« Exerce toi à la piété, car si l’exercice physique est un petit peu utile, la piété est utile à tout. » (1 Timothée 4:7)

un enfant émerveillé lors d'une lecture - Image par saralcassidy de Pixabay➔ Le terme utilisé par Paul pour conseiller à son ami Timothée de s’exercer est le verbe qui a donné le mot « gymnastique » des jeux olympiques antiques.

➔ La piété, c’est prendre du temps, très concrètement, pour s’intéresser à Dieu. C’est évidemment moins important que la foi. La piété n’est qu’un exercice, c’est vrai, mais en même temps, nul ne peut se forcer à « avoir la foi ». Alors que nous pouvons exercer notre recherche de Dieu grâce aux exercices pratiques de notre choix.

➔ L’exercice physique est un peu utile, nous dit Paul : il nous permet d’être dans la meilleure forme possible. Ce n’est pas rien. La piété, elle, serait « utile à tout » ! Rien de moins. Il faudrait pour cela que la piété touche à notre être tout entier. Ce n’est pas faux. Pourquoi ?

➔ Un exemple au hasard : quand on sort de sa couette un dimanche matin (ou que l’on sort de son léger drap de popeline) pour aller au culte, à quoi est-ce « utile » ? Cela a quelque chance de nous enrichir spirituellement, de muscler notre réflexion, de nous assouplir quelques raideurs de vue, de nous stimuler à penser à Dieu un peu plus souvent et même à le prier. Cela a donc des chances d’être utile en ce domaine spirituel. Mais en quoi est-ce que ce serait utile « à tout » ?! De deux façons au moins :

  1. Premièrement parce que cet « exercice de piété » a bien des chances de nous ouvrir un tant soit peu à cette source profonde et mystérieuse de la vie qu’est Dieu. De sa puissance elle irriguera toute les dimensions de notre être.
  2. Deuxièmement parce que cet « exercice » nous permet de prendre un petit peu de recul pour voir ce que nous vivons, où nous en sommes, où nous voudrions aller. Rien que par le simple fait de sortir et de rejoindre d’autres personnes pour cet étrange exercice, dans l’attente de quelque chose qui dépasse l’ordinaire.

➔ C’est, je pense, effectivement utile pour nous : ne plus seulement vivre notre vie quotidienne comme en « pilote automatique » avec les mêmes idées qui tournent en rond, les mêmes plis, les mêmes ornières. Commencer à retrouver un sens au temps, à sanctifier notre temps, à mettre les choses en perspective. Et cela : c’est véritablement « utile à tout ». .

par : pasteur Marc Pernot

Vous pouvez partager en commentaire ce que ce verset vous dit, à vous, aujourd’hui…

Aller vers la liste des simples versets médités

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.