Dieu ouvrit le trésor des mélodies (Talmud)

Bible en hébreue entrouverte laissant voir deux pages d'hébreu et le pli entre les deux - Image par Republica de Pixabay

La Bible intègre la complexité de notre vie avec de multiple voix. La « vérité » y est une vérité de relation, c’est la fidélité, la sincérité.

Dieu ouvrit le trésor des mélodies,
Il y prit le chant de l’oiseau,
Le bruit de la forêt,
Le doux frémissement du Zéphyr qui agite les branches,
Le chuchotement des feuilles,
Le murmure des sources et des ruisseaux,
Le chant de ceux que Sa grâce a touchés,
Leurs hymnes de reconnaissance,
Et Il en fit une âme qu’Il insuffla à David.

Et dans le ventre de sa mère
David commença ses chants :
« Bénis, ô mon âme, bénis l’Eternel !
Tous mes membres, glorifiez Son nom sacré ! »

En venant au monde, lorsque son regard
eut rencontré la lumière des astres,
il entonna un hymne nouveau :
« Louez l’Éternel, toutes Ses armées célestes,
Ses serviteurs qui accomplissent Sa volonté. »

Nourri par le lait de sa mère,
il continua à chanter :
« Bénis, ô mon âme, bénis l’Eternel, et n’oublie aucune de ses grâces ! »

(Le Talmud est un des principaux écrits pour le judaïsme,
mis par écrit vers 150, c’est une étude et une méditation sur la Torah)

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *