Psaume 27 « Éternel ! écoute ma voix, je t’appelle : pitié, réponds-moi ! »

Par : pasteur Marc Pernot

une personne assise au sommet d'une montagne contemple le panorama - Image par StockSnap de Pixabay

Psaume 27

Psaume de David

L’Éternel est ma Lumière et mon Salut de qui aurais-je crainte ?
L’Éternel est le rempart de ma vie devant qui tremblerais-je ?

Si des méchants s’avancent contre moi pour me déchirer
ce sont eux, mes ennemis, mes adversaires qui perdent pied et succombent
Qu’une armée se déploie devant moi, mon cœur est sans crainte,
Que la bataille s’engage contre moi, je garde confiance.

J’ai demandé une chose à l’Éternel que je cherche ardemment plus que tout
demeurer avec l’Éternel tous les jours de ma vie pour admirer l’Éternel dans sa beauté et m’attacher à sa présence.

Oui, il me réserve un lieu sûr au jour du malheur
Il me cache au plus secret de sa tente et m’élève sur le roc.
Maintenant je relève la tête devant mes ennemis

J’irai célébrer dans sa tente la prière de louange
je chanterai, je fêterai L’Éternel !

Écoute, Éternel, je t’appelle,
Pitié ! Réponds-moi !
Mon cœur m’a redit ta Parole « Cherchez-ma Face  »
C’est ta Face, Éternel, que je cherche
ne me cache pas ta Face !
N’écarte pas ton serviteur avec colère
Toi qui est mon secours
Ne me laisse pas, ne m’abandonne pas
Dieu, mon Salut !
Même si mon père et ma mère m’abandonnaient
L’Éternel me reçoit.

Enseigne-moi ton chemin, Éternel
conduis-moi par des routes sûres malgré ceux qui me guettent
Ne me livre pas à la merci de l’adversaire
Contre moi se sont levés de faux témoins qui soufflent la violence
Mais j’en suis sûr, je verrai les bontés de l’Éternel
sur la terre des vivants
 » Espère L’Éternel,
sois fort et prends courage
Espère L’Éternel !  »

(Cf. Psautier œcuménique, traduction liturgique)

 

Quelques remarques

  • Dans la traduction grecque de la Bible hébraïque, ce Psaume porte le N°26.
  • Comme d’habitude, « les ennemis » sont ici nos ennemis intérieurs et dans nos relations avec autrui, qui nous tirent vers le bas, nous font souffrir, parfois même être méchant.
  • C’est bien de chercher Dieu en ayant soif de quelque chose. Mais que lui demander ? Jésus nous déconseille de lui demander d’arranger nos problèmes matériels (Matthieu 6). Ce Psaume 27 nous propose de demander à Dieu de demeurer avec l’Eternel Dieu chaque jour de notre vie. Il y a ici une soif de vivre le sentiment de la présence de Dieu d’une façon toute simple, toute quotidienne, comme quand des personnes d’une même famille vivent sous le même toit, partageant les petites et les grandes choses de la vie.
  • Cette cohabitation avec l’Eternel peut se manifester pour certaines personnes dans du sentiment religieux, dans un développement de notre être personnel, dans plus de force, plus de lucidité (la lumière), plus de discernement, plus de cœur… C’est donc mystique, existentiel, philosophique, théologique.
  • Cela relativise « la religion » : elle n’est pas ici l’essentiel, mais cela peut aider dans cette recherche.

 

Si vous le désiriez, voici d’autres Psaumes aidant à prier, et quelques pistes d’appropriation de ces textes.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *