Pasteur : que signifie ce songe ?

Par : pasteur Marc Pernot

illustration : un bateau rouillé échoué sur une belle plage de sable - Image: 'Zakynthos Griechenland' by dronepicr  https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/ http://www.flickr.com/photos/132646954@N02/44653188230

Question d’un visiteur :

Bonjour Pasteur,

J’ai fais un rêve : J’étais dans un terrain de sport ou sous forme de petit terrain de foot ou basket. J’ai rêvé que le président de la république m’a donné un vélo neuf pour moi même et m’a demandé de garder aussi son vélo…

Pasteur : que signifie ce songe ?

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

C’est bien intéressant, mais personnellement, il me semble qu’il faut se méfier grandement de l’interprétation des rêves. Cette interprétation est en général un grand n’importe quoi.

En effet, un rêve est une projection de bien des choses qui s’expriment en nous : nos peurs, nos projets, nos blessures anciennes, nos hormones, des émotions passées, parfois cela peut aussi Dieu qui travaille en nous. C’est en impossible (à mon avis) de débrouiller dans ce fatras ce qui vient de Dieu et ce qui vient d’ailleurs dans nos rêves.

Quand on rêve de quelque chose : cela peut aussi bien vouloir dire que nous l’espérons, mais cela peut vouloir dire aussi que nous craignons que cette chose arrive. Cela peut vouloir dire que Dieu nous demande de la réaliser ou nous dit de faire attention à que cela n’arrive pas. Cela peut vouloir dire aussi que nous avons été impressionné par un reportage à la télé quinze jours ou deux ans auparavant et que cette forte impression ressort maintenant comme cela. Peut-être que si nous nous étions réveillé 10 minutes après nous nous souviendrions d’autre chose comme rêve.

Je ne crois pas que les rêves révèlent l’avenir, pour la bonne raison que l’avenir n’est, à mon avis, inscrit nul part à l’avance. Quant à Dieu : il veut pour chacune et chacun de nous le meilleur mais lui-même n’a pas inscrit le futur dans un programme.

Donc, mon conseil est de ne pas chercher à interpréter les rêves, de les laisser courir sans trop leur attacher d’importance. Pour voir clair dans sa vie, mieux vaut réfléchir, mieux vaut prier pour demander à Dieu de nous éclairer, réfléchir et prier encore, débattre avec des personnes de valeurs, réfléchir et prier une nouvelle fois. Puis décider ce que l’on pense être juste et bon comme projet.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : Marc Pernot, pasteur à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. SAMASSA dit :

    Dieu parle tantôt d’une manière tantôt d’une autre.
    Des personnages de la bible tel que Pierre, Joseph,
    Daniel ……ont eu des songes et des rêves prophétiques et annonciateurs.

    • Marc Pernot dit :

      Le problème n’est pas dans le fait que Dieu s’exprime en nous par son souffle. Le problème est dans l’interprétation des rêves : c’est n’importe quoi… et une belle occasion pour les manipulateurs d’abuser de la crédulité des personnes.

  2. (M.) j'élis LaBible dit :

    Bonjour,

    L’interprétation de certains de ses propres rêves (suffisamment clairs) par soi-même me paraît compatible avec la Bible, la Foi chrétienne, et la science, de la façon suivante : à partir d’un pré-Univers physique supposé créé (argument philosophique mais également directement ou indirectement présent dans la Bible de contingence du monde, (a contingentia mundi)), l’Univers s’est développé (à partir d’un Big Bang ou éventuellement d’autre scénario plus complexe), des étoiles de première génération se sont formées, ont explosées… ont généré des éléments chimiques, qui ont ensemencé d’autres nuages de gaz qui se sont contracté à leur tour en étoile par attraction gravitationnelle… jusqu’à ce que le système solaire se forme, dont le Soleil, la Terre, et la Lune. Puis à partir de la situation géochimique, la vie est apparue, puis a évolué. Ce qui introduit l’évolution biologique, et progressivement des animaux avec un cerveau, et un inconscient. Tout cela à partir des seules lois physiques (puis chimiques, géophysiques…) de l’Univers, que l’on espère conçu par Dieu initialement, et doté de ces propriétés d’autonomie d’évolution physique puis chimique puis biologique. On arrive donc à partir de la création de ce pré-Univers, puis de son évolution dans notre bulle d’Univers observable, à de la Vie et des animaux dotés d’un inconscient, et en particuliers d’hominidés, puis d’humains. Tout cela dans le plan de la création si l’on est croyant.

    Il faut alors bien sûr être très prudent, mais il me semble tout d’abord que les rêves sont issus de l’évolution biologique. Les animaux aussi rêvent, sans doute différemment (sans le langage humain en particulier). Une des fonctions des rêves est donc par exemple d’éviter des dangers que la partie inconsciente du cerveau anticipe d’elle-même pendant le sommeil ou une pause, ou d’améliorer la réponse que l’on peut avoir face à une situation. C’est ainsi que si l’on travaille sur la résolution d’un problème un peu compliqué, une petite pause, ou une nuit de sommeil permet parfois de trouver la solution au retour ou au réveil : l’inconscient fait passer à la conscience le résultat de l’étude de la question par son réseau de neurones.

    Dans ce cadre, la personne elle-même peut alors souvent trouver une interprétation à son propre rêve. Ou plutôt je témoigne pour moi : je me souviens assez souvent de rêves, et j’arrive parfois à leur donner un sens qui me semble intéressant par rapport à ma situation de ces jours-ci. J’utilise parfois une sorte de dictionnaire de symboles, ou plutôt de dictionnaires d’associations de symboles (ça marche sur internet, mais je pense qu’un bon livre à ce sujet serait plus adapté, mais ces symboles sont à mon avis culturels, liés à des situations et des associations plus ou moins conscientes que l’on retrouve en commun dans certaines civilisations, et donc pas forcément universels), jusqu’à trouver une interprétation qui me semble bien correspondre, donner le plus de sens. Une sorte de mini-exégèse prudente en quelque sorte, dont je tire parfois quelque bénéfice il me semble, quelque petit ou grand enseignement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *