« Mangeons et faisons la fête, car mon fils était mort et il a repris vie ! » (Luc 15:23-24)

jeune femme lisant la Bible sur un ponton - Bethany Laird↪ Le père dit : « Mangeons et faisons la fête, car mon fils était mort et il a repris vie » (Luc 15:23-24)

⤑ Ainsi, Dieu fait la fête. Qui a dit que Dieu devrait être triste ou ascétique ? Les occasions de faire la fête et de se régaler ensemble ne manquent pas : chaque fois qu’une personne fait le point en elle-même, avance, progresse, ou se relève, se console un peu, ou chemine vers Dieu, espère un peu plus, aime… autrement dit quand une personne ressuscite, Dieu trouve là une occasion de se réjouir. Et il nous invite à la fête.

⤑ Que d’occasions de se réjouir ! Que d’impatience aussi à ce que des personnes aillent mieux : car cela réjouirait Dieu ainsi que tous les humains de bonne volonté. Si nous avions eu l’honneur d’être en quoi que ce soit un petit peu l’artisan de cette résurrection, ce serait extraordinaire. Pâques est ainsi une fête pour aujourd’hui.

⤑ C’est également une invitation à manger ensemble, nous dit Jésus dans cette célèbre parabole rapportée par Luc, se nourrir de ce que Dieu nous donne à l’occasion de chaque résurrection, de chaque pas en avant dans la vie d’un enfant de Dieu. Se réjouir du progrès de l’autre, s’en nourrir, le mâcher, l’assimiler pour que cela nous donne de l’énergie. Et peut-être un peu plus de cœur et d’audace. C’est alors Pâques un peu chaque dimanche, et même chaque jour.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Vous pouvez partager en commentaire ce que ce verset vous dit, à vous, aujourd’hui…

Aller vers la liste des simples versets médités

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *