27 juillet 2023

Un p^ère et sa fille priant dans une mosquée - Photo de Hasan Almasi sur https://unsplash.com/fr/photos/kPWfbe65lb4
Question

Des intolérances entre musulmans et chrétiens augmentent. C’est préoccupant dans notre société multiculturelle.

Par : pasteur Marc Pernot

Un p^ère et sa fille priant dans une mosquée - Photo de Hasan Almasi sur https://unsplash.com/fr/photos/kPWfbe65lb4

Ce père et sa fille me font fondre.

Question posée :

Cher Pasteur,

J’espère que ce message vous trouve en bonne santé et en paix. Je vous écris aujourd’hui pour discuter d’une question qui m’interpelle et m’inquiète ces derniers temps. Cette question concerne l’Islam et son influence croissante dans nos sociétés. Ce n’est pas une question raciste ou discriminatoire, c’est simplement une quête de compréhension.

Historiquement, je comprends que les musulmans ne considéraient pas les « gens du Livre » (chrétiens et juifs) comme des mécréants, mais aujourd’hui, il semble que certains musulmans adoptent une vision plus extrême. Cette tendance à qualifier l’autre, qui ne pense pas comme eux, de mécréant me trouble. Cela est dangereux selon moi, dans ces sociétés, multiculturelles que nous avons, cela ne crée que de la division. Je précise bien que je fais la différence entre, les opinions divergentes et cette menace pour la cohésion.

De plus, certaines affirmations trouvées dans l’Islam, telles que le mariage du prophète Mahomet avec une petite fille, les appels à la violence, la coupure des mains et autres, suscitent chez moi une certaine perplexité. Je suis persuadé que des musulmans, comme des athées, des chrétiens, et des personnes de toutes les confessions, iront au paradis. Mon rôle ici sur Terre est d’aimer et non de juger. Pourtant, je ne peux m’empêcher de m’interroger sur ces aspects.

Si nous devons en plus rajouter l’hypocrisie humaine, cela semble très compliqué d’apprécier l’autre. Par exemple il y a eu en Suède l’affaire du coran brulé. L’évêque de Rome, selon moi c’est bien exprimé dessus. Je trouve cela également inadmissible. C’est faire du mal à l’autre juste par méchanceté. Mais le président turc qui attaque violemment la Suède n’est il pas hypocrite ? Il a transformé Sainte-Sophie en Mosquée, se ne sont que des bouts de Pierres mais le symbole pour les chrétiens orthodoxes et leur peine sont immenses. Si un jour ( c’est juste une histoire cela n’arrivera jamais) les juif transformaient la mosquée de Jérusalem en synagogue ou les chrétiens s’emparraient de la Mecque et la transformaient en eglise geante cela serait-il acceptable ? Je crois que non.

J’aimerais beaucoup avoir votre avis sur cette question, cher Pasteur. Comment pouvons-nous comprendre et aborder ces problèmes sans tomber dans le jugement ou la peur infondée ? Comment pouvons-nous continuer à aimer nos prochains dans cette situation ?

Je vous remercie d’avance pour votre temps et votre sagesse.

Dans l’amour de Christ,

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Quel rapport avons-nous avec le Coran, la Bible et nos convictions ?

Merci pour ces préoccupations et cette recherche de vivre ensemble dans le respect. La question n’est pas tant celle du Coran ou des Hadiths mais de la lecture qui en est faite. Dans la Bible aussi il y a plein de versets qui font froid ans le dos, dans l’Ancien Testament (Bible Hébraïque), mais aussi dans les lettres de Paul, en particulier.

Toutes les religions, mais aussi tous les courants de pensée présentent un éventail de façon de les vivre : allant du libéralisme le plus évaporé au rigorisme le plus intégriste, avec heureusement des façons d’être plus vivifiantes entre les deux. L’islam n’échappe pas à cela, le christianisme non plus, le judaïsme non plus. Il est vrai que la personne de Jésus, sa vie et ses paroles, n’invitent pas à l’action violente, c’est tout le contraire. Cela a déçu les activistes de son entourage, en particulier Judas, mais aussi la foule l’acclamant comme roi aux Rameaux, et se retournant contre lui après l’avoir vu consacrer son action en tant que « roi » à remettre la prière au centre. Heureusement, cela fait qu’aujourd’hui, il est rare de voir des chrétiens invitant ouvertement à l’action violente au nom de la foi en christ, ils se contentent de lancer des anathèmes, de menacer des peines éternelles, mais ne vont pas assassiner des gens au nom de leur foi. Bien sûr, cela arrive quand même, mais il s’agit plus de déséquilibrés comme cet homme qui a assassiné des enfants au bord du lac d’Annecy.

Il est vrai que l’humeur dans l’humanité semble actuellement un petit peu dure et violente, plus intolérantes qu’il y a quelques décennies. Pas seulement pour les questions religieuses mais aussi en politique et pour les questions de société. C’est vrai, même si l’on a toujours beaucoup plus parlé des trains qui déraillent que des trains qui arrivent à l’heure (même si les deux sont exceptionnels !). L’islam semble effectivement bien plus agressif actuellement, contre les chrétiens, mais aussi contre les musulmans ouverts. je me souviens d’avoir mangé avec l’excellent Malek Chebel qui se désolait de menaces qu’il avait reçues, et de voir les séances de dédicaces de ses livres perturbées par des activistes musulman empêchant les personnes de s’approcher. Heureusement, nous ne voyons pas des fondamentalistes chrétiens faisant la même chose contre l’excellent Thomas Roemer, par exemple.

Comment travailler à la paix ?

Comment faire ? je pense que le mieux est de témoigner de notre foi ouverte et vécue personnellement avec recherche et convictions. Nous pouvons témoigner de notre respect pour l’islam et le judaïsme, dans leur essence, et dans leurs formes éclairées, dans leurs penseurs et leurs humbles croyants. Et manifester ainsi que la foi en Dieu est chez certains une source de communion fraternelle.

Hélas, un mauvais geste commis au nom de Dieu inflige de la souffrance, de la rancune et de la division, ce qui est fort regrettable, cela aussi salit le nom de Dieu, ce qui est particulièrement injuste, et fait subir un dommage à tous les croyants sincères et de bonne volonté. Donc, à la place des mauvais gestes, au lieu de réagir avec des actes ou des paroles négatives mieux vaut des actes concrets et positifs de respect et de paix. Le problème quand on parle trop de ces gestes violents comme la dégradation d’un Coran, c’est que cela en fait la publicité quoi qu’on en dise. Il me semble que mieux vaut relever chaque bon geste de paix et de concorde inspiré par la foi, et avoir nous-même, grâce à Dieu, des gestes de cet ordre, à notre mesure, là où nous sommes. Ne serait-ce que fraterniser avec le collègue pratiquant sa foi, de quelque religion ce soit. Il est bon d’ajouter de la nuance, de favoriser les nuances de gris et de couleurs de la pensée entre le noir et le blanc de ceux qui ont une pensée clivante.

Le christianisme n’est pas une « religion du livre »

Sinon, je ne pense pas que le christianisme soit une « religion du livre ». Le Christianisme est une religion qui s’enracine dans la foi d’un homme, Jésus, que nous pensons être le Christ. Nos livres contenus dans la Bible ne sont qu’un média nous aidant à creuser qui est cet homme. C’est très différent. Être « d’un livre » invite à le sacraliser, ce qui est dangereux car chaque lettre du livre, chaque mot est par définition un symbole, ce n’est jamais la chose en soi dont parle le mot et la lettre. Entre les deux, il y a une interprétation, toujours en partie subjective. Et c’est cela qui est alors passionnant car en lisant ces livres, nous lisons aussi ce monde et notre propre existence.

« Heureux les artisans de paix, ils seront appelés enfants de Dieu ! » (Mt 5:9) nous dit Jésus, et c’est très inspirant. C’est entièrement à la main, comme un artisan, que l’on construit la paix, avec compétence et amour de ce que l’on fait.

Donc oui, je pense que vous avez raison : aimer notre prochain (ce qui ne veut pas dire que l’on soit d’accord avec lui), cela passe par là. Que Dieu nous soit en aide.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

Un commentaire

  1. Patrick dit :

    Pasteur Marc Pernot
    Merci pour avoir pensé à exprimer que la foi chrétienne ne peux être une religion du livre, que le coran et les livres du premier testament Oui
    Vous dire que lire les écritures ,en particulier celles là même que vous donnez en exemple, avec les artisans de la paix _appelés a être défini_enfants de Dieu _
    selon
    Mt 5,9 comme référencement à l’amour fraternel incarnant le fait d’assumer la trajectoire de ce que nous partageonsj’entends !
    Parfois dans les prédications au temple ,sont insérés l’allégorique expression ‘d’étouffe chrétien ‘
    Pour faire abstraction de ma personne ce terme me donne envie d’être en vie avec les vivants ,et non à réunir les conditions pour que les morts soient ce qu’on appelle tous les chats la nuit sont gris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *