Je me demandais si je ne peux pas simplement vivre ma foi comme je l’entend ?

Par : pasteur Marc Pernot

Une statue de la vierge Marie sur fond de ciel bleu - Image par JackieLou DL de Pixabay

Question d’un visiteur :

Bonjour, voilà j’ai étais baptisé et élevé en tant que catholique. Mais en découvrant votre site, je vois une toute autre façon (moins sévère) de méditer les évangile. Du coup je me demandais si je ne peux pas simplement vivre ma foi comme je l’entend? Car malgré tout j’aime prier la vierge Marie , j’ai l’impression que cela m’est bénéfique de prier le Chapelet et en même je trouve certaines règle du catholicisme sévère.
Pourquoi devons nous simplement nous enfermer dans une branche, alors que l’Amour de Dieu doit être ce qui gouverne en priorité…
Le problème étant que du coup je ne sais pas trop si je dois changer d’Église ou pas…

Que dois-je faire?
Merci pour votre réponse. Soyez bénis

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Vous n’êtes nullement obligé de vous enfermer dans une branche !

Certaines églises n’aiment pas que l’on se nourrisse à plusieurs tables; C’est à mon avis de l’abus spirituel, car cela est bénéfique pour bien des personnes. C’est une question très très personnelle.
Jésus n’était pas du genre à enfermer les personnes, il les libérait. Souvent, après avoir aidé une personne ou enseigné les foules, ils les envoie prendre leur propre chemin.

Je suis bien d’accord, l’amour de Dieu est au centre, il élimine toute peur de lui. Donc, comme le dit l’apôtre Paul « tout est permis, seulement, tout ne construit pas ». Ce qu’il convient de déterminer c’est ce qui, pour vous, est effectivement constructif. Ce qui peut l’être pour vous ne conviendrait peut-être pas à telle autre personne et réciproquement.

Comment déterminer ce qui sera le mieux pour vous ? Jésus dit à propos du shabbat : « le shabbat est fait pour l’homme et non l’homme pour le shabbat. » Je pense que cela invite à être empirique et pragmatique dans le domaine de la religion : pour choisir la sensibilité religieuse et ensuite la façon dont vous la pratiquerez, il est bien de chercher ce qui vous fait, vous, effectivement progresser à moyen et long terme, ce qui vous permet de développer votre capacité à réfléchir et à prier, de vous ouvrir à Dieu en confiance, et à vous préoccuper de votre prochain, d’avoir une vie plus équilibrée entre ses différentes dimensions et appels.

A vous de voir votre insertion dans une église ou dans deux. De toute façon, il est bon de garder son esprit de liberté intérieure. Nul n’est habilité à vous dire que vous devriez prier ainsi et pas comme cela. Si donc vous vous insérez dans une paroisse protestante, vous n’avez pas à rendre des comptes de votre façon de prier, cela vous appartient, et normalement le pasteur ne devrait pas critiquer la façon de prier des autres. Si vous vous insérez dans une paroisse catholique, vous pouvez entendre ce que dit le prêtre, l’évêque ou le pape et vous sentir libre d’être du même avis ou non. Comme vous dites, l’amour de Dieu nous y autorise, Dieu lui-même nous accompagnera et nous aidera à trouver le bon chemin par son souffle, son Esprit. Vous pouvez aussi aller de temps en temps au culte protestant et de temps en temps à la messe, aller au groupe biblique de la paroisse protestante et prier Marie dans la chapelle catholique d’à côté…

Donc oui, vous pouvez vivre simplement votre foi comme vous l’entendez ! C’est le propre de la foi. Notre pratique de la foi gagne précisément à être vécue simplement, en toute sincérité, car elle est libérée par l’amour de Dieu, qui prime sur tout.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *