Ma fiancée me demande de me re-baptiser dans son église pour pouvoir nous marier, que faire ?

Par : pasteur Marc Pernot

couple assis dans l'herbe devant des montagnes (yosemite) - Photo by Anneliese Phillips on Unsplash

Question de saison (l’été), et aussi de saison (crispation des identités),

Question d’un visiteur :

Bonjour pasteur
Depuis près de 3 ans je suis en relation avec une fille et nous voulons nous marier
Moi suis chrétien catholique et elle église des assemblées de Dieu (charismatique)
Lors des démarches les pasteurs de l’église la fille m’impose que je dois forcément faire le baptême dans leur église, que Celui que moi j’ai eu dans mon église n’est pas valable, donc de refaire un autre par immersion dans leur église que sans ce baptême ils ne nous célébrerons pas.
Mais moi ça me dit pas de refaire le baptême pour une deuxième fois selon ma compréhension du baptême dans la Bible
Actuellement ça cause problème entre nous deux
Pasteur que faire ? Aidez-moi

Réponse d’un pasteur :

Cher Monsieur,

D’abord, je suis profondément désolé pour ces difficultés que vous rencontrez. Cela ne devrait pas arriver entre chrétiens.

Au contraire, il me semble que votre diversité chrétienne est excellente. C’est un reflet de la vision de l’apôtre Paul qui voit le corps du Christ comme une unité de membres différents par l’Esprit, et par le soucis de l’autre qui est différent. Cette diversité de sensibilité chrétienne fait que dans le couple, et dans la famille, la foi en Christ est commune et présente, et en même temps, à travers le respect entre chrétiens d’églises différentes, chacun reconnaît que le Christ est au dessus de tous, que personne, aucune église n’en est propriétaire. Or, c’est précisément le problème qui frappe certains chrétiens, certaines églises. Hélas pour ces personnes car ce n’est jamais bon de confondre sa propre interprétation avec la Parole vivante de Dieu.

Certaines églises sont parfois très fermées à accepter que l’on soit chrétien d’une autre façon que la leur, refusant que l’on prie de telle autre façon que la leur, que l’on lise la bible de telle façon différente de la leur, ou que le baptême soit donné de telle façon… ce n’est alors pas facile pour un fidèle d’une telle église de cohabiter avec d’autres personnes. Que faire si une telle personne a un projet de couple ?

  • Si l’on a cette vision là, mieux vaut se marier dans son église, avoir ses amis dans cette église, sinon on rend tout le monde malheureux.
  • Si l’on a un cœur ouvert et bienveillant, alors il vaut mieux changer d’église, en trouver une qui se réjouit de célébrer un mariage entre deux chrétiens d’églises différentes.

Mais au delà de cette question d’église à la foi étroite, c’est une question d’amour dans le couple, et donc de respect de l’autre dans le couple. La base de la base de ce que c’est qu’aimer son conjoint est de le respecter dans sa personnalité profonde, or, il n’y a rien de plus intime pour une personne que sa foi. Demander à la personne que l’on prétend aimer de changer sa façon de vivre sa foi, déclarer qu’à cause de telle croyance ou de tel baptême il ne serait pas honorable comme chrétien à nos yeux : c’est contraire au respect. Bien sûr, il serait tentant de céder pour régler le problème, mais premièrement ce n’est jamais bon de tordre sa propre foi, et deuxièmement c’est bâtir ce couple sur de mauvaises bases, sur du chantage, sur du manque de respect. Troisièmement, une fois cela passé, le problème de pression, de manque de respect et de chantage risque de continuer : sur des questions de pratiques religieuses obligatoires chaque semaine, sur le baptême et l’éducation religieuse des éventuels enfants, et même sur le don obligatoire de sommes importantes de l’argent du ménage à l’église…

C’est à votre fiancée de choisir : elle ne peut pas avoir à la fois le beurre et l’argent du beurre. Elle ne peut pas garder la foi de cette église étroite, et choisir un homme d’une autre église. Elle ne peut pas dire aimer un homme et ne pas respecter sa foi. Il y a un moment où il faut choisir, dans la vie d’une personne adulte, être cohérent avec soi-même. Je sais bien que ce n’est pas facile, cela ne l’est pour personne. La vie est comme cela.

Si le prêtre de votre église n’est pas lui-même une personne à l’esprit étroit, l’Eglise Romaine accepte de célébrer un mariage entre un catholique et une chrétienne non-catholique baptisée. Mais encore faut-il que votre fiancée accepte d’être mariée ainsi, en dehors de son église. Dans tous les cas, il me semble essentiel que chacun de vous deux s’engage en toute sincérité :

  • à respecter la foi et les croyances de l’autre, et à protéger l’autre de sa propre famille si celle-ci n’a pas l’esprit aussi ouvert,
  • à ne pas exagérer dans la pratique religieuse ni dans des dons à l’église prenant trop de place sur la vie de famille,
  • à donner aux enfants la connaissance des deux confessions, et à leur laisser le choix pour quand ils seront grands.

Un tel couple, une telle famille participe à créer des liens de respect et des passerelles entre chrétiens de différentes sensibilité, C’est un ferment d’union dans le corps du Christ.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Ani dit :

    il faut faire attention, à ce genre de relations qui ne me sont pas saines et qui ne démarrent pas sur de bonnes bases.

    Moi aussi à un moment la question d’un re- baptême m’avait traverse l’esprit( je voulais un baptême par immersion cela me semblait plus théologique et je voulais ainsi approfondir ma foi) Mais j’ai vite abandonne l’idée lorsque je me suis retrouvée face à mes propres contradictions.
    Je m’explique ; J’ai eu des témoignages de personnes qui ont fait une telles démarche. Ces personnes m’ont dit  » le baptême protestant n’a rien avoir avec le baptême catholique que je n’avais pas choisi  » ! Alors que justement, si! C’est toujours un baptême chrétien fait au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit. Un rebaptême cela revient au contraire à rejeter ce beau cadeau du baptême . Tout le contraire de la démarche du baptême.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.