Je me suis plongée dans la Bible, j’ai envie de devenir chrétienne, qu’est-ce que cela implique ?

une femme tenant un parapluie semble s'envoller - Photo by Edu Lauton on Unsplash

Question d’un visiteur :

Bonsoir Pasteur,

Cet été je me suis plongée dans la lecture de la Bible et ma foi grandit de jour en jour depuis lors. J’ai envie de me baptiser et de réaliser plus de pratiques chrétiennes. Cependant j’ai des questions, en tant que chrétienne et/ou protestante :

  • Dois-je porter un voile lorsque je prie ?
  • Dois-je m’interdire de manger de la viande le vendredi ?
  • Dois-je jeûner 40 jours avant Pâques ?
  • Boire de l’alcool est un péché ?
  • Dois-je aller à la messe de minuit lors du réveillon de Noël ?
  • Dois-je aller à l’église tout les dimanche ?

Merci de répondre à toutes mes questions.

Que Dieu vous garde.

Réponse d’un pasteur :

Chère Madame

Bravo pour cette démarche, je suis persuadé que cela vous apportera énormément ! Bravo de vous être plongée dans la Bible, de chercher, de vous poser des questions.

Il y a un principe qui me semble important en ce qui concerne la religion dans la bouche de Jésus : la religion est faite pour la personne, pas la personne pour la religion (il parle du shabbat juif, mais cela vaut donc encore plus pour les autres actes religieux).

C’est à dire que nous pouvons, nous devons simplement chercher les actes religieux qui nous aident à avancer, qui nous rendent plus confiants dans l’amour de Dieu, plus épanoui, avec une espérance et un cœur plus vivants.

  • Si porter un voile vous aide à prier, alors mettez en un, mais Dieu, lui s’en fiche. C’est au cœur qu’il regarde
  • Si ne pas manger de viande le vendredi vous aide à faire place au Christ dans votre vie, alors très bien. Mais si vous manger un bon boudin aux pommes dans la louange à Dieu ou si vous communiez avec des amis grâce à une blanquette c’est très bien aussi.
  • Si vous jeûnez avant Pâques, pourquoi pas, mais certainement pas parce que ce serait obligatoire mais parce que ce serait votre choix personnel, et comme le conseille Jésus, faites le alors secrètement pas pour que des personnes le sachent, juste pour travailler votre propre foi, et en faisant bien attention que ce ne soit pas au détriment de votre corps.
  • S’enivrer, être prisonnier de l’alcool est simplement une mauvaise chose car notre conscience est une des plus belles choses, mais boire de l’alcool n’est pas un péché. Dieu donne de bonnes choses pour que nous y prenions du plaisir. Même si ce n’est pas un but dans la vie, cela peut faire partie des petites bénédictions de la vie en ce monde.
  • La veillée de Noël est une bonne occasion de penser au Christ avec d’autres chrétiens, mais ce n’est pas obligatoire non plus.
  • Cela aide d’aller à l’église régulièrement, car tout entraînement gagne à être un petit peu régulier. Mais le rythme est à décider en fonction de chacun, de là où il en est, en fonction aussi de ses possibilités (rythme de sa famille, distances). Absolument tous les dimanches me semble trop. Mais par exemple entre 1 dimanche et trois dimanches par mois me semble bien. Là encore, ce n’est pas une obligation pour plaire à Dieu mais c’est une bonne idée pour exercer notre foi, notre réflexion et notre prière, pour sortir de chez soi en attente de quelque chose de neuf qui viendrait de Dieu, et aussi pour être avec d’autres chrétiens et sentir que c’est ensemble que nous formons le corps du Christ. Seulement, il me semble utile que cet exercice qui consiste à aller à l’église reste pour nous un exercice, au service de l’essentiel qui est la réfflexion personnelle et la relation directe, personnelle  avec Dieu, dans le secret de notre vie privée.

Bon cheminement, dans la confiance en Dieu que nous donne son amour sans condition ni chantage.

 

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *