Quelle prière, quel saint invoquer pour rencontrer un futur époux et retrouver un travail ?

jeune fille heureuse sous la pluie - Image par Fer Galindo de Pixabay

Être heureuse sous la pluie. Et si c’était le premier des pas à faire avec l’aide de Dieu ?

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour
Je n’ai jamais eu de vie de couple et ça fait plus de 30ans que je cherche à faire ma vie. La solitude me pèse beaucoup. Dans ma famille beaucoup de méchanceté gratuite et mes parents allaient bcq voir de magnétiseurs. Ma mère continue et on se dispute souvent pour cela.

Aujourd’hui, le mal est partout mes collègues font tout pour me mettre dehors et successivement je perds mon travail. Et encore aujourd’hui avec le coronavirus. Depuis mon pèlerinage en terre Sainte je vois des chiffres 666. Un prêtre me disait que c’est Dieu qui m’a mit cela sous mes yeux pour prier. Je cherche à avoir un travail et une vie de couple. Merci de m’aider. Quels Saints invoquer ?

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Je voudrais d’abord vous dire combien le ressens la douleur qui est la vôtre. Et la déception.

Vous avez le droit d’être heureuse, vous êtes faite pour ça, et c’est ce que Dieu veut pour vous.

Je pense que c’est de là que vous devriez commencer.

Car cela ne me semble pas une bonne idée d’attendre d’avoir un bon travail et un bon couple pour être heureuse. C’est l’inverse. Il me semble qu’il est bon chercher d’abord à être heureuse. D’être bien, d’être en forme, d’avoir chaque jour des idées de prière remerciant Dieu pour plein de choses. Quand jésus parle de la joie parfaite, il n’a pas (ou plus) de couple, pas (ou plus) d’enfant, plus de vrai métier, des amis pas très fiables, des soucis sur Dieu dont il se demande un peu s’il l’abandonne. Et il se débrouille pour avoir de la joie en lui. C’est excellent. Je reconnais que ce n’est pas évident. Mais cela se travaille ! Cela se muscle en l’exerçant un peu chaque jour par la réflexion et la prière. Se préparer dès le matin à faire bien attention dans la journée à la moindre étincelle de joie, ou de début de joie passible, de petite graine de joie. Et le soir, se présenter à Dieu en confiance, lui dire ce qui nous a peiné, fait siuffrir ou mis en colère, ce qui nous fait peur. Sans lui dire ce qu’il devrait faire (il sait mieux que nous son job). Puis passer à l’essentiel : notre petite collection de la journée : lui présenter ces petites graines de joie, l’en remercier, lui rendre grâces (comme on dit), et lui demander de les arroser, de les bénir, ces petites joies.

Dieu travaillera, pourra ainsi travailler à la racine de votre être.
Votre être, votre bonheur, votre vie sera posée non pas sur le sable de ce qui nous arrive, mais sur le roc de votre bonne personnalité et sur Dieu comme source. (Matthieu 7:24)
Et quand on est ainsi posé, on peut bâtir comme on peut,selon les circonstances avec ce que l’a de mieux sous la main, même si un de ces orages cruels qui arrivent malheureusement dans la vie, vous resteriez vous même, et bien.
Alors,il sera plus facile de trouver une bonne personne pour faire un bon couple. Tandis que si vous espérez trop ardemment trouver la personen de votre vie… vous avez le risque de prendre le premier profiteur venu qui vous fera du mal.
Alors il sera plus facile de vivre les conditions de travail avec ses difficultés et des personnes pas correctes.

Ne craignez pas les chiffres, ni ce qui semble être des signes. Il parait que dans tous les codes barres on peut lire un 666, et alors ? les chiffres n’ont de pouvoir que sur ceux qui y croient, comme les magnétiseurs, astrologues et sortilèges. Je pense qu’il est intéressant de chercher à s’appuyer sur des choses plus profondes et importantes que cela. Prendre soin de vous, avoir de bonnes relations avec de bonnes personnes, prendre soin d’une personen quand on en a l’occasion. Penser à Dieu dans sa vie quotidienne. Vivre ainsi simplement, comme on peut, tranquillement, le plus sainement et droitement possible. S’attachant à ce qui importe et dépend de nous.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *