Je cherche une église où je me sente à l’aise, peut-être l’église protestante ?

Par : pasteur Marc Pernot

Temple de Jussy - photo de son pasteur bien aimé N.P.

Question d’un visiteur :

Bonjour,

Je vous remercie pour tout le travail que vous faites.

J’aimerais rester anonyme si vous publiez mes questions.

Cela fait plusieurs années que je je crois en Dieu. C’est-à-dire, que j’ai une relation personnelle avec lui, je prie…etc.

Je suis allée dans plusieurs églises évangéliques. Toutefois sporadiquement car je ne m’y sentais pas à l’aise, même si je m’y efforçais et que je priais pour être à l’aise et pour continuer d’être motivée à m’y rendre. J’ai aussi senti un grand décalage entre le Dieu que je prie à la maison, qui est comme un père à qui je peux tout dire, et le Dieu qu’on voulait me présenter à l’église. J’ai donc pris la décision de ne plus aller à l’église. En allant sur votre site ainsi que sur questiondieu.com., j’ai découvert que d’autres chrétiens avaient un avis différent de ce qui se disait dans les églises évangéliques, donc ça m’intéresse.

J’ai quelques questions concernant l’église protestante. Elles vont peut-être vous paraître bizarres mais je n’ai pas envie de réitérer certaines de mes expériences. Je ne veux pas critiquer les chrétiens évangéliques, ni mettre tout le monde dans le même panier, ni faire une polémique.

  • Est-ce permis de sortir avec un copain qui n’est pas chrétien?
  • Que ce passe-t-il à l’église quand un chrétien a un avis différent de celui des autres chrétiens ou du pasteur?
  • Devons-nous aller à l’église tous les dimanches ou presque et participer à d’autres activités de l’église?
  • Pouvons-nous, en tant que chrétien, aller en soirée (en boîte de nuit, dans des festivals de musique non chrétienne ou dans des bars…etc.), sans forcément être complètement saoul, « draguer » tout ce qui passe et participer à des bagarres mais simplement pour passer du temps avec ses amis et profiter de l’ambiance?
  • Faut-il déjà être baptisé pour prendre la sainte cène?
  • Devons-nous donner la dîme pour l’église? Pour moi, il est normal de donner quelque chose. Par contre, la dîme, ça me paraît beaucoup, surtout pour les personnes en difficultés financières.

Je veux pas forcément que vous me dites oui à tout pour me faire plaisir mais juste connaître votre avis quant à mes questions.

Meilleures salutations et merci pour votre temps.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Madame

Grand merci pour vos encouragements !

Et bravo pour votre démarche de foi. L’essentiel est bien la relation de confiance que vous avez avec Dieu dans la prière personnelle chez vous. L’église est et, à mon avis, doit rester au service de cela.

– Est-ce permis de sortir avec un copain qui n’est pas chrétien?

Oui, bien sûr, à condition qu’il ait également l’esprit ouvert. C’est alors une richesse pour ce couple. Mais c’est un vrai problème si l’un des deux ne respecte pas la foi ou la non foi de l’autre, s’il ou elle veut imposer que les éventuels enfants aient sa religion ou sa philosophie. Par contre, c’est une vraie richesse pour les enfants (éventuels car on n’est pas obligé d’en vouloir), de recevoir une éducation intégrant divers points de vue sur la foi, car cela leur ouvre l’esprit et leur laisse une chance de découvrir le meilleur de la foi.

– Que ce passe-t-il à l’église quand un chrétien a un avis différent de celui des autres chrétiens ou du pasteur?

Euh, c’est un peu plus délicat de répondre à cette question car cela dépend de chaque individu (personne croisée dans l’église ou pasteur) : plus ou moins ouvert, plus ou moins sensible sur tel ou tel point particulier. Tout dépend de l’histoire de chacun et de l’histoire la la paroisse locale et des personne qui y ont été engagées. Personnellement, je ne resterais pas dans une paroisse où l’on accepterait pas la diversité de pensées et de sensibilités théologique, spirituelle (du moment que c’est exprimé de façon respectueuse des autres personnes). C’est donc une excellente question et un bon test. Au delà de la doctrine, cela manifeste quel est le « logiciel », la façon d’être et de vivre de la personne et de la paroisse. C’est ce que j’essaye d’expliquer dans cet article : « Choisir sa religion… et son rapport avec sa religion »

A mon avis, la pluralité des opinions est constitutive du christianisme, preuve en est qu’il y a quatre évangiles dans la Bible, plus les lettres de Paul ce qui fait au moins cinq grandes voix et non une seule pour présenter les bases de la foi chrétienne. Jésus lui-même chante à haute voix les louanges de la foi d’un centurion romain (qui était donc même pas monothéiste et ayant une profession assez rude). Les réformateurs, et Calvin en particulier, ont entrepris d’apprendre à lire à chacun et chacun pour qu’il pusse avoir accès aux sources directement, et non par le seul biais de l’institution…

– Devons-nous aller à l’église tous les dimanches ou presque et participer à d’autres activités de l’église?

La religion et le culte sont un peu comme une salle de musculation pour la réflexion et la foi personnelle. Chacun son rythme, chacun sa façon de nourrir sa foi. Il me semble bon d’avoir une certaine dose d’exercice spirituel public (le culte, en particulier) en plus des exercices spirituels pratiqués personnellement, en privé qui doivent rester l’essentiel. Quels exercices à quel rythme dépend de chacun, de sa sensibilité, de sa vie, de ses besoins, du temps dont il dispose à un moment donné de son cheminement de vie. La question est de faire son propre programme, d’essayer de le tenir, de faire le bilan, de l’adapter ensuite…

– Pouvons-nous, en tant que chrétien, aller en soirée (en boîte de nuit, dans des festivals de musique non chrétienne ou dans des bars…etc.), sans forcément être complètement saoul, « draguer » tout ce qui passe et participer à des bagarres mais simplement pour passer du temps avec ses amis et profiter de l’ambiance?

Bien sûr ! Jésus n’était pas du genre moralisateur. Ce qu’il propose c’est une belle façon d’être et de vivre. Et donc, comme vous le dites à propos des sorties entre amis : de vivre ensuite d’une belle et bonne façon notre vie. Jésus résume l’essentiel dans le fait de chercher à aimer Dieu et aimer son prochain comme soi-même. Et il dit que le projet de Dieu est que nous soyons « heureux ». En quoi sortir faire la fête dans une bonne ambiance avec des amis serait il en opposition avec cela ? Vous avez raison : il y a un problème si cela nous conduit à avoir une attitude malsaine avec d’autres personnes (bagarres, drague lourde, utilisation d’une autre personne comme objet de plaisir) ou avec nous-même (maltraiter notre corps ou notre psychisme ou par une addiction quelconque). C’est donc à chacun de voir ce qui le ferait régresser et ce qui au contraire le mettrait en meilleure forme, ce qui le conduit à embellir le monde autour de soi, pou non.

– Faut-il déjà être baptisé pour prendre la sainte cène?

Dans notre église, la communion (ou sainte cène) est ouverte à quiconque le désire. Et donc baptisée ou non, quelle que soit ses convictions théologiques, sa pratique religieuse ou non, quelle que soit son histoire personnelle. Cela ne regarde que la personne et Dieu. Car la sainte -cène et le baptême sont pour nous des signes de la grâce de Dieu, c’est à dire de son amour inconditionnel.

– Devons-nous donner la dîme pour l’église? Pour moi, il est normal de donner quelque chose. Par contre, la dîme, ça me paraît beaucoup, surtout pour les personnes en difficultés financières.

Jésus n’a jamais parlé de cela. Et il n’a pas taxé ainsi les personnes de la foule des personnes qui l’on entendu prononcer les « béatitudes ». Vous avez raison bien sûr de noter que toute église a besoin de sous pour payer les bâtiments, l’électricité, et les personnes qui sont au service des personnes. Mais si la base de l’Evangile est effectivement la grâce de Dieu : son don gratuit, manifesté en Jésus-Christ, il est assez cohérent que l’église chrétienne offre gratuitement ses services. Et que cela soit possible grâce aux dons libres des personnes qui se sentent concernées. Car leur don est alors sincère. Et c’est cela qui est beau.

A mon avis, cette obligation de la dîme est non seulement étrangère à ce qu’a enseigné et pratiqué Jésus-Christ, mais en plus c’est injuste et cruel. Des milliardaires comme Warren Buffet ou Bill Gates considèrent comme juste de donner 99% de leur fortune pour le service des autres, cela leur laisse assez pour vivre plutôt confortablement. Telle autre personne a déjà du mal à se nourrir et à nourrir sa famille d’une façon saine et équilibrée, et faire un sourire à une personne en allant au culte sera de sa part un vrai don. C’est pourquoi nous pouvons être extrêmement reconnaissant à Jésus de nous avoir laissé libre, afin que chacun puisse agir « par grâce » et non par obligation.

Dieu vous bénit et vous accompagne sur votre chemin de foi et de vie.
Bien sincèrement,

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Pacout dit :

    Bonjour je suis dans le même cas de figure que ma sœur ci dessus et les réponses du pasteur me semble être en accord avec l’amour de Jésus.
    Merci pour ces réponses soyez bénis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *