J’ai l’impression que Dieu me crache a la figure, que je suis comme une m*** a ses yeux

illustration de colère - Image: 'Silver Iphone 6 - Credit to https://www.semtrio.com/' http://www.flickr.com/photos/163837264@N07/44290637872 Found on flickrcc.netQuestion d’un visiteur :

(Note : dans cette question, quelques lettres ont été remplacées par des * pour la publication sur ce blog)

J’ai une question : p*** de m*** je prie Dieu, je fait ma prière 2/3 fois dans la journée, par moment le vendredi je jeûne et comme chaque être humain j’ai fait une demande : ça fait 4/5 mois rien du tout donc je suis allé voir une autre personne et là, ça marche. Mais p*** de b*** de m*** d’enfant de p*** de Dieu de m***. Désolé si je blasphème, je craque, j’en ai ras le c**. Je suis sincère dans mes prières et a chaque demande j’ai toujours droit a un refus de sa part. Mais p*** de fils de p*** de Dieu faut que je demande a qui, a Iblis, pour que mes demandes de prière soient prises en compte ? Après c’est normal qu’il n’y ait plus de ferveur dans mes demandes et que je perde la foi.

J’ai l’impression qu’il me crache a la gueule ou que je suis comme une m*** a ses yeux. Alors ma question qu’est-ce que je dois faire pour que mes prières soient pris en compte ? Et pourtant je ne demande pas de l’argent ou de belles voitures. J’ai demandé a Dieu que je retrouve la paix avec des amis avec qui je me suis disputé car je les aime, ils sont dans mon cœur et Dieu ma répondu d’aller me faire f***, à mon sens. Je laisse tomber. Je lui demande une femme avec qui j’ai des sentiments et qui correspond à mes critères. Qu’est-ce qu’il répond ? N*** ta mère, à mon sens bien sûr. Je lui demande alors le courage et l’envie d aller chercher du travail, et qu’est-ce qu’il me répond, à mon sens bien sûr, suce des b***. Donc a un moment en pleine prière, je l’insulte. Quand je vous dis ça, monsieur le pasteur, je suis en larmes, Dieu est le plus gros radin avare au monde je le hais cet enfant de p***. Mais p*** qu’est-ce que je dois faire ? Qu’est-ce que je dois faire ???? pour que mes prière soient prises en compte ????
Je ne peux que constater que Dieu s’est moqué de nous en disant « demandez et vous recevrez » c’est du pur mensonge, à croire que c’est lui le véritable Satan

Avec toute la sincérité qui subsiste dans ces paroles.
Et désolé si je vous ai choqué.

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir Monsieur

Il n’y a pas de problèmes avec vos paroles, Dieu accepte tout à fait que l’on soit en colère, même si les reproches que nous lui faisons ne sont pas justes. Il vaut mille fois mieux être en colère contre Dieu et le lui dire que de faire la gueule et de ne plus communiquer.

Ce qui est injuste, c’est que vous pensiez que Dieu devrait être le Père Noël. Ça ne marche pas comme ça. Dieu est une dynamique d’évolution. Il est source de bonnes idées, source d’ouverture de notre cœur.
Mais les humains ne sont pas des marionnettes dans ses mains. Il peut essayer d’attendrir le cœur de ceux qui sont fâchés mais il ne peut pas les forcer. Bien sur que Dieu veut que les gens puissent se réconcilier après une dispute, et c’est génial de confier à Dieu ce soucis comme vous le faites, mais il ne faut pas attendre de lui qu’il règle cela d’un coup de baguette magique. Pareil pour vous trouver une femme, il n’a pas une réserve d’esclaves qu’il enverrait comme Amazon envoie une moulinette à légumes. Pour rendre notre vie belle, Dieu essaye, il appelle les uns, il cherche à parler à un autre, il a des idées de bon couples possible et essaye de créer des occasions. Parfois nous ou l’autre personne passe à côté. Peut-être aussi que ce n’est pa spour nous le moment, peut-être que nous ne sommes pas prêt, être que ce n »est pas notre vocation de vivre en couple pour le moment.

D’autres fois, nous demandons à Dieu de l’aide. Par exemple, la prière du pauvre est légitime, évidemment, quand il voit ses enfants mourir de faim et qu’il demande du pain. Mais Dieu n’a pas d’autres mains que les nôtres pour mettre du pain sur la table de celui qui meurt de faim. Dieu tente par tous les moyens de convaincre les riches de leur porter du pain, mais si personne ne se bouge, les enfants vont mourir et ce sera malgré la volonté de Dieu et malgré tout ce qu’il a pu faire.

Donc, bien sûr que vos prières sont prises en compte et que Dieu ne s’en fiche pas. Au contraire. Mais souvent nous nous trompons sur ce que nous pensons qu’il fait et qu’il peut faire pour exaucer vos prières.

Oui, nous pouvons demander à Dieu, partager avec lui ce que nous espérons. La promesse que Dieu répondra et exaucera notre prière est vraie, mais il ne donnera pas forcément ce que nous demandons. Soit parce que ce n’est pas possible pour l’instant, soit parce que Dieu a quelque chose de meilleur pour nous a nous donner. Souvent c’est alors quelque chose auquel nous n’aurions même pas imaginé.

Nous pouvons dire notre espérance à Dieu dans la prière, comme à un ami. Mais la prière, fondamentalement, ce n’est pas donner des ordres à Dieu, comme si c’étaient nous le chef et que Dieu serait  le serviteur qui devrait exécuter nos ordres, nos idées, nos projets. La prière consiste à se présenter devant lui tel que nous sommes, nous et notre espérance, c’est ensuite reconnaître qu’il est Dieu et que nous ne sommes pas, nous, dieu. La prière, c’est alors fondamentalement s’ouvrir à ce qu’il veut lui, le seul Dieu, et c’est prendre dans nos mains, dans notre cœur et dans notre vie ce qu’il nous offre comme trésor de bienfaits. C’est de toute façon le meilleur.

Mais bon, Dieu est franchement bienveillant, il a l’habitude de l’humain, il pardonne, il accompagne, il entend, il patiente, il espère, et il ne se lasse pas d’offrir ce qu’il prépare pour nous de meilleur en réponse à ce que nous sommes et espérons.

Dieu vous bénit et vous accompagne de son amour. Il prépare mil bonnes surprises pour vous.

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

16 réponses

  1. Emilie dit :

    Bonjour,

    Je me permets de vous contacter car traversant une longue période difficile, j’ai recherché un peu sur le net s’il était normal d’être en colère contre Dieu.

    Et je suis tombée sur le témoignage d’un homme qui se disait en colère contre Dieu, qu’il n’était pas entendu et n’obtenait pas ce qu’il demandait dans ses prières.

    Alors pourquoi ce mail?

    Car votre réponse m’a profondément touchée, elle a été la clef des questionnements et des tourments que j’avais actuellement.

    L’année 2020 à été une année éprouvante avec beaucoup de pertes qui ont mis à rude épreuve ma foi envers le seigneur Dieu tout puissant.

    Et votre réponse, m’a permis de comprendre que Dieu ne nous donne pas ce que l’on veut, non pas parce qu’il ne le veut pas mais parce qu’il a prévu autre chose pour nous.

    Chose que je savais au fond de moi, mais que le sentiment d’injustice que j’avais m’empêchait de vraiment le comprendre.

    J’ai énormément été éprouvée et blessée. Trahie et peinée.
    J’ai attendu beaucoup de Dieu. Et il m’a pris beaucoup.

    Même deux grossesses… interrompues…

    Et j’étais très en colère contre lui, je me sentais nue, sans une réelle foi.

    Et cette réponse douce et pleine de foi, de votre part, envers ce témoignage si colérique m’a fait comprendre et surtout voir une autre dimension de la foi.

    On m’a dit un jour, que la foi n’est pas seulement de croire mais c’est aussi le fait de la partager.

    Alors Merci pour ce partage car celà va me permettre de mieux me sentir et d’accepter les décisions de Dieu autrement.

    Merci.

    • Marc Pernot dit :

      Chère Emilie
      Compassion pour vous.
      Dieu vous bénit et vous accompagne.
      Il y a les projets de paix, de bonheur, de vie, d’espérance que dieu a pour vous en particulier. C’est vrai.
      Il y a aussi le fait que précisément, Dieu ne peut pas tout, il n’est bien entendu jamais pour la trahison, pour la peine, pour la maladie, pour la méchanceté. Et pourtant cela arrive, c’est pourquoi il travaille dans les cœurs, il appelle, il conseille, et il nous appelle à travailler pour plus de respect, de fidélité, de santé, de soins, de compassion.
      Prenez soin de vous, entourez ceux que vous aimez. Bénissez les.

  2. Christine dit :

    Bonsoir,
    Je découvre cette page car je suis aussi dans le cas où je ne comprends rien de ce que fais Dieu pour moi. Je dérouille beaucoup dans le sens que je perds même la tête au point d’hurler dans la rue en colère. J’entends des voix depuis ma conversion qui est encore jeune (au début c’était le diable qui voulait pas que je sois sauvée et puis c’est devenu des voix insupportables, tyrannique). J’ai reçu un appel du Seigneur à le suivre et à me consacrer dans un monastère. J’ai recherché cela et je n’ai que des blocages, problèmes, échecs, désordres… je comprends pas, on ma dit que quand Dieu veut quelque chose, il fait tout pour que cela se passe et j’ai déjà vu des fois qu’il pourrait réaliser des choses et ça se fait d’une façon rapide et net, mais là je suis dans l’échec complet, constamment. Je peux même plus prier car j’entends cette voix qui me parle sans arrêt, tout à l’heure impossible de faire le chapelet. Pourquoi Dieu permet que je puisse plus prier ? hier par exemple j’ai été me confesser comme toutes les semaines en ce moment car à cause des voix je me mets en colère et je retourne ma colère à Dieu, je le rends coupable de mon malheur (pardon je dérouille et m’en prends aux autre shélas) car rien ne change à mon malheur. Après la confession je me suis sentie si bien et j’ai dit à Dieu que je penserai de façon plus positive, et chercher plus de joie etc.. et j’étais vraiment bien, je sentais que Dieu m’avait allégé.. et pourtant j’ai été à la messe et je suis restée près d’une heure après à prier dans l’église. Je suis allée faire ensuite une dizaine de chapelet et j’ai, après avoir fait une prière pour la Vierge Marie, eu envie de me confier à elle. Et là j’entends une voix douce féminine me dire de ne pas me tracasser, de pas culpabliser par rapport à mon souci etc.. et moi sans me méfier je tombe dans le panneau et puis la voix me dit que lorsque j’irai faire ma semaine de retraite je devrai prouver à Dieu que je peux être moniale, et là j’ai dit mais en quoi je dois prouver qq chose à Dieu? j’ai déjà fait un stage, trouver une communauté, je dois refaire un stage c’est déjà bien assez.. et là la colère est venue car jétais horrifiée de savoir que j’avais été me confesser, communier, prier et que le resultat cela m’amenait vers un gros mensonge et que je continue à me faire avoir par des voix qui se font passer pour celles du Ciel. Et ensuite impossible de prier, les voix me parlent sans arrêt je crie à Dieu, je me tape la tête pour les faire taire, je deviens folle, je crie pendant la prière et j’insulte j’en peux plus.. pourquoi Dieu permet que je devienne folle comme ça ? pourquoi il m’exauce pas en faisant taire ces voix ? je fais des crises d’angoisse et de folie. pourquoi à chaque fois que je prie je me fais avoir par des voix qui mentent ? pourquoi il permet alors que ça me dégoute de prier ? jarrive pas à y trouver la paix ou si jamais ça s’est bien passé, juste en y sortant je suis acculée par les voix. J’ai des envies de mort, j’en peux plus, pourquoi j’ai l’impression qu’il est faché et m’aide plus ? je supporte plus son silence, le fait qu’il n’agisse plus en moi comme avant.. mes voix sont de plus en plus pire.. que cherche Dieu à me laisser devenir folle ? je dérouille trop, j’arrive plus à rester calme car j’en peux plus. Les voix m’accusent de tout, de chaque acte et me culpabilise. c’est dur, j’ai l’impression que le diable s’est emparé de mon esprit et que je n’entends que lui et Je n’entends plus rien de Dieu ou de gentil, rien de bon. Une voix m’a dit une fois, tu es fille de Caïn, ça fait mal. voila pardon pour la longueur, si vous pouviez me conseiller, merci beaucoup

    • Marc Pernot dit :

      Bon courage !
      Non Dieu ne vous abandonne pas, ce n’est pas de lui que viennent ces souffrances, ce ne sont pas non plus des diables ou démons.
      Dieu fait tout pour vous aider. Ce n’est pas de la mauvaise volonté de sa part. Mais Dieu n’est pas un magicien. C’est comme quand on a une cheville foulée, mieux vaut passer chez le médecin en plus de la prière pour nous donner de la force. Je pense que vous devriez aller consulter un médecin à l’hôpital pour ces voix qui vous font souffrir.
      Dieu vous bénit et vous accompagne.

  3. Lucie dit :

    Bonjour mon Père j’ai demander une grâce à Dieu qui est urgente mais je ne suis toujours pas exaucé et je pleure je suis triste et en colère c’est une grâce que j’ai extrêmement besoin mais rien ne vient
    merci

    • Marc Pernot dit :

      Bonjour Lucie,

      En pensée avec vous, sincère et profonde, dans l’union de prière.

      C’est une forme de confiance que de demander à Dieu ce que l’on espère. Mais c’est une confiance relative car en faisant cela vous cherchez à convaincre Dieu de faire votre propre volonté. Or, ce que vous demandez, peut-être ne peut-il pas vous le donner ? Ou ce qu’il veut vous donner est autre chose que vous n’imaginez même pas, quelque chose de bien mieux que ce que vous demandez mais qui est différent et vous restez bloqué sur votre solution, ne reconnaissez pas ce qu’il offre ?

      La foi, c’est à dire la confiance en Dieu, c’est de penser que sa volonté à lui est bonne, et c’est espérer que sa volonté à lui soit faite, pas la nôtre.

      Ayez donc tout simplement confiance en Dieu. Simplement, profondément. Vous voulez demander quelque chose à Dieu : excellente idée, alors demander lui sa présence, sa lumière, son Esprit, son courage et sa paix, demandez-lui d’avoir un cœur plus aimant, une intelligence plus vive…

      Ensuite, je comprends votre prière, car nous ne sommes pas seulement un être spirituel, nous vivons en ce monde et nous avons besoin (nous et ceux que nous aimons) de pain, de sécurité, de santé, de travail, de repos, de bonnes relations… c’est donc normal d’y penser, et c’est vraiment de la confiance de dire à Dieu ce qui nous préoccupe, nos besoins et nos projets. Simplement, il me semble bon de dire ensuite à Dieu : que ta volonté soit faite et non la mienne, car je sais que ce que tu proposes et ce que tu espère pouvoir faire pour moi et avec moi sera génial. Donc, éclaire-moi, ouvre mes yeux à tes merveilles, donne moi la force de faire avec ce qui ne peut être changé.

      Ne craignez rien, Dieu vous bénit et vous accompagne

  4. Lucie dit :

    Bonjour mon Père mais comment faire confiance a Dieu lorsque rient ne vient et que cette grâce que je demande est urgente j’ai fait une neuvaine à Saint Joseph je n’ai pas recu donc je désespère car la grâce que je demande c’est sa volonté mais rien ne vient merci

    • Marc Pernot dit :

      A part le fait que Dieu nous aime personnellement, que sait-on vraiment de la volonté de Dieu ?
      Jésus-lui-même a du mal à s’y retrouver.
      Ensuite, que sait-on vraiment de ce que Dieu peut faire et ce qu’il ne peut pas faire ? En particulier en ce qui concerne l’humain, rien n’est simple. Il doit composer avec notre propre nature. Et toute évolution prend du temps.
      Il me semble qu’il faut de l’humilité dans ce que l’on demande à Dieu, dans ce que l’on attend de Dieu.
      Notre Père, que ta volonté soit faites (et non ce que j’imagine que devrait être ta volonté).

  5. Lucie dit :

    Et j’ai perdu ma confiance a cause de ça mon Père
    Je commence à avoir de l’inquiétude car si Dieu m’aurait excaucé je serais libéré la chose que je demande à Dieu c’est dans sa Volonté

  6. Lucie dit :

    A quel degré doit ton pardonner à une personne
    Par exemple si je dit une insulte par message est-ce que je je suis obligé, je doit pardonner?
    Ou c’est que lorsque je me dispute
    A quel degré doit ton pardonner l’offense
    Pouvez vous expliquer par rapport au manque de pardon merci

    • Marc Pernot dit :

      Je ne pense pas que ce soit juste de dire que nous « devons » pardonner, au sens d’un devoir moral.
      Quand on a été blessé, on fait ce que l’on peut et cela peut prendre du temps pour guérir.
      De même que l’on ne peut pas dire à une personne qui s’est blessée avec un couteau qu’elle a l’ordre de guérir. Elle ne demande pas mieux, elle peut soigner sa plaie, ensuite, cela prend le temps qu’il faut. De même pour les blessures morales, tout dépend à quel point on a été blessé, on peut travailler dessus, mais de toute façon, ça prend du temps.
      C’est pourquoi je pense que le « doit pardonner », c’est plus comme une promesse d’aide de Dieu et que, grâce à lui qui soignera notre cœur, nous pourrons avancer sur ce chemin du pardon.
      Ensuite, « pardonner » veut dire pardonner à l’offenseur, lui vouloir du bien. Cela ne veut pas dire nécessairement de laisser passer l’offense sans rien dire, car ce serait laisser le mal courir sur la terre. C’est donc à voir, en faisant au mieux.

  7. Lucie dit :

    Si la personne on la connait pas bien par exemple

  8. Lucie dit :

    Ou même si on la connait

  9. Lucie dit :

    Merci pour vos mon Pere Je revient à ma question précédente mais comment faire confiance a Dieu lorsque rient ne vient et que cette grâce que je demande est urgente j’ai fait une neuvaine à Saint Joseph je n’ai pas recu donc je désespère car la grâce que je demande c’est sa volonté mais rien ne vient
    Et j’ai perdu ma confiance a cause de ça mon Père
    Je commence à avoir de l’inquiétude car si Dieu m’aurait excaucé je serais libéré la chose que je demande à Dieu c’est dans sa Volonté que faire mon Pere merci

  10. Lucie dit :

    Marc pernot pour vos réponses merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *