Sommes nous dans le péché en vivant en concubinage ?

Couple marchant dans la rue vers une église (illustration) - flickrcc

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour Pasteur
Je voudrais vous poser une petite question. Sommes nous dans le péché en vivant depuis une dizaine d’années en concubinage. Mon compagnon ne veux pas se marier et se trouve très bien ainsi. Est ce que cette situation peut « bloquer » l’exaucement dans les prières que j’adresse à Dieu ? Dieu serait il fâché ? Nous nous aimons, moi et mon compagnon… je ne sais plus quoi faire ! merci pour votre réponse

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Dieu comprend votre situation, voit votre cœur.

Faites confiance dans l’amour de Dieu pour vous. Je ne sais pas dans quelle église on vous parle de Dieu, mais ce n’est pas un terrible et impitoyable juge, il est pour vous comme une tendre maman avec son nouveau né. Dieu n’est pas comme un fonctionnaire des douanes qui ne laisse passer que ceux qui ont bien le visa sur le passeport officiel de l’église. Dieu regarde au cœur.

Ensuite, il veut même du bien à ses ennemis, nous dit Jésus, donc la question n’est absolument pas d’être assez parfait pour que Dieu écoute nos prières ! Mais dans la prière c’est plutôt à nous d’écouter Dieu et de le suivre, plus que de dire à Dieu ce que nous pensons qu’il devrait faire.

Vous pouvez avoir confiance en Dieu. Laissez parler les méchantes personnes qui vous diraient de mauvaises choses, leurs paroles sont le reflet de leur propre cœur.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. LUCKY dit :

    Bonjour Monsieur,

    A l’aune de la question et de votre réponse, faut-il comprendre qu’il ne se pose aucun problème de vivre avec quelqu’un, que j’affirme aimer, sans intention de l’épouser ?

    • Marc Pernot dit :

      Ce qui serait mauvais, je pense, c’est de se mettre en couple sans intention de bâtir un vrai couple, fidèle et dans la durée. Ou, de coucher à gauche et à droite. Ou, pire, de trahir la personne avec qui on est en allant avec un ou une autre…
      Dieu regarde au cœur, à l’intention, à l’esprit. Pas aux papiers, aux rites, aux formes.

      Il y a des couples qui, bien que mariés officiellement et religieusement, ne sont pas de vrais couples selon le cœur, selon le respect mutuel, selon la fidélité. Et cela est infiniment pire qu’un couple de deux personnes qui s’engagent dans leurs cœurs, qui se respectent, qui bâtissent une famille ensemble et qui, pour une raison ou une autre, ne peuvent ou ne peuvent pas tout de suite se marier.

      L’humain juge les autres si rapidement et superficiellement ! Cela fait beaucoup de tort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *