Puis-je organiser des obsèques pour un proche qui n’en aurait pas voulu ?

Illustration : tombes sous les bois : 'Georgen-Parochial-Friedhof'  http://www.flickr.com/photos/95329842@N02/32582553821 Found on flickrcc.net

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour Monsieur le Pasteur,

Je regarde avec beaucoup d’intérêt votre site et me permet de vous poser la question suivante : devant le décès d’un proche incroyant, qui ne veut pas d’obsèques religieuse, alors que je suis profondément attachée à l’Eglise, peut on, personnellement demander un culte, ou le recommander à DIEU, alors même que ce ne sont pas les dernières volontés du défunt ? Je dirais oui, mais qu’en pensez vous ?

Savoir qu’il est accueilli par notre Père des Cieux, après 31 ans de souffrance serait un baume pour ses proches.

Je vous remercie de votre réponse.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Les obsèques protestantes sont faites pour les proches du défunt, qui sont dans le deuil.

La question n’est donc pas principalement la volonté ou non de la personne décédée pour savoir s’il faut organiser des obsèques, ou non. Mais d’abord et avant tout de savoir si cela peut faire du bien, ou non, à ses proches.

  • Ensuite, c’est vrai que l’on cherche à faire une cérémonie, le cas échéant, qui rende hommage à la personne qui est morte, et donc que cette cérémonie lui ressemble, reprenne, valorise, rende présent ses qualités d’être. Mais ce n’est qu’un des aspects. Et dans cette façon de rechercher ses qualités humaines, il n’est pas question de faire semblant que la personne était magnifique croyant s’il ne l’était pas. Mais il y a sans doute d’autres qualités à relever.
  • Le second aspect des obsèques religieuses protestantes est de prier pour les personnes dans le deuil, de les entourer. Et de favoriser ainsi, avec l’aide de Dieu, la résurrection de la relation que chacun pourra avoir maintenant avec cette personne disparue, par l’amour.
  • En tout cas la question n’est pas du tout de recommander à Dieu le défunt (c’est plutôt une démarche catholique, loin de moi l’idée de critiquer, chacun sa façon de voir), car dans la théologie protestante, le salut est entièrement dû à la grâce de Dieu, et prier Dieu pour telle personne n’augmente ni ne diminue en rien l’amour de Dieu pour cette personne, amour qui est et qui demeurera toujours maximum. Le troisième aspect de la cérémonie d’obsèques est donc à mon avis de rappeler cet amour de Dieu et donc que cette personne que l’on aime poursuit sa route en vivant dans un au-delà du visible…

Amitiés fraternelles

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *