Pourquoi nous ne voyons plus de miracles tel qu’ils ont été dans la Bible ? Le rôle de la femme dans la Bible ?

Par : pasteur Marc Pernot

un enfant se fait des lunettes avec ses doigts - Photo by Edi Libedinsky on Unsplash

Question d’un visiteur :

Bonsoir Pasteur Pernot,

Je me demandais pourquoi nous ne voyons plus de miracles tel qu’ils ont été dans la Bible ? Quand je pense à tout les somptueux miracles qu’il y a eu et que le messie a fait.

De plus je me disais on ne voit pas le rôle important de la femme dans la Bible, je veux dire on parle beaucoup de prophètes mais il ne le semble pas qu’on trouve des prophétesses importante ?

Je vous remercie de m’éclairer à chaque fois par votre culture biblique.

Cordialement

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Bravo pour votre questionnement

A mon avis, si :  les somptueux miracles dont parlent les évangiles sont à vivre chaque jour.
La question n’est seulement pas de prier pour que je n’aie plus besoin de porter de lunette pour voir au loin, ce miracle est à comprendre au sens spirituel où nous arrivons à voir plus clairement, plus lucidement la réalité avec l’Esprit de Dieu, avec un regard éclairé par la foi. Tous les miracles racontés sont à recevoir premièrement ainsi, ils nous concernent tous directement, en tout cas au sens spirituel. Cela dessert le texte biblique de le lire au sens matériel sur cette question des miracles, l’important est de s’ouvrir aujourd’hui à l’aide irremplaçable de Dieu pour nous aider à avancer.

Voir sur ce site le petit dictionnaire de théologie : miracle.

En ce qui concerne la place des femmes dans la Bible, il est clair que le monde à l’époque de rédaction de la Bible était patriarcal. Il me semble que, précisément, par rapport à ce milieu les avancées que l’on peut relever dans les évangiles sont assez signifiantes. Cela de Rebecca dans le livre de la Genèse, qui est bien plus géniale et prophétique que son mari Isaac, fils d’Abraham, c’est elle qui fera en sorte que ce soit Jacob qui soit désigné comme héritier de la promesse et non Esaü. Cela va même jusqu’au Christ qui fera de Marie-Madeleine l’apôtre des apôtres, chargée de révélé l’essentiel à cet équipe masculine. Hélas, ces élans essentiels ont été vite repris par des machos dans les institutions autoritaires. A nous d’avancer grâce à un état d’esprit comme le vôtre, attentif à cela.

Voir sur ce site un témoignage archéologique de femmes ayant une première place dans leur église.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *