Marthe reçoit Jésus dans sa maison. Un temps pour se reposer, pour se nourrir, faire la fête, servir…

Par : pasteur Marc Pernot

(Voir le texte biblique ci-dessous)

Jésus chez Marthe - peinture de AertsenJésus nous invite à vivre un triple amour : l’amour de Dieu, l’amour du prochain sans oublier l’amour de soi-même. Aucun des trois n’est très facile et le bon équilibre entre ces inspirations est à ajuster à chaque instant de notre vie personnelle.

Afin de nous aider à approfondir cette question, Jésus nous offre d’abord la parabole du bon Samaritain, un texte riche et complexe, aux antipodes de tout moralisme, il nous invite premièrement à nous mettre à la place de l’homme à ayant besoin d’être soigné et ressuscité.

Vient ensuite le récit de Jésus chez Marthe et Marie. Jésus et ses disciples font alors une pause dans le service qu’il offre au monde pour reprendre des forces et se reposer un peu. Cela nous invite à soigner notre corps et à le nourrir de bons petits plats de repos et d’amitié, voire de fête. Bien des tableaux anciens montrent une profusion d’excellentes nourritures et bons vins. Là encore, point de moralisme nous appelant à être de tristes chrétiens, se nourrissant de quelques sauterelles et de miel sauvage dans le désert. Alors, si nous avons la chance en ce temps de Noël de pouvoir prendre un temps de repos et de joie avec des amis, et de bonnes choses à manger, ne boudons ni ne culpabilisons pas. Le temps du service arrive. Prenons des forces comme l’homme de la parabole précédente.

Dans l’entourage de Jésus, nous pouvons aussi observer trois figures, trois attitudes d’un instant qui vont pouvoir évoluer ensuite, au rythme de chacune ou chacun :

  • Marie s’assied à ses pieds et se nourrit de sa Parole. Peut-être aura-t-elle bientôt assez d’énergie spirituelle pour donner à son tour ?
  • Marthe est dans le service des autres : de sa sœur, de Jésus et de ses amis. Peut-être devrait-elle en faire un peu moins afin de ne pas s’aigrir ?
  • Les disciples de Jésus se nourrissent de l’énergie et du plaisir qu’apportent les bonnes nourritures terrestres offertes par Marthe. Ils se nourrissent aussi de l’amitié partagée dans cette maison. Ils reprennent des forces en ce temps de fête et de repos.

Jésus, lui, cumule ici :

  • Le service de ceux qui ont faim, comme Marthe nourrit de fête et de bons plats, Jésus offre à Marie qui le demande, le pain de sa Parole.
  • Jésus se nourrit aussi lui-même (comme le font les disciples), de ce que Marthe offrira, et de ce temps de fête et de sécurité avec ses amis Marthe, Marie, Lazare, et ses proches disciples. Une pause sur leur route.
  • Il se nourrit également de pouvoir servir Marie, car cela nourrit aussi de servir quelqu’un d’autre.
  • Comme bien souvent, Jésus se nourrit aussi de la prière. Il pratique cela en se retirant, à l’écart, seul à seul avec son Dieu. C’est ce que Luc évoque dans le premier verset qui suit cet épisode : « Jésus priait un jour en un certain lieu… » (Luc 11:1).

Il y a ainsi bien des combinaisons possibles entre ces trois amours, cela demande des ajustements. Une dose de détermination pour tenir nos choix, et une dose de souplesse pour se laisser déranger dans nos plans.
Et qu’ainsi, dans notre agenda puissent s’équilibrer d’une belle façon, des activités pour nourrir notre prochain, notre corps, notre foi…

Grâce à Dieu, en n’oubliant personne.

pasteur Marc Pernot

Texte de la Bible

Luc 10 :25-42

Un spécialiste de la loi se leva et lui dit, pour le mettre à l’épreuve : Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ? 26Jésus lui dit : Qu’est-il écrit dans la Loi ? Comment lis-tu ? 27Il répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ton intelligence, et ton prochain, comme toi-même. 28Tu as bien répondu, lui dit Jésus ; fais cela, et tu vivras. 29Mais lui voulut se justifier et dit à Jésus : Et qui est mon prochain ?

30Jésus reprit : Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba aux mains de bandits qui le dépouillèrent, le rouèrent de coups et s’en allèrent en le laissant à demi-mort. 31Par hasard, un prêtre descendait par le même chemin ; il le vit et passa à distance. 32Un lévite arriva de même à cet endroit ; il le vit et passa à distance. 33Mais un Samaritain qui voyageait arriva près de lui et fut ému lorsqu’il le vit. 34Il s’approcha et banda ses plaies, en y versant de l’huile et du vin ; puis il le plaça sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie et prit soin de lui. 35Le lendemain, il sortit deux deniers, les donna à l’hôtelier et dit : « Prends soin de lui, et ce que tu dépenseras en plus, je te le paierai moi-même à mon retour. » 36Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé aux mains des bandits ? 37Il répondit : C’est celui qui a montré de la compassion envers lui. Jésus lui dit : Va, et toi aussi, fais de même.

38Pendant qu’ils étaient en route, il entra dans un village, et une femme nommée Marthe le reçut. 39Sa sœur, appelée Marie, s’était assise aux pieds du Seigneur et écoutait sa parole. 40Marthe, qui s’affairait à beaucoup de tâches, survint et dit : Seigneur, tu ne te soucies pas de ce que ma sœur me laisse faire le travail toute seule ? Dis-lui donc de m’aider. 41Le Seigneur lui répondit : Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses. 42Une seule est nécessaire. Marie a choisi la bonne part : elle ne lui sera pas retirée.

(Traduction NBS)

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *