel ravies dès qu’elles peuvent dominer sur une autre personne (soit en l’assistant soit en la blessant).

Et une paroisse est un peu comme une personne avec son histoire et sa sensibilité particulière, avec ses qualités et ses défauts. Vous avez tout à fait le droit de panacher entre la paroisse catholique qui correspond le mieux à votre sensibilité, si possible pas trop loin de chez vous, et d’aller de temps aussi à une paroisse protestante, peut-être y a-t-il une personne experte en pilotage automobile qui passe non loin de chez vous pour aller au culte et qui pourrait de temps en temps vous prendre, et qui en serait ravie (le pasteur peut vous aider à trouver cette personne). Personnellement, je suis bien d’accord avec vous pour ne pas trouver à mon goût une église étroite et moraliste.

Il existe sur internet une radio protestante : https://frequenceprotestante.com/ecouter-en-direct/

Sur le site que l’Eglise Protestante de Genève, je mets des prédications régulièrement https://jecherchedieu.ch/multimedia/ et des questions / réponses …

Grand merci pour votre témoignage très très touchant, et votre bette ouverture à Dieu, tenace, aimante, responsable !

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *