Un enfant handicapé avec sa mère qui se penche vers lui - Photo by Josh Appel on https://unsplash.com/fr/photos/0nkFvdcM-X4
Question

Il est écrit « par ses meurtrissures nous sommes guéris », pourtant ma terrible souffrance continue.

Un enfant handicapé avec sa mère qui se penche vers lui - Photo by Josh Appel on Unsplash

Question posée :

Bonjour Pasteur
J’aimerais vous poser une petite question.
Dieu dit dans sa Parole que par ses meurtrissures nous sommes guéris. Ma guérison est donc déjà acquise dans les cieux. Cela fait 6 années que je proclame cette guérison, puisqu’elle m’appartient. Pourtant, rien n’arrive… que dois je faire ? C’est très dur à supporter quand on est tout le temps dans la souffrance.
Merci Pasteur pour votre réponse

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

A mon avis, dans cette phrase « par ses meurtrissures nous sommes guéris » (Ésaïe 53), il convient de comprendre de quel mal nous sommes guéri et comment cela marche.

En donnant sa vie, Christ a manifesté l’amour de Dieu pour nous alors que nous sommes encore pécheur (Romains 5:8). Cela manifeste donc l’infini pardon de Dieu, son amour sans condition même quand nous sommes pas performant en foi, en pensées ou en actes.

Connaître cet amour radical de Dieu nous guérit de quoi et comment ?
Cela nous guérit de la peur de Dieu, cela nous guérit de toute idée de marchandage avec lui. Cela nous réconcilie avec lui (2 Corinthiens 5:20). Nous, car Dieu n’a pas besoin de se réconcilier avec nous, il ne nous en a jamais voulu pour quoi que ce soit.

Alors : une relation nouvelle avec Dieu peut s’ouvrir, peu à peu. Cette manifestation de l’amour de Dieu, quand nous la semons comme une graine dans notre pensée et dans notre prière, est comme plantée dans une bonne terre, elle germe, pousse, devient un arbre. La lenteur de cette croissance peut certes nous décevoir, mais c’est comme cela qu’un bel arbre pousse, et qu’il donnera son fruit en son temps.

Je ne sais pas quelles sont vos souffrances, physiques, morales, psychologiques, spirituelles, relationnelles… l’être humain est un tout et une embellie dans notre relation à Dieu a un effet positif sur notre être entier, déjà, et de plus : cela permet à Dieu de mieux nous soigner de ce qui ne se porte pas bien en nous.

En pensée avec vous. Prenez bien soin de vous.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

13 Commentaires

  1. abraham dit :

    La guérison commence par la proclamation que par c’est meurtrissures tu es guéri avec audace puis la foi ,après viens la guérison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *