J’aimerais savoir sur la vie de Marie de Nazareth. Le oui devant l’ange Gabriel.

Marie, nécropole à Tyr, vers 440 - RomanDeckert

Une des premières représentations de Marie, vers 440 dans une nécropole à Tyr

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour
J’aimerais savoir sur la vie de Marie de Nazareth.
Le oui devant l’ange Gabriel.
Merci

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Bravo pour votre recherche, votre intérêt.
Marie est la mère biologique de Jésus. C’est déjà une grande chose.

Dans les évangiles de Luc et de Jean, elle est ensuite l’occasion d’offrir une figure du disciple. C’est pourquoi vous avez bien raison de vous intéresser au « oui » de Marie à l’ange.
  • Un ange : une expérience spirituelle, par la prière et/ou la recherche de Dieu dans l’étude.
  • Dire oui à l’ange, c’est cette confiance en Dieu, ce désir d’avancer grâce à lui, avec lui.
  • Ce oui de Marie accepte d’être fécondée par l’Esprit Saint (le souffle de Dieu, ou la puissance de création de Dieu) pour que naisse le Christ. On pourrait traduire cela en disant qu’en établissant une relation de confiance avec Dieu nous laissons naître et grandir notre dimension qui est en communion avec Christ, qui est même frère ou sœur du Christ, participant au salut du monde avec lui.
L’évangile selon Jean en parle d’une façon plus poétique ou théologique quant il dit que la Parole de Dieu, ou son éclairage, sa présence donne à ceux qui la reçoivent le pouvoir de devenir enfant de Dieu (Jean 1:1-18). Cela signifie que ce « oui » à Dieu revient à se laisser féconder, à se laisser augmenter, se laisser devenir plus aimant, plus espérant, plus en communion avec Dieu, plus sensible à notre vocation personnelle, notre appel à nous investir comme créateur dans le monde à notre façon, à nous laisser éclairer par Dieu pour prendre de la hauteur et devenir à notre mesure prophète ou prophétesse…
C’est pour méditer sur ce oui de Marie, dans un certain sens, que les chrétiens se donnent chaque année la fête de Noël.
A nous de dire ce oui. Même si nous connaissons des étapes décisives dans notre vie, ce « oui » est un oui quotidien, à renouveler chaque jour, en particulier le matin, un oui à la vie qui est augmentée. Penser à Dieu ne serait-ce qu’une seconde, ou la simple envie de penser à prier, c’est déjà une prière, c’est déjà un petit « oui », que Dieu mettra à profit.
Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *