« Vous êtes ici chez vous » (Extrait des Misérables) de Victor Hugo, et le début de son testament

Extrait de Victor Hugo par Daniel Saubès
Nous sommes au début du récit des Misérables.
Jean Valjean sort du bagne et essaie de recommencer sa vie. Mais il est chassé ou exploité par tous les gens « honnêtes », quand un soir il va frapper à la porte d’un presbytère.

– Monsieur le curé, dit l’homme, vous êtes bon, vous ne me méprisez pas. Vous me recevez chez vous; vous allumez vos cierges pour moi. Je ne vous ai pourtant pas caché d’où je viens et que je suis un homme malheureux.

L’évêque, assis près de lui, toucha doucement sa main :

– Vous pouviez ne pas me dire qui vous étiez. Ce n’est pas ici ma maison, c’est la maison de Jésus-Christ. Cette porte ne demande pas à celui qui entre s’il a un nom, mais s’il a une douleur. Vous souffrez, vous avez faim et soif: soyez le bienvenu. Et ne me remerciez pas, ne me dite pas que je vous reçois chez moi. Personne n’est ici chez soi, excepté celui qui a besoin d’un asile. Je vous le dis à vous qui passez, vous êtes ici chez vous, plus que moi-même. Tout ce qui est ici est à vous. Qu’ai-je besoin de savoir votre nom? D’ailleurs, avant que vous me le disiez, vous en avez un autre que je savais.

L’homme ouvrit des yeux étonnés:

– Vrai, vous saviez comment je m’appelle?

– Oui, répondit l’évêque, vous vous appelez « mon frère ».

Victor Hugo

extrait du testament de Victor Hugo - wikicommonsLe testament de Victor Hugo commence ainsi :

Dieu.
l’âme.
la responsabilité.
cette triple notion suffit à l’homme. Elle m’a suffi. C’est la religion vraie. J’ai Vécu en elle, je meurs en elle.
Vérité, lumière, justice, conscience, c’est Dieu. Deus, Dies

Je donne quarante mille francs aux pauvres.
Je désire être porté au cimetière dans le corbillard des pauvres…

* « Deus » : « Dieu », en latin.
* « Dies » : « Jour », en latin.

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. andiran nathan dit :

    Merci pour ce bel extrait. « La vraie religions pure et sans tache, devant Dieu, consiste à visiter les orphelins et les veuves
    dans leur affliction (…) Jacques 1:27.
    Si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien … Colossiens 13

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *