Peut-on considérer Abraham comme le “fondateur” du monothéisme ?

Fresque de l'abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe (XI-XIIe siècle) représentant Dieu parlant à Abraham - Wikicommons - Antoine Garnier

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour Monsieur le pasteur,

Je tiens d’abord à vous dire combien j’apprécie de pouvoir lire les prédications que vous publiez ici. Pourriez-vous m’éclairer sur la question suivante : la Genèse nous présente Abraham comme le père des croyants parce qu’il a placé sa confiance en Yaweh mais peut-on le considérer comme le “fondateur” du monothéisme quand on pense que des mouvements de tendance monothéiste existaient notamment en Egypte, dans quelle mesure aurait-il pu être influencé par ces mouvements dans sa quête d’un dieu différent de ceux qu’il adorait en Chaldée?

Merci pour votre réponse et je vous souhaite beaucoup de joie dans votre travail !

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Madame

Un grand merci pour ces encouragements ! Et tous mes vœux de bénédiction pour vous et pour ceux qui vous sont chers.

Abraham n’est pas un personnage historique, à mon avis. La vérité de ces textes réside dans le fait qu’ils sont géniaux pour nous faire réfléchir sur le juste rapport avec Dieu et avec les autres. Ce sont des prédications. Il est difficile par conséquent de dire qu’Abraham a inventé le monothéisme.

Si on se place dans le fil du récit de la Genèse, Adam et Ève sont monothéistes mis à part qu’ils font de leur propre désir un dieu fort sympathique à leurs yeux, au moins dans un premier temps, pour un moment. Caïn et Abel sont monothéistes. Noé « marche avec Dieu » et lui rend un culte. Donc avant Abraham. Mais de toute façon, nous savons que ces récits de la Genèse ont été rédigé bien plus tard que d’autres textes de la Bible.

Si on se place dans l’histoire au sens des faits historiques, il est certain que les hébreux ont mis du temps à être monothéistes, je ne pense pas qu’ils l’étaient même du temps de David et de Salomon, qui sont, eux, en toute vraisemblance, des personnages historiques. Il y a des psaumes qui ne sont pas monothéistes (il est question littéralement de Dieu présidant l’assemblée des dieux dans le Psaume 82) , on sait que dans le temple de Jérusalem était longtemps tenu un culte à Yahvé et son Ashéra (sa déesse de femme) et d’autres divinités accessoires dans le temple de Jérusalem comme dans des « hauts lieux » en Israël, et il est vraisemblable que ce soit Josias qui a finalement introduit le monothéisme en nettoyant le temple (2 Rois 23:7) ?

Mais pour plus de science il faudrait lire Thomas Römer (par exemple « L’Invention de Dieu »), vous pouvez gratuitement suivre ses vidéos sur le site du Collège de France (par exemple cette série sur le dieu YHWH)

Personnellement, je suis plutôt concentré sur le sens de ces textes, le sens pour aujourd’hui. Mais vous avez raison, il est utile de s’intéresser un minimum à l’histoire de ces textes afin de mieux comprendre le contexte de leur rédaction dans le but d’enrichir notre lecture.

En ce qui concerne le sens du texte, il est certain que la figure d’Abraham est tout à fait centrale et belle: cela pose la bénédiction de Dieu comme la base de tout, comme offerte avant même qu’Abraham d’ait rien fait, et Dieu lui promet, l’encourage à être bénédiction pour une multitude de personnes de toutes nations. Cette histoire d’Abraham offre ainsi une très belle figure de Dieu, et une belle conception de la vie humaine. Il y a tant à méditer, à prier, à réfléchir… et donc à recevoir grâce à cette saga d’Abraham que cela en fait une bénédiction pour nous et pour la multitude des peuples. Et devenir un peut plus monothéiste, oui, et plus véritablement.

Bravo de lire la Bible, de vous y intéresser,

Dieu vous bénit et vous accompagne

Bien amicalement

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Paul Glagla dit :

    On pourrait aussi citer le Zoroastrisme, qui est un monothéisme datant d’au moins 1000 ans avant Jésus-Christ, et qui est encore pratiqué dans certaines régions d’Iran. Elle vénère un Dieu unique Ahura Mazda même si d’autres entités , sans doute survivances du mazdéisme d’avant Zarathoustra sont encore parois évoquées. Certains historiens considèrent que c’est le zoroastrisme qui a influencé le judaîsme lors de la déportation à Babylone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *