Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix (François d’Assise)

Illustration : chemin de prière - photo extraite de https://www.instagram.com/epg_geneve/
Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix :
Là où il y a de la haine, que je mette l’amour,
Là où il y a l’offense, que je mette le pardon,
Là où il y a la discorde, que je mette l’union,
Là où il y a l’erreur, que je mette la vérité,
Là où il y a le doute, que je mette la foi,
Là où il y a le désespoir, que je mette l’espérance,
Là où il y a les ténèbres, que je mette ta lumière,
Là où il y a la tristesse, que je mette la joie.

Ô Maître, que je ne cherche pas tant :
À être consolé… qu’à consoler,
À être compris… qu’à comprendre
À être aimé… qu’à aimer.

Car,
C’est en donnant… qu’on reçoit,
C’est en s’oubliant… qu’on trouve,
C’est en pardonnant… qu’on est pardonné,
C’est en aimant… qu’on ressuscite à la vie éternelle.

Amen.
 

Prière dans l’esprit de François d’Assise
(l’original conclut « c’est en mourant qu’on ressuscite », c’est vrai si on le comprend comme un appel à la conversion, mais je trouve que ça sonne trop comme un appel au martyr, voie abandonnée par François d’Assise lui-même, et idéologie de sinistre mémoire, et bien peu conforme à l’Evangile du Christ qui nous encourage à aimer ce monde, et la vie présente)

N’hésitez pas à proposer une prière qui vous a aidé à prier.

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *