J’ai l’habitude de prier la vierge, j’ai lu dans la Bible de prier que Dieu ?

Par : pasteur Marc Pernot

Illustration : Botticelli, Marie et son enfant, Florence -  Image: 'Detail from Madonna with Child and Six Angels'  by Nick Thompson  https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/ http://www.flickr.com/photos/33563858@N00/39940939930

Question d’un visiteur :

Bonjour M. le pasteur,

J’ai besoin de me confier a quelqu’un… Voila, j’ai 27 ans. J’aimerais vous parler d’une chose qui m’inquiète a propos de la religion…

Je suis catholique, d’habitude je priais beaucoup le chapelet mais depuis quelques temps en ouvrant ma bible j’ai lu quelques versets qui me disent de ne prier que le père éternel…

Je croyais aussi aux apparitions mariales, mais je suis encore tombé sur des versets qui disent: « Car il s’élèvera des faux christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles » Matthieu chap 24 vers 24. Est ce que cela fait vraiment référence à la dévotion à Marie?

Comme j’avais l’habitude de faire ces prières par cœur, comment je peux prier maintenant?

Cordialement.

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir Monsieur,

Bravo de lire la Bible et de prier. Je suis certain que cela vous apportera beaucoup.

Personnellement, je ne prie que Dieu lui-même. Effectivement, vous avez raison, Jésus lui-même nous conseille de prier le Père en son nom. Et jamais il ne nous dit de prier qui que ce soit d’autre, il ne nous dit pas non plus de le prier lui-même, Jésus. Précisément, à mon avis, la bonne nouvelle du Christ (l’Evangile) c’est que nous n’avons rien à craindre de Dieu mais tout à espérer de lui, que Dieu espère plus que tout que nous nous ouvrions à lui. Par conséquent, il me semble bien dommage de s’adresser à qui que ce soit d’autre. Mais bon, chacun sa sensibilité, et je pense qu’il vaut mieux prier la vierge Marie ou saint Antoine de Padoue que de ne pas prier du tout, c’est déjà ça. Et puisque Dieu est amour, plein de compassion pour nous, je ne le vois pas vraiment pas être fâché pour autant. Je dirais qu’il doit entendre ça en se disant : « mais qu’est-ce qu’ils sont encore allé inventer ? », il doit se dire cela avec tendresse, en rigolant un peu, comme nous devant un enfant qui a une idée farfelue.

Pour prier Dieu, c’est vrai que cela aide d’avoir un texte pour nous aider à entrer en prière. C’est pour cela que nous avons mis sur le site des textes et des conseils pour aider ceux qui le désirent. Mais cela dit, l’essentiel est de prendre un temps pour se placer devant Dieu, repenser à sa journée, à sa vie, à ses projets devant lui. Finalement, l’essentiel est de le laisser un peu transformer par Dieu, plus que de lui dire obligatoirement des choses, et bien plus que de lui dire ce que nous pensons qu’il devrait faire. Vous pouvez donc prier comme vous le sentez, sans crainte, lancez-vous de bon cœur.

Avec mes vœux de bénédiction

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Salakis dit :

    Bonjour,

    merci pour ce site, la question et la réponse.

    Pour ma part, je prie Jésus et Dieu le Père. Ma propre interprétation des évangiles irait plutôt dans le sens de se confier aussi à Jésus dans la prière. Voici quelques passages parmi d’autres possibles qui guident mon interprétation en ce sens, du fait que Jésus ne parle pas du tout comme un simple humain, ni même comme un prophète. Il parle comme une Entité liée à Dieu le Père, qu’il me paraît possible de prier, en parallèle de prières directement adressées à Dieu le Père, comme la prière du Notre Père que Jésus nous a transmise effectivement.

    Jésus dans Jean VIII :
    […]
    Je suis la lumière du monde.
    […]
    Si alors le Fils vous libère, vous serez vraiment libres.
    […]
    Avant qu’Abraham ait existé, je suis.

    Jésus dans Jean X :
    […]
    Je suis le bon berger, je connais mes brebis et mes brebis me connaissent, comme le père me connaît et que je connais le Père, et je donne ma vie pour les brebis.
    […]
    Je leur donne une vie éternelle, jamais elles ne seront perdues, personne ne les enlèvera de ma main.
    […]
    Mes brebis entendent ma voix, et je les connais, et elles me suivent.
    […]
    Le Père et moi ne sommes qu’un.
    […]

    Jésus dans Jean XVI :
    […]
    Quand l’Esprit de Vérité viendra, il vous conduira à toute la vérité, car il ne parlera pas de lui-même, mais dira tout ce qu’il entend et vous annoncera l’avenir. Il me glorifiera, car il prendra de moi ce qui’il vous annoncera. Tout ce qu’a le Père est à moi, c’est pourquoi je dis qu’il prend de moi ce qu’il vous annoncera.
    […]
    Je suis sorti du Père et je suis venu dans le monde. Maintenant je laisse le monde et je m’en vais vers le Père.
    […]

    Ses disciples :
    […]
    Maintenant nous croyons que tu es sorti de Dieu. […]

    Jésus
    […]
    Je suis vainqueur du monde.

    Actes des apôtres IX
    […]
    Comme il approchait de Damas, une lumière du ciel l’éblouit soudain, et tombant par terre, il entendit une voix qui lui disait : Saul, Saul, pourquoi me poursuis-tu?
    Il dit : Qui es-tu seigneur ?
    “Je suis Jésus que tu poursuis.”.

    • Marc Pernot dit :

      Quand on prie sincèrement, on ne prie jamais faux.
      Personnellement, Jésus nous invite à prier Dieu, son Père et notre Père. Je trouve que c’est une bonne idée de respecter cela.
      Pour ce qui est de la divinité de Jésus, il y a effectivement des versets qui vont dans ce sens, vous en avez relevé certains. Dans d’autres versets Jésus tend à bien distinguer entre Dieu et lui, et se rapprocher de nous.

  2. Salakis dit :

    On peut jouer sincèrement du violon et que ça sonne complètement faux, c’est d’ailleurs assez courant…

    Comme selon votre présentation pdf https://jecherchedieu.ch/theologie-2/10-questions-sur-jesus-le-christ/ (merci pour elle), dans les Actes des Apôtres, Etienne a prié directement Jésus (mort et supposé ressuscité par les premiers chrétiens à l’époque des Actes des apôtres), et dans l’épilogue de l’Apocalypse, l’auteur (très probablement Jean) prie directement Jésus.

    Oui Jésus est distinct de Dieu (il dit en Jean 14 que le Père est plus grand que moi…), et est notre Frère, en tant qu’il a été pleinement humain. Mais une fois ressuscité, ou avant sa vie dans l’histoire humaine, il est et était plus qu’humain.

    L’évangile de Jean, l’épître 1 Jean et l’Apocalypse (prologue et épilogue principalement) proposent aussi selon moi de passer par Jésus pour accéder à Dieu son Père et Notre Père : Jésus est le chemin, qui a le Fils qui demeure en lui a aussi le Père qui demeure en lui… Jésus est une Entité issue de Dieu son Père et Notre Père, et passée par la condition humaine dans l’histoire (ce qui suppose des limitations temporaires le temps de sa vie humaine pour qu’elle soit pleinement humaine).

    Selon l’épître aux Hébreux, Jésus est le médiateur d’une alliance nouvelle (12:24 et 8:6), celle dont parle le prophète Jérémie (Hébreux 8:8-12 et Jérémie 31:31-34) dont les humains sont les héritiers potentiels s’ils acceptent cet héritage. Selon Hébreux 1, Jésus est au-dessus des anges.
    Si Jésus est médiateur de l’Alliance entre Dieu et les humains, il est possible de le concevoir comme un phare (Jésus est la lumière) un modèle (Jésus est le chemin), mais aussi comme une Entité médiatrice pour chaque jour.
    Selon les 4 évangiles, la fraction du pain symbolise le corps de Jésus, le vin partagé son sang symbole de vie (et peut-être sang de l’agneau qui vient changer définitivement la signification des sacrifices animaux et les rend définitevement caduques au moins pour les futurs chrétiens). La prière du Notre Père contient la mention du pain de ce jour, qui fait le lien avec le corps de Jésus (donne-nous notre pain de ce jour = rattache nous au corps symbolique de Jésus) et la Parole de vie dans la Bible (donne-nous notre pain de ce jour = donne nous notre nourriture spirituelle biblique = donne nous la Parole de Jésus). Tout ceci contribue selon moi à voir en Jésus plus qu’un modèle, mais potentiellement quelqu’un de vivant que l’on peut (aussi) prier directement en tant que Médiateur de l’Alliance Nouvelle dont nous sommes héritiers si nous le souhaitons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.