Quel est rôle de l‘amandier dans la Bible ?

branche d'amandier - Image: 'Icone groupe photo,haiku,poème' http://www.flickr.com/photos/35131041@N05/3822662686 Found on flickrcc.net

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Cher pasteur, cher Marc, bonjour,

J’ai pensé à vous hier en écoutant la lecture de l’Ancien Testament (vocation de Jérémie). Avez-vous prêché sur ce sujet ? Quel est rôle de l‘amandier dans la Bible par rapport à d’autres arbres comme l’olivier, le figuier, le cèdre…. ?
Merci de votre aide.

A bientôt et bonne semaine !

ESPOIR illustré par Tomi UngererRéponse d’un pasteur :

Cher Monsieur

Bien intéressant texte que vous repérez ainsi ! En effet, chaque récit de vocation est pour nous une occasion de s’ouvrir plus et mieux à l’Esprit, de se sentir appelé à chercher, avec l’aide de Dieu, le sens de notre propre vie, de discerner quelle pourrait être notre apport en ce monde. De sentir que Dieu a l’espérance de faire de nous en particulier un prophète ou une prophétesse pour ceux qui nous sont confiés.

L’amandier, en hébreu, a pour sens littéral « le veilleur », « l’attentif ». En effet, je me souviens avoir vu quand j’étais à Nîmes, cet arbre devancer le printemps. Alors que les arbres à feuilles caduques sont encore loin d’avoir des feuilles à la fin de l’hiver, déjà des fleurs éclosent sur le bois de l’amandier ! Il devance le printemps : c’est une parabole permettant de parler de la présence et de l’action de Dieu dans le monde : même s’il n’y parait pas, même si notre temps est encore rude, et qu’il nous semble que notre vie est comme morte, l’Esprit de Dieu peut faire fleurir. Dieu accomplit ainsi sa parole, sa promesse, de façon inattendue, comme improbable pour nous. En même temps cette branche d’amandier est un appel pour nous-même, comme prophète /prophétesse, à être pour le monde un signe, un fleurissement, une annonce de fruits. Même si nous ne sommes pas capables de produire du fruit pour l’instant.

 Image: 'Le Jour ni l'Heure : église Saint-André de Ruffec, XIIe s., Christ en gloire dans une mandorle' http://www.flickr.com/photos/7313591@N02/7995579386 Found on flickrcc.netL’amandier a une autre spécificité, bien connue en particulier dans la symbolique architecturale et graphique : la « mandorle », forme qui évoque l’amande mais aussi, parait-il le sexe féminin par sa forme : cela évoque la source de la vie, la naissance à la vie, la promesse de vie nouvelle, de résurrection. Avec encore cette idée de printemps. être aussi le côté dur de la coque de l’amande, de l’accouchement et de la vie présente mais avec la promesse de vie qui est cachée à l’intérieur. C’est pourquoi la mandorle est souvent représentée sur la porte des cathédrales du moyen-âge, avec le Christ dedans, premier né de la création, ou la vierge, en tout cas cette invitation à passer le porche de l’église, passer à travers la conversion, passer par le baptême, et naître à la vie spirituelle ?

Bonne idée, il faudrait que je prêche sur cette vision de Jérémie. Seulement, oserais-je parler de mandorle du haut de la chaire ?

Bien amicalement

par : pasteur Marc Pernot

 

Réponse du visiteur :

Cher pasteur, cher Marc,

Un grand merci pour ce qui à mes yeux constitue plus qu’une prédication puisque votre message est très personnalisé. En tout cas, c’est comme cela que je l’ai perçu puisqu’à sa lecture j’ai ressenti un appel personnel presqu’aussi fort que ce qu’a pu entendre Jérémie, même si je suis loin d’être à l ‘écoute comme lui (ou comme Samuel) et en mesure de porter à mes contemporains la prophétie divine, le message de l’action de Dieu, comme il l’a fait malgré toute sa petitesse qu’il confesse d’ailleurs.

Quant à la « mandorle » j’avais entendu parlé de cette symbolique architecturale lors d’une visite commentée de l’église romane de Rioux en Saintonge, notamment de sa façade et de son portail (cf. pièce jointe). De là à faire le lien entre le Christ mort et ressuscité, l’amande, l’amandier et « l’attentif » je n’ai pu le réaliser qu’avec votre aide précieuse. Je pense que vous pourrez à l’occasion vous lancer du haut de la chaire sur un développement du texte de Jérémie (chapitre 1er) qui captivera à coup sûr vos auditeurs.

Bon dimanche et à bientôt !
Bien fraternellement

L’église romane de Rioux en Saintonge

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Noe dit :

    Waooouuhhh merci infiniment pasteur

  2. KOUSSE dit :

    Merci, Pasteur pour la lumière si grande dont je bénéficie pour mieux comprendre les mots bibliques. Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *