Bienvenue


(le texte de la présentation est disponible ici)

Quelques ressources pour chercher, ou juste pour s’intéresser que l’on soit plus ou moins croyant et même pas du tout…

Pourquoi « Je cherche Dieu » ? Parce qu’une bonne santé spirituelle est comme la bonne santé du corps, cela demande un peu d’investissement en attention pour se nourrir, se soigner, et faire un peu d’exercice, selon nos goûts et notre forme.

Bienvenue à toute personne de bonne volonté dans une des multiples facettes de l’Eglise Protestante de Genève qu’est ce blog, tenu par le pasteur Marc Pernot qui vous remercie de vos remarques, questions, suggestions… En attendant de trouver (éventuellement) un pasteur dans une paroisse, si vous le désirez, vous pouvez me poser ici des questions en rapport avec votre foi et votre vie (elles resteront anonymes si tel est votre désir).

 

Pour commencer à chercher Dieu ? chercher du sens ? s’ouvrir à une spiritualité ?

Le seul « il faut », c’est à mon avis : mettre de la sincérité et investir juste un petit peu de recherche.
Chercher ce qui fait sens pour vous, chercher ce qui est source de vie et de vie meilleure. Se poser des questions, commencer à prier à sa façon.

Comme pour la science, le doute est une bonne chose, il permet de progresser, il fendille les certitudes toutes faites et les nocifs « un vrai croyant doit faire ceci, doit penser cela ».

scan du début de l'Evangile selon Jean dans la Nouvelle Bible Second

Premiers mots de l’Evangile selon Jean, dans une Bible d’étude (édition NBS)

Vous trouverez sur ce site des ressources mise en ligne afin de vous aider :

  • à se poser des questions, bien entendu, rien ne vous oblige d’être d’accord avec la réponse du pasteur, les commentaires (bienveillants) sont bienvenus 🙂
  • à élaborer sa théologie,  car cela aide pour s’ouvrir à Dieu mais aussi parce que cela implique une certaine idée de la vie, du bien, du beau et du bon…
  • à commencer à lire la Bible, un patrimoine vieux de 2000 à 3000 ans, un magnifique réservoir de bonnes questions.
  • à prier, avec plein de textes qui peuvent aider à entrer en prière, à faire place en soi à la source de vie
  • à pratiquer un peu, à son rythme, à sa façon, comme on va dans une salle de fitness, et pour la force de ne pas chercher tout seul
  • et des témoignages de vraies personnes, des ressources (à consommer avec modération).

 

Et si je n’ai pas la foi ?

Tout dépend de ce que l’on entend par « avoir la foi ». C’est avant tout une recherche, ce n’st pas un objet que l’on possède et que l’on pose sur sa cheminée.

Comme l’écrit le philosophe et scientifique Blaise Pascal qui se pose cette question : Dieu nous dit « Console-toi, tu ne me chercherais pas si tu ne m’avais pas déjà trouvé ! » (Pensées, 553)

Comme le dit Jésus « Cherchez et vous trouverez » (Évangile selon Matthieu 7:7). Il en dit pas de faire confiance dans des chercheurs professionnels mais de chercher soi-même, la recherche doit être personnelle, et personne ne peut trouver à la place d’un autre.  Ce n’est ni trop facile (il suffit de chercher), ni trop difficile (je n’y connais rien). Chacun le fait à sa façon, là où il en est, et c’est profitable. 

 

photo de personnes à l'église (instagram de l'église protestante de Genève)

Prière pour prendre le temps

Je vais prendre le temps de laisser poser mon regard
sur les choses de tous les jours et les voir autrement,
celles que chaque matin, je croise sans les voir.
Toutes les choses familières que je côtoie à longueur de jour, de mois, d’année…

Je vais prendre le temps de voir l’étrangeté des arbres,
ceux de la forêt, ceux du parc voisin,
qui le crépuscule venu bruissent de mystère…

Je vais prendre le temps de poser mon regard
sur les êtres que j’aime et de regarder autrement les miens,
celles et ceux qui me sont les plus proches
et que parfois je ne vois même plus, que je n’entends même plus,
tant le souci de mes affaires, de mon travail, parasitent mon cœur et mon corps…

Oui, je vais prendre le temps de les découvrir
de me laisser surprendre encore et toujours par ceux que j’aime.

Oui, je vais prendre le temps de te rencontrer aussi,
toi mon Dieu,
au-delà des mots, des formules et des habitudes.

Oui, je vais aller à ta rencontre comme au désert
et tu me surprendras,
mon Dieu.
Oui, je vais prendre le temps de te rencontrer autrement.

Aimée Degallier-Martin (Lézard)
Voir d’autres prières ici

Print Friendly, PDF & Email

6 réponses

  1. Geneviève dit :

    Cher Pasteur Marc,

    Cela fait bien longtemps que j’ai envie de vous écrire pour vous remercier encore, et encore pour tous les bienfaits que me procurent vos prédications et vos conférences, ainsi que les questions et surtout vos réponses publiées sur le blog.
    Ma foi grandit, grâce à vous (à Dieu, bien sûr, je ne l’oublie pas) et j’ai retrouvé une sérénité que je n’ai pas eue depuis bien longtemps.

    J’ai lu presque tous les livres du Père François Brune et j’écoute aussi ses interview sur YouTube. Lui aussi parle beaucoup de l’Amour infini de Dieu pour nous et à écrit un livre « Pour que l’homme devienne dieu » trop difficile à comprendre pour mon petit cerveau, mais il rejoint certaines explications que vous donnez.

    Que Dieu vous bénisse et vous permette de continuer longtemps votre ministère si précieux
    Avec mes chaleureuses pensées

    • Marc Pernot dit :

      Chère Geneviève
      Merci beaucoup pour ce message très encourageant. Je suis vraiment heureux d’avoir participé à votre cheminement, même si, vous avez raison, c’est Dieu qui travaille et c’est aussi vous qui travaillez en équipe avec Dieu en cela.
      Donc bravo.
      Et merci.
      Je ne connais pas le Père Brune, vous avez raison de chercher plusieurs voix pour ensuite « en prendre et en laisser » pour vous forger votre propre sensibilité spirituelle et théologique.
      Dieu vous bénit et vous accompagne
      Marc

  2. Mireille dit :

    J’ai 97 ans, toute ma tête et mes jambes, non ? 😁😍
    Je cherche dieu depuis toujours. Mon mari, ma mère et même deux frères qui sont morts tout récemment et je suis la seule survivante de ma génération. Ma tribu est affectueuse et présente dans ma vie, mais sans partager ma quête. Ma paroisse est présente et chaleureuse mais ces fêtes sans cantiques avant le repas, cela me manque. La solitude est là. Heureusement, je lis beaucoup, ainsi que la présence spirituelle sur le Net m’accompagne. Et là je vous ai lu partout ! ! merci merci.

    • Marc Pernot dit :

      Chère Madame
      Grand merci pour cet encouragement très précieux pour moi que vous m’apportez à travers ce message.
      Je suis heureux que cette paroisse en ligne (jecherchedieu.ch) que j’ai créé pour l’Eglise Protestante de Genève, et que j’anime, vous ait apporté quelque chose. Je pense souvent en le faisant aux personnes seules, sans paroisse facile à atteindre pour quelque raison que ce soit. Et j’espère leur porter non seulement des prédications, des études bibliques, des réponses, mais aussi une pensée, un encouragement et une prière, leur porter le pardon de Dieu et une bénédiction spéciale pour eux.
      Grand merci d’avoir pris la peine de m’envoyer ce message, car il rejoint mon espérance, soutient mon effort.
      Dieu vous bénit et vous accompagne

  3. Pierre dit :

    Cher Marc, je suis reconnaissant et encouragé par le site que tu développes, par les quelques réponses que je lis à des questions posées. J’apprécie surtout que tu n’imposes pas ton point de vue, tu le suggères, et cela est bienfaisant. La foi en Dieu et en Jésus sont au cœur de ton travail, et cela m’encourage aussi. Personnellement, en tant que pasteur de paroisse je trouve que les gens n’ont pas assez de questions, ne se posent que peu de questions pour avancer. Peut-être est-ce moi qui ne sais pas faire surgir les questions, je ne sais pas. En tout cas, je me dis que peut-être certaines personnes auraient besoin de l’anonymat pour s’exprimer. Comment leur offrir cela ?
    Je te souhaite une bonne approche de la Pentecôte, et je t’adresse mes amicales salutations, en te disant à toi ce que tu dis souvent aux autres : Dieu t’accompagne et te bénit.

    • Marc Pernot dit :

      Cher collègue

      Hyper sympa de recevoir ton message d’encouragement.

      C’est vrai que je reçois pas mal de questions par internet, il faut dire que « ma » paroisse sur internet a pas mal de visiteurs, sur mil personnes qui passent, il y a une question ou deux qui arrivent, ou plus. C’est par rafale. Sur le lot, j’en sélectionne quelques unes pour les mettre en ligne.

      Effectivement l’anonymat joue, je le pense aussi. Ce n’est pas facile de se questionner, de se remettre en question, c’est encore plus difficile de parler de nos faiblesses, de nos erreurs, de nos doutes et notre questionnement aussi. C’est normal, je pense, c’est l’instinct de survie. En même temps, comme tu dis, c’est en se posant des questions que l’on avance. Et prendre un avis au passage n’oblige pas à être d’accord.

      Il y a peut-être aussi la disponibilité d’une paroisse en ligne. C’est dans les temps de calme et de solitude que l’on se pose des questions, pas nécessairement le dimanche à 10h, le culte lance des graines de questionnement qui pourront germer plus tard. C’est dommage mais les fidèles n’osent pas trop téléphoner au pasteur pour une question.

      Le rassemblement de personnes pour le culte et des rencontres en église est complémentaire d’un service en ligne.

      Avec mes amitiés fraternelles

      Dieu te bénit et t’accompagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *