Bienvenue


(le texte de la présentation est disponible ici)

Quelques ressources pour chercher, ou juste pour s’intéresser que l’on soit plus ou moins croyant et même pas du tout…

Pourquoi « Je cherche Dieu » ? Parce qu’une bonne santé spirituelle est comme la bonne santé du corps, cela demande un peu d’investissement en attention pour se nourrir, se soigner, et faire un peu d’exercice, selon nos goûts et notre forme.

Bienvenue à toute personne de bonne volonté dans une des multiples facettes de l’Eglise Protestante de Genève qu’est ce blog, tenu par le pasteur Marc Pernot qui vous remercie de vos remarques, questions, suggestions… En attendant de trouver (éventuellement) un pasteur dans une paroisse, si vous le désirez, vous pouvez me poser ici des questions en rapport avec votre foi et votre vie (elles resteront anonymes si tel est votre désir).

 

Pour commencer à chercher Dieu ? chercher du sens ? s’ouvrir à une spiritualité ?

Le seul « il faut », c’est à mon avis : mettre de la sincérité et investir juste un petit peu de recherche.
Chercher ce qui fait sens pour vous, chercher ce qui est source de vie et de vie meilleure. Se poser des questions, commencer à prier à sa façon.

Comme pour la science, le doute est une bonne chose, il permet de progresser, il fendille les certitudes toutes faites et les nocifs « un vrai croyant doit faire ceci, doit penser cela ».

scan du début de l'Evangile selon Jean dans la Nouvelle Bible Second

Premiers mots de l’Evangile selon Jean, dans une Bible d’étude (édition NBS)

Vous trouverez sur ce site des ressources mise en ligne afin de vous aider :

  • à se poser des questions, bien entendu, rien ne vous oblige d’être d’accord avec la réponse du pasteur, les commentaires (bienveillants) sont bienvenus 🙂
  • à élaborer sa théologie,  car cela aide pour s’ouvrir à Dieu mais aussi parce que cela implique une certaine idée de la vie, du bien, du beau et du bon…
  • à commencer à lire la Bible, un patrimoine vieux de 2000 à 3000 ans, un magnifique réservoir de bonnes questions.
  • à prier, avec plein de textes qui peuvent aider à entrer en prière, à faire place en soi à la source de vie
  • à pratiquer un peu, à son rythme, à sa façon, comme on va dans une salle de fitness, et pour la force de ne pas chercher tout seul
  • et des témoignages de vraies personnes, des ressources (à consommer avec modération).

 

Et si je n’ai pas la foi ?

Tout dépend de ce que l’on entend par « avoir la foi ». C’est avant tout une recherche, ce n’st pas un objet que l’on possède et que l’on pose sur sa cheminée.

Comme l’écrit le philosophe et scientifique Blaise Pascal qui se pose cette question : Dieu nous dit « Console-toi, tu ne me chercherais pas si tu ne m’avais pas déjà trouvé ! » (Pensées, 553)

Comme le dit Jésus « Cherchez et vous trouverez » (Évangile selon Matthieu 7:7). Il en dit pas de faire confiance dans des chercheurs professionnels mais de chercher soi-même, la recherche doit être personnelle, et personne ne peut trouver à la place d’un autre.  Ce n’est ni trop facile (il suffit de chercher), ni trop difficile (je n’y connais rien). Chacun le fait à sa façon, là où il en est, et c’est profitable. 

 

photo de personnes à l'église (instagram de l'église protestante de Genève)

Prière pour prendre le temps

Je vais prendre le temps de laisser poser mon regard
sur les choses de tous les jours et les voir autrement,
celles que chaque matin, je croise sans les voir.
Toutes les choses familières que je côtoie à longueur de jour, de mois, d’année…

Je vais prendre le temps de voir l’étrangeté des arbres,
ceux de la forêt, ceux du parc voisin,
qui le crépuscule venu bruissent de mystère…

Je vais prendre le temps de poser mon regard
sur les êtres que j’aime et de regarder autrement les miens,
celles et ceux qui me sont les plus proches
et que parfois je ne vois même plus, que je n’entends même plus,
tant le souci de mes affaires, de mon travail, parasitent mon cœur et mon corps…

Oui, je vais prendre le temps de les découvrir
de me laisser surprendre encore et toujours par ceux que j’aime.

Oui, je vais prendre le temps de te rencontrer aussi,
toi mon Dieu,
au-delà des mots, des formules et des habitudes.

Oui, je vais aller à ta rencontre comme au désert
et tu me surprendras,
mon Dieu.
Oui, je vais prendre le temps de te rencontrer autrement.

Aimée Degallier-Martin (Lézard)
Voir d’autres prières ici

Print Friendly, PDF & Email

49 réponses

  1. Didier dit :

    Bonjour Marc ou peut être bonsoir ?
    Je m’appelle Didier
    Vous et Jean Marc Jancovici m’avez été d’une aide précieuses dans la vie avec un V plus grand à chaque fois.
    Comme il m’était difficile de prier un Dieu Juge qui plus est invisible…
    Ma religion Catholique m’a toujours fait peur avec ses jugements que je n’ai jamais acceptés.
    Je me demandais Mais ou Diable est l’amour là dedans ?
    Ça ressemblait plutôt à un ENFER—ME—MENT ?

    Au moins grâce a vous ais-je recréé un lieu d’amour avec Dieu et toute la vie (pour les requins et serpents ? On verra …) (je l’espère du moins mais ça va être plus long).

    Merci Marc.

    • Marc Pernot dit :

      Cher Didier
      Grand GRAND merci pour cet encouragement !!!!
      C’est tout à fait de bon cœur, sincèrement, que je suis pasteur ainsi sur internet.
      Et cela m’est précieux de savoir que cela aide certaines personnes à avancer dans leur vie, leur vie avec l’aide et la bénédiction de Dieu.

  2. CHRISTINE dit :

    MERCI PASTEUR MARC POUR JE CHERCHE DIEU . CH . C EST TRES FORT POUR MOI. VOUS ETES UN AMI. BONNE SOIREE. CHRISTINE

  3. Lucia dit :

    Bonjour Monsieur,
    Je vous remercie beaucoup, c’est un exemple pour nous tous, et c’est merveilleux d’avoir des personnes capables de faire comprendre à notre monde Que Jésus et le Sauveur et qu’il n’y a pas d’autres,
    Bonnes Fêtes lumineuses de son Amour et de sa Paix .

  4. Florence dit :

    Bonjour pasteur,

    J’ai à cœur de vous écrire car j’ai lu certaines de vos prédications la nuit dernière et j’ai été énormément touchée.

    Je vous connais car en 2013 j’avais assisté à plusieurs séances de cycles de découverte de la théologie à Paris. A l’époque j’avais 21 ans et j’étais déjà en quête de Dieu. Je n’ai pas trouvé toutes les réponses à mes questions, et je peux même dire que je n’avais pas eu « la révélation » de Christ, bien que depuis de nombreuses années sa figure me parlait énormément.

    Quoi qu’il en soit, ces dernières années j’ai abandonné toutes formes de croyances païennes, ésotériques car j’ai été touchée par Jésus Christ qui m’a parlé par bien des manières. Cependant, malgré une recherche intensive aucune église d’hommes ne me paraissait assez digne, jamais je ne trouvais du sens à leurs rites car je passais mon temps à lire la bible davantage spirituellement que charnellement. Mon besoin de transcendance et de divin était peut-être trop grand comparé à l’ensemble des êtres que j’ai rencontrés. Une chose était certaine, je voulais lire l’amour, je voulais boire l’amour et je voulais que l’amour se réalise au sein de ma vie, au sein de l’éternité et au sein de cet océan de mer. J’ai souvent prié, travaillé par la vie et mes incertitudes. Rien pourtant n’a pu effacer mon amour pour Christ. Et c’est souvent seule que j’ai avancé sur le chemin. Et voilà qu’à présent, je lis vos prédications et elle me parle dans le cœur. Je me réconcilie par vos écrits avec ces rites chrétiens et je découvre avec joie une lecture de la bible qui ne m’était pas encore venue en esprit. Je pourrai donc désormais méditer sur les passages des baptêmes, des pains, de la coupe et de Paul avec plus de sérénité. Je pourrai également avoir le cœur plus léger, lorsque dans une assemblée je ne ressentirai pas le besoin de manger du pain charnel, et je ne me sentirai plus hypocrite si j’en viens à en manger afin de soutenir mes frères qui eux ont besoin de cet acte inscrit dans la chair.

    Je vous remercie de vous attacher aussi fermement à l’amour, n’abandonnant nullement les homosexuels et transexuels. J’ai tant entendu de propos homophobes… Jamais je n’ai eu à cœur de chasser un homme pour ce qu’il est. Je me remets à la justice de Dieu, qui je le sais, est miséricorde pour tous.

    Je vous remercie de percevoir en Dieu cet amour inconditionnel et perpétuel, qualité que je lui reconnais et que j’ai si peu reconnu dans les hommes.

    J’aimerai désormais être dans un champ et faire croître cet amour divin en nous, et en eux. Partout.

    J’aimerai me réconcilier avec Dieu, si ce n’est pas déjà fait, il me reste au moins à me réconcilier avec les hommes, travail ardu et perpétuel. Recommençant chaque jour, cette tâche et peut-être qu’alors le septième jour nous nous reposerons en paix.

    Dieu m’avait mis votre présence sur mon chemin, j’ai mis tant d’années à réaliser que c’était vous le bon pasteur pour mon âme.

    Je vous sais désormais en Suisse, charmante Suisse qui a abrité bien des hommes de Dieu (j’ai lu « Conscience contre Violence »). Soyez donc continuellement en paix, et ne cessez pas de répandre l’amour de Dieu, qui à coups sûr ne peut que triompher du mal.

    Gloire à Dieu

    • Marc Pernot dit :

      Un grand grand merci pour ce message très inspirant par sa recherche persévérance, pour ce cheminement pas à pas. Message qui m’apporte un magnifique encouragement de Noël. C’est hyper sympa de penser à témoigner de gratitude.
      Je vous souhaite de continuer à vous poser des questions, c’est comme cela que l’on avance.
      Ce que vous dites est tout simplement formidable. Je suis certain qu’une telle sincérité, une telle intelligence et une telle foi fait de vous une personne rayonnante d’excellentes choses en ce monde, bien au delà de ce que vous imaginez.
      Faites attention à vous, vous êtes précieuse. Sachez aussi vous préserver.
      Dieu vous bénit et vous accompagne sur ce chemin.

  5. dom dit :

    Bonjour Marc,

    J’espère que vous allez bien !

    Je n’ai pas de question, je voulais juste vous souhaiter, à vous ainsi qu’à celles et ceux qui vous sont chers, un très joyeux Noël et vous remercier pour le temps que vous consacrez à ce blog.

    J’en suis un lecteur régulier et j’y trouve toujours beaucoup d’inspiration.

    Merci encore et joyeux Noël !

    • Marc Pernot dit :

      Mil mercis pour ce message qui me va droit au cœur.
      Très très sympa.
      Tous mes vœux de bénédiction pour vous. Mil bonnes surprises.
      Fraternellement
      Marc

  6. N. dit :

    Cher Marc, vous incarnez vraiment la délicatesse et l’élégance.
    Votre regard est toujours empreint de bienveillance et de générosité.
    Que la joie, la douceur et la quiétude vous accompagnent, vous-même et toutes celles et tous ceux qui sont précieux à vos yeux chaque jour de l’année à venir.
    Sachant que…
    Sachant que le travail que vous nous offrez quotidiennement contribue, de façon essentielle, à permettre à beaucoup de retrouver un esprit de joie et de sérénité, dans un monde si tourmenté, si perturbant.
    Très fraternellement.

    • Marc Pernot dit :

      Merci !
      Quel encouragement.
      Car j’essaye sincèrement, et j’espère, apporter par ce ministère que m’a confié l’église de Genève, d’aider les uns et les autres à vivre. Mais aussi à avancer. Donc parfois il est nécessaire de donner une parole un peu plus difficile. Et chaque fois chercher un encouragement pour se relever, trouver la brèche par laquelle avancer vers plus de vie.
      Mais ce n’est pas facile.
      Donc mil mercis pour vos encouragements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *