Je fais du shiatsu, de la danse et du yoga cela m’a aidé, en plus de ma foi chrétienne. Mais on cherche à me faire peur sur ces pratiques.

Par : pasteur Marc Pernot

une femme se préparant à recevoir un traitement pas massage - Image par Kai Miano de https://pixabay.com/fr/photos/gu%c3%a9rison-le-shiatsu-blond-diriger-2275546/

Question d’un visiteur :

Bonjour Monsieur,

Je suis baptisée catholique et pratiquante depuis ma vingtaine. Votre site est un soutien extrêmement précieux dans ma vie de foi.
Merci beaucoup et je prie pour que vous ayez la force de poursuivre votre mission sans vous épuiser.

Je me permets aujourd’hui de vous poser une question sur mon métier.

Je suis d’un naturel curieux et cette curiosité m’a amené à découvrir beaucoup de choses et de cultures.
Cette curiosité est liée à une grande sensibilité qui me fait souvent souffrir et souvent me perdre dans des dédales de pensées et d’angoisses. J’ai fait des dépressions notamment après les attentats que j’ai vécu de très près.

Pour m’aider dans ma vie je me suis mise à faire du shiatsu, de la danse et du yoga, ainsi que de l’assise zen japonaise ( c’est père dominicain qui m’a guidé) cela m’a énormément aidé. Je n’ai jamais perdu ma pratique religieuse à ces moments la, cela m’a soutenu. J’ai donc appris le massage shiatsu pendant 4 ans (points de pressions avec les pouces, les paumes et les coudes sur une personne habillée et allongée sur un futon), puis je me suis formée au mouvement somatique. Et j’en ai fait mon métier depuis.

Depuis quelques temps, je sens une énorme crispation sur ces pratiques et à chaque fois que je me confesse (ce qui me coute déjà beaucoup) on tente de me faire peur en me disant que je joue avec les energies et avec les portes démoniaques. Cela me fait extrêmement peur, je n’ai aucune envie de cela, ni de dérégler les gens qui viennent me voir.

Mon envie et constat est simple, dans la vie il est bon de se centrer, de bouger et de se faire masser. Et prier pour ceux qui prient.
J’ai totalement conscience d’où viennent ces disciplines et des paradigmes philosophiques qui sont en dessous, mais je ne me sens pas appellée à y adhérer. Les gens savent que je suis catholique et que je ne chante pas les mantras, mais cela s’arrête la. Je ne suis d’ailleurs jamais allée en inde ou au Japon. Je n’ai pas d’attirance particulière, et surtout pas de quête spirituelle. Jesus est mon sauveur et je l’aime.

Je suis sur un chemin de connaissance de moi, et des autres mais pas de religiosité.

Je suis touchée par ce que l’on me dit et je veux bien être prudente, mais en toute honnêté je ne ressens absolument pas ce que l’on me dit…et je vois beaucoup d’intelligence humaines derrière ces pratiques.

Qu’en pensez vous?

Cordialement,

Réponse d’un pasteur :

Chère Madame,

Franchement, je ne pense pas qu’il y ait le moindre problème dans votre façon d’être, de vivre, et de pratiquer. Vous le faites avec ouverture d’esprit et avec prudence.

Comme le dit l’apôtre Paul « Tout est permis, tout n’est pas utile, tout n’édifie pas ». Manifestement, votre pratique des ces exercices vous fait du bien, vous édifie. Manifestement cela ne diminue pas votre foi, bien au contraire. C’est parfait !

Je ne sais pas ce que ces prêtres qui vous confessent craignent ? Croient-ils vraiment à ces « énergies » et ces « portes démoniaques » ? Même s’ils y croient, en Christ, nous n’avons rien à craindre de tout cela.

Par contre, il n’est pas bon, pas utile, pas édifiant de vous faire peur et de vous culpabiliser. Jésus ne fait jamais cela. Il réconforte, encourage, relève.

Faites seulement confiance dans l’amour de Dieu. Il connaît votre cœur, il est heureux et fier de vous voir avancer. C’est devant Dieu et directement, dans le secret de votre chambre (comme le propose Jésus en Matthieu 6:6), que vous pouvez faire le point sur vous et votre vie, devant Dieu. C’est là l’essentiel. Le reste : l’église, la religion : ce sont des exercices, seulement des exercices pour nous aider dans ce geste d’aller vers Dieu dans la confiance et dans l’espérance.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *