« La grâce et la paix sont à vous par celui qui est, qui était et qui vient ! » (Apocalypse 1:4)

un enfant émerveillé lors d'une lecture - Image par saralcassidy de Pixabay↪ « La grâce et la paix sont à vous par celui qui est, qui était et qui vient ! » (Apocalypse 1:4).

→ Plus précisément, mot à mot, Jean parle ici de Dieu en l’appelant mystérieusement de « l’étant, celui qui était, et le venant ». Jean traduit ainsi magnifiquement le nom donné parfois à Dieu dans la Bible Hébraïque : YHWH. Ce nom se prononçait à l’origine « Yahou », joyeusement, avant que les hébreux cessent de prononcer ce nom en un geste de respect devant Dieu, indiquant par là que nul ne peut prétendre complètement le connaître. Ce mot YHWH est construit sur la base du verbe être, seulement ce verbe est mis à une conjugaison étrange, mêlant à la fois le passé et le participe présent et le futur.

→ Jean traduit ici effectivement en grec YHWH par un participe présent, « l’étant », qui dit la permanence de Dieu et sa fidélité inoxydable pour nous. Jean traduit effectivement YHWH avec le passé « celui qui était », disant que Dieu n’a pas d’origine, qu’il existe depuis toute éternité alors que nous sommes les enfants des générations passées, de la terre et de Dieu. Pour le futur, nous attendions « celui qui sera » mais non :

→ Jean traduit le futur de YHWH par « le venant », celui qui ne cesse de venir et qui toujours viendra encore. C’est une théologie intéressante, qui laisse effectivement place à la surprise d’un Dieu qui sans cesse vient avec du neuf à nous apporter, du neuf à découvrir de lui dans notre propre vie. C’est une bien belle façon d’exprimer une théologie humble et confiante. Dieu est un Dieu de bonnes surprises, avec à chaque fois une découverte plus profonde.

→ C’est pourquoi, dans la prière et dans la réflexion, il me semble bon de rester ouvert, disponible à ce que Dieu voudra nous apporter. Ce sera inattendu et de toute façon ce sera le meilleur possible compte tenu des circonstances. Ce sera une manifestation de sa grâce (de son amour inconditionnel pour nous en particulier), et ce sera une source de paix bien réelle. Grâce à lui qui évolue ainsi sans cesse, nous pourrons évoluer d’une belle façon.

par : pasteur Marc Pernot

Vous pouvez partager en commentaire ce que ce verset vous dit, à vous, aujourd’hui…

Aller vers la liste des simples versets médités

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *