Je me suis fait débaptiser pour être rebaptisé, cela pose une difficulté ?

Illustration : femme baptisée - Image: 'tiffany dunked' by Camille King 
 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/ http://www.flickr.com/photos/48889042674@N01/1480973

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour,
Je crois que j’ai fait une énorme bêtise sans m’en rendre compte ! De religion catholique de naissance, je me suis retrouvé dans la religion protestante et me suis marié au temple, pensant bien faire, je me suis fait débaptiser de la religion catholique, moi, mon épouse et mes filles… pour après me faire rebaptiser dans la religion protestante.

J’en ai parlé à mon père qui connaît bien les religions et il m’a dit que le baptême catholique était reconnu par la religion protestante et que pour me faire rebaptiser ça risquait peut être de poser un problème théologique car j’avais renié mon baptême, donc Dieu, et qu’il fallait que j’en parle à mon pasteur.

Je pensais pas me retrouver dans cet embarras, et avant d’aller voir mon pasteur j’aimerais avoir votre avis,
merci

Réponse d’un pasteur :

Bonjour Monsieur,

C’est vrai que notre église reconnaît le baptême catholique, en fait, nous reconnaissons tout baptême chrétien quelle que soit l’église. Et comme le baptême est pour nous un signe de la grâce de Dieu, nous ne rebaptisons pas. Cette grâce de Dieu dépassant les limites des églises et du temps. Une personne qui désire marquer un nouveau départ dans la foi peut faire une profession de foi, si elle le désire (ou autrement dit une confirmation de son baptême, ou une nouvelle confirmation).

D’ailleurs, je ne sais pas ce même pas ce que cela peut signifier de débaptiser quelqu’un ??? Comment peut-on faire qu’un acte qui a été fait ne le soit plus ? On peut dire que l’on regrette d’avoir été baptisé, il est peut-être possible d’ajouter une mention sur le registre de ce baptême une mention signalant que la personne concernée regrette d’avoir été baptisée… mais je ne vois pas comment on pourrait débaptiser quelqu’un.

Ce que je vous proposerais, c’est tout simplement de faire vous-mêmes maintenant une profession de foi protestante, et que les autres personnes de votre famille qui le désirent en fassent une de leur côté si cela correspond à leur choix personnel (si vos filles sont assez grandes pour cela). Vous avez reçu le baptême, ce signe de la grâce de Dieu, cette grâce que rien n’efface, et qui ne s’arrête pas à tel ou tel registre de baptêmes, ou telle et telle église avec ses faiblesses et ses qualités.

Mais pas de panique. Dans votre cœur, apparemment, votre démarche n’était pas contre Dieu, mais au contraire dans l’optique d’une plus grande confiance en lui. Le passage d’une confession à une autre n’est qu’un détail, finalement, l’essentiel est de choisir la confession où l’on se sent le mieux pour cheminer avec Dieu et par Dieu. Je dirais la même chose à une personne qui désirerais quitter le protestantisme pour devenir catholique. Chacun son style. Et choisir pour soi-même ne signifie pas critiquer le choix des autres.

Toutefois, un détail encore. Si vraiment l’église catholique a rayé vos noms dans leurs registres de baptême, c’est peut-être un peu ennuyeux pour vos filles plus tard, car elles pourraient avoir besoin d’un extrait de registre de baptême d’une église chrétienne, par exemple pour que leur éventuel futur mariage avec une personne catholique soit reconnu par l’église catholique, ou pour entrer dans une école catholique… Afin de ne pas être dans l’embarras, vous pourriez donc malgré tout demander que vous soyez rebaptisés, peu importe, encore une fois, l’essentiel est dans le cœur, pas dans le registre, pas même dans le geste, mais dans le sens qu’on lui donne.

Bonne route à vous et à chacun dans votre famille.

pasteur Marc Pernot, église protestante de Genève

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Dervin dit :

    Bonjour voilà on a baptiser notre fille il y a 5ans religieusement et nous voulons savoir si on peut la baptiser là civilement a la mairie en changeant le parrain marraine ?

    • Marc Pernot dit :

      Vous pouvez faire comme vous voulez. De toute façon, je dirais que les parrains et marraines ne sont pas d’abord une question religieuse, tout dépend de ce que vous attendez d’eux, comment vous comprenez leur rôle pour votre fille. En tout cas, je ne pense pas que ce soit une question de papier et de déclaration officielle. Et peut-être que vous pouvez déclarer seulement que telle ou telle personne est maintenant les parrain et marraine de cœur de votre fille ? Si vous désirez que ces personnes aient un rôle spirituel pour votre fille c’est évidemment un plus. Vous pourriez alors aller voir le pasteur ou le prêtre de votre paroisse et lui demander de bénir ces deux personnes et leur mission auprès de votre fille ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *