Une femme enceinte au téléphone (illustration) - http://www.flickr.com/photos/34442610@N06/29778288816 Found on flickrcc.net
Foi

communication « mère – enfant » in utero ? Notre intuition, est-ce la voix de Dieu ?

Par : pasteur Marc Pernot

Une femme enceinte au téléphone (illustration) - http://www.flickr.com/photos/34442610@N06/29778288816 Found on flickrcc.net

Allo ! Ya quelqu’un ?

Question posée :

Merci, comme toujours pour ces versets médités qui m’enrichissent.

Permettez moi de vous envoyer le lien ( court ) d un podcast sur le point de vue d une scientifique relativement à la communication « mère – enfant » in utero. De mon point de vue, peu documenté et certainement peu éclairé sur la question, je me suis dit, en écoutant le podcast, qu en fait l enfant est ab initio un être spirituel, de même que l’intuition que l’on évoque souvent, n est rien d autre que « la voix de Dieu ». A l occasion, j aimerais bien connaître votre point de vue sur ces deux points. Beau week à vous !
Bien fraternellement,

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Grand merci pour les encouragements sur les petits versets.

Cette histoire de communication entre la mère et l’enfant ou le fœtus ou l’embryon qu’elle porte est passionnante.

Cela pose quantité de questions pas faciles et même sensibles :

  • A commencer par celle de penser le fœtus comme une personne autre que la mère ? C’est sans doute le cas à partir d’un certain stade de développement, mais « ab initio » ? Un ovule fécondé ? Cette question n’est pas facile et très marquée idéologiquement, au moins autant que scientifiquement. Elle a des implications éthiques sur des questions de vie comme la contraception, lavortement, les difficultés de grossesse, la recherche et la pratique médicale…
  • Qu’entend-on par « un être spirituel » ? Est-ce une propriété, de cet être, une capacité comme peut le laisser penser la notion d’Esprit en théologie biblique : l’Esprit est Dieu en tant que libre créateur ? A ce moment-là, il peut sembler que’un ovule fécondé serait moins libre et moins créateur, et donc moins « spirituel » que ne peut l’être un arbre, par exemple ? Et en même temps du point de vue moral ce n’est pas sur le même plan. Dans d’autres façons de concevoir l’humain, cela aura un autre sens, par exemple dans les cultures où l’on pense l’humain comme une âme éternelle qui est prisonnière d’un corps, même un embryon de corps pourrait être considéré comme étant une âme ?
  • Peut-on parler de transmission de pensée quand il y a une connexion tellement proche, tellement intime physiquement entre la mère et le fœtus dans son ventre ? Parle-t-on de transmission de pensée quand, serrant la main d’une personne, on sent qu’elle est plus ou moins en forme ou triste, angoissée, ou joyeuse, énergique ? Est-ce qu’un fœtus « pense » ou est-ce qu’il vit et ressent ? Ce serait plutôt une transmission d’émotion, de sensation, de ressenti que de pensée ? Comment le savoir ?

En tout cas, ce sont de passionnantes questions qui permettent de nous ouvrir aux richesses visibles et invisibles de la personne humaine, dans de multiples dimensions qui se déploient au cours de notre trajectoire de vie, in utero et parfois bien après 100 ans.

Pour l’intuition et « la voix de Dieu »

Là aussi, c’est intéressant. Et assez essentiel, dans la vie de tous les jours.

Car effectivement, il me semble qu’il arrive souvent qu’après un certain « travail » dans la prière sur notre vie, le fruit sera, parfois rapidement, parfois le lendemain, une idée, un projet qui nous semblent venir d’ailleurs, et qui sont souvent formidables. J’y verrais effectivement volontiers la « voix de Dieu ». Parfois. Cela demande de l’humilité, de la prudence. Car il y a quantité de voix qui s’expriment en nous et qui ressemblent à s’y méprendre avec la voix de Dieu.

Donc il me semble que votre attitude est parfaite, quand nous vient une intuition, il est bon de s’interroger : est-ce que ce serait la voix de Dieu ? repasser cette intuition dans la prière et la travailler avec l’intelligence. Garder toujours quelque part cet examen en veille, pour éventuellement corriger notre vision.

De même, quand une personne nous dit qu’elle pense avoir eu une révélation de Dieu, c’est un petit peu délicat, car oui c’est possible, et en même temps : c’est assez osé d’en être certain, et dit comme cela tout avis alternatif est comme nié et refusé par la personne. Penser autrement est soit la traiter de menteuse, soit se déclarer délibérément rebelle à la volonté de Dieu. Et pourtant, cette personne est souvent sincère en disant cela, c’est seulement cette attitude qui pose problème à la fois spirituellement (en sacralisant notre propre intuition nous ne laissons plus de place à l’Esprit de Dieu), et relationnellement (imposant notre volonté de manière forte).

Mais finalement, Dieu étant toujours enceinte de nous-même, ces deux questions en font une. Dieu communique avec nous par toutes les fibres de notre être, et même par la transmission de pensée.

Bravo pour tous ces questionnements profonds.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

3 Commentaires

  1. Cabane François dit :

    Il me semble qu’il est nécessaire de reprendre ici quelques concepts de base. D’abord, et en premier lieu, Dieu : comme nous le savons tous, Dieu est tout puissant ; il est omniprésent, et les limites de son action n’existent évidemment pas.
    Ensuite, il semble que Dieu a donné à TOUS les êtres vivants de sa Création une âme : la différence entre un être vivant et un cadavre, c’est précisément cette âme, véritable don de Dieu, qui permet à chacun d’entre nous, humains, animal, noir, rouge, blanc,… de se reproduire à l’identique.
    Il existe une autre grandeur que nous appelons l’esprit. Bien que très difficilement mesurable (quel est la différence en esprit entre un poulpe et un singe ? Honnêtement, tant que celà n’a pas été mesuré et accepté, nous n’en saurons rien), on peut affirmer que chez les humains, l’esprit commence à se manifester très tôt, quelquefois des les premiers mois après la conception. Dès la naissance, le petit bébé porte en lui un esprit tout en germe, et qui très vite va se développer. Cet esprit ira toujours croissant jusque vers 50 à 60 ans; mais ensuite, sauf à être toujours maintenu en activité, il décroîtra. Je pense que l’esprit disparaît à la mort de l’individu, ce qui n’est peut-être pas le cas de l’âme.
    J’espère avoir été suffisamment clair pour tous.

  2. Nathalie dit :

    Inspiration plutôt qu intuition serait plus adaptée à la spiritualité. L Esprit n est il pas le souffle de Dieu ? Je crois que la voix de Dieu « intérieure » est simplement l inspiration. Sinon la foi ne servirait de rien. C est ainsi que je le vis en tout cas.. c’est juste un partage

    1. Pascale dit :

      À mon avis, il y a beaucoup de personnes qui sont inspirées par Dieu sans avoir la foi, heureusement d’ailleurs que Dieu a bien des cordes à son arc. Mais je pense que la foi permet de faire un travail de recherche sur ce qui nous inspire, c’est certainement bénéfique et cela permet peut-être à Dieu d’être plus efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *