Double baptême et plein de parrains et marraines ?

Un enfant amené à l'église par son père (illustration) -  Image: 'Wniebowstąpienie na Gródku'  http://www.flickr.com/photos/158162545@N05/40450413530 Found on flickrcc.net

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour,

J’ai été choisie pour être marraine ! J’en suis très heureuse et honorée, le souci c’est que les parents issus de deux pays différents veulent faire deux baptêmes : un en Normandie pour que la famille du père soit présente et un aux Philippines pour célébrer le baptême avec la famille de la mère!

Pour cela ils ont choisi un parrain et une marraine en Normandie et un parrain et une marraine aux Philippines ! J’ai peur d’être une sorte de marraine de remplacement !

Même si la famille est d’accord j’ai l’impression que ça ne se fait pas, j’ai besoin de l’avis d’un expert!

Merci d’avance

Réponse d’un pasteur :

Bonjour,

Normalement, on ne fait pas deux baptêmes pour une seule personne, c’est la théorie, qui vise à témoigner du fait que l’amour de Dieu est donné une fois pour toutes, et ne dépend pas des circonstances. C’est aussi une façon de reconnaître que Dieu est plus grand que les chapelles, les cultures et le temps.

Mais, comme le dit Jésus à propos du Sabbat : la religion est faite pour l’homme, pas l’homme pour la religion. On peut donc adapter nos gestes religieux aux cas particuliers.

Donc, normalement on ne fait pas 2 baptêmes, mais tout dépend de l’état d’esprit, de l’intention avec laquelle c’est fait. Si c’est bien compris, c’est pour la gloire de Dieu. L’important, ensuite, est que l’enfant reçoive une éducation chrétienne et les témoignages de personnes qu’il aime et qui sont sincèrement engagées dans la foi chrétienne, au jour le jour… Tant mieux s’il y a des personnes comme cela parmi les parents, parents et marraines.

Cette question de redoubler le baptême est la plus délicate, d’un point de vue théologique. Pour ce qui est des parrains et marraines, c’est sympa d’avoir deux paires de parrains et marraines. Ce n’est pas rare. Et avec ces deux cultures différentes, cela peut même être un plus. Pour ce qui de ne pas être la seule marraine, cela ne m’inquiéterait pas, il ne sert à rien de bon de comparer avec les autres. Chacun apporte ce qu’il est, et ce n’est pas une compétition, cela s’additionne. Ce qu’apporte une autre marraine n’enlève rien à ce que vous lui apporterez, vous. Il me semble que vous pouvez aimer votre filleul juste comme si vous étiez la seule marraine qu’il a.

Avec mes amitiés et tous mes vœux de bénédiction pour toute la famille.

pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *