Je suis en train de lire les lettres de Paul, et cela pique un peu. Un peu beaucoup.

Jésus et la Samaritaine, peinture par File:Angelika Kauffmann -1796

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour Marc,
J’aurais aimer votre avis,votre vision théologique sur 1 Corinthiens chapitre 11,1-16.
Je trouve que ça pique un petit peu !
Merci d’avance et merci pour vos réponses qui sont toujours très pertinentes.
Bonne fin d’année à vous, passez de joyeuses fêtes 🙂
Tous mes encouragements !!

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Ce que je retiens de ce développement de Paul, c’est le « Jugez-en vous-mêmes » du verset 13. Excellent. Et c’est bien ce que nous avons à faire, avec l’aide de Dieu.

  • Par ailleurs, cette histoire de cheveux est manifestement très très culturelle, locale. La plupart des chrétiens n’appliquent pas cette obligation pour les femmes d’avoir les cheveux longs, ou de se voiler. Dieu regarde au cœur, pas à la longueur des cheveux, ni à la façon de se vêtir.
  • Quant à la théologie de Paul sur la femme doit être soumise à son mari, comme l’homme doit être soumis au Christ. C’est tout simplement inadmissible de l’accepter. Pour plein de raisons mais d’abord à cause de Jésus-Christ lui-même qui a d’abord envoyé une femme samaritaine vers les habitants de son village, puis a fait de Marie-Madeleine l’apôtre des apôtres (hommes) (Jean 20:17)
  • Pire encore est ce verset 1Co 7:4 « Ce n’est pas la femme qui dispose de son corps, c’est son mari. De même, ce n’est pas le mari qui dispose de son corps, c’est sa femme. » Car ce passage encourage carrément au viol conjugal.
  • Pire encore est le « femmes soyez soumises à votre mari en toute chose » trouvé dans plusieurs épîtres, enseignement qui a été la cause et est encore la cause chaque jour dans le monde de bien des féminicides.

C’est pourquoi, nous ne lisons pas la Bible comme si elle était dictée par Dieu. Ce sont des prédications datant de l’époque, des témoignages de la pensée et de l’expérience spirituelle de personnes géniales, mais ayant leurs limites humaines, ayant aussi leur culture, leur psychologie, leur histoire, écrivant pour une communauté qui a également ses questions, ses difficultés.

Ces textes de la Bible sont d’abord à replacer dans le contexte. Ensuite, ils sont donnés pour nous faire réfléchir. Enfin, ils sont faits pour être lus avec l’éclairage intérieur du Saint-Esprit.

C’est pourquoi, sauf quelques extrémistes, la plupart des chrétiens ne suivent évidemment pas ces commandements sur les cheveux et le voile, ne suivent pas non plus au pied de la lettre les commandements de la Bible recommandant de lapider les enfants désobéissants et les personnes travaillant ou se promenant le jour du sabbat. Bien des chrétiens n’appliquent pas le commandement de Jésus de ne prier que dans la solitude de sa chambre porte fermée, ni même ce commandement de « ne pas résister au méchant » de peur d’encourager les voleurs, violeurs et pédophiles.

Bien sûr.

Et l’avantage de ce genre de passages c’est qu’ils invitent précisément à réfléchir et à prier. Pour ne pas faire n’importe quoi. Et profiter effectivement de l’extraordinaire enrichissement qu’apporte la Bible.

Belles fêtes à vous et à votre famille
Dieu vous bénit et vous accompagne chaque jour, année après année.

par : pasteur Marc Pernot

PS. J’ai abordé cette question de l’apôtre Paul, entouré de collaboratrices et pourtant ayant des paroles qui piquent cruellement notre recherche d’un plus juste équilibre entre femmes et hommes dans une conférence « héros bibliques » à voir et entendre ici.

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *