J’ai la foi en Dieu, en Jésus-Christ, mais je ne sais où me placer, dans quelle église ou plusieurs, et comment témoigner ?

un groupe de personnes mangeant et discutant - Photo by Priscilla Du Preez on UnsplashPar : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour,

Je vous contacte car bien qu’ayant la foi en Dieu, en Jésus-Christ ressuscité pour nous sauver, je ne sais où me placer. Tantôt, je me sens protestant car pour moi seul le message de la Bible compte et est immuable. Puis tantôt, je me sens de nouveau attiré par le catholicisme (religion enseignée « par défaut » quand j’étais enfant), mais me revient à la mémoire qu’il y a des choses que ne crois pas: l’obligation de passer par la confession pour recevoir le pardon, le purgatoire, les indulgences, alors je reviens au protestantisme. Cependant, ce dernier me parait parfois encore trop moralisateur. Il se dit « culte de liberté » mais des gens sont encore un peu trop… comment dirais-je… « faut faire ci, faut faire ça ».

J’ai donc cette sensation de ne pas être trop catholique, sans le rejeter et de ne pas être trop protestant, sans le rejeter non plus. Tout ce que je sais, c’est que j’ai la foi en Dieu le Père, la venue de Jésus-Christ pour nous enseigner et nous pardonner, chemin unique vers la vie éternelle.C’est mon socle.

Je rejette toute forme d’autorité pouvant altérer la relation personnelle et la compréhension personnelle de la Bible, menée par l’Esprit Saint. Je ressens que je souhaite comprendre la Bible comme Dieu veut que je comprenne, pour ma vie, pour me changer et pas qu’on m’impose une pensée. Je me dis que je suis peut-être donc plutôt un protestant libéral car si par exemple quelqu’un me dit « il ne faut pas marier les homo-sexuels », sans avoir d’opinion sur la question je lui réponds pourtant « Pourquoi ? Es-tu Dieu pour en juger ? » Mais voilà, je lis que le protestantisme libéral est unitariste et qu’il remet en cause la divinité du Christ et de l’Esprit Saint, par rapport à celle unique du Père, et ce sont des choses qui me font peur car on touche un fondement de la foi chrétienne et la question de l’accès direct à la vie éternelle (confirmez vous cet aspect du protestantisme libéral ?)

Je rentre dans une église catholique comme je rentre dans une église protestante… pour moi Dieu est partout et n’appartient pas à un culte chrétien précis… j’ai cette sensation d’aimer le dialogue et que sous réserve d’être chrétien bien sûr, Dieu ne condamne pas telle ou telle façon de le glorifier et ne condamne pas tel ou tel choix… je suis tombé sur le Twitter de la Fédération des Réseaux du Parvis, qui me semble bien coller à mon état d’esprit. Le NON à toute autorité humaine religieuse, le OUI à la conduite de l’Esprit par Dieu, le dialogue interreligieux. Et je crois que moins les esprits seront fermés, moralisateurs, plus le message chrétien, la Bonne Nouvelle du Christ ressuscité et sauveur pourra être acceptée par tous. Car ce n’est pas Dieu qui conduit à la déchristianisation mais bien le côté « il faut » de l’être humain.

J’apprécie quand je suis le Twitter, par exemple celui de telle paroisse protestante, ou de la Fédération des Parvis… je veux servir Dieu avec ma Bible, dire aux gens que c’est possible pour tous, qu’il soient catholiques, protestants, athées… et ne jamais condamner. Etre libre et joyeux, conduit par Dieu et non par quelconque autorité humaine…. mais que faire, que faire, car je ne sais pas où « me caser »… et je sens que Dieu est là, que je veux transmettre son message.

Peut-être pouvez-vous m’éclairer ?

Amicalement,

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Personnellement, je trouve votre parcours et votre façon de vivre votre foi magnifique. Je suis tout à fait d’accord que l’église n’a pas pour rôle de faire peser des « faut faire ceci, ne faire cela, penser ceci » sur la vie, le cœur des gens et encore moins sur la foi des gens. L’église a pour mission d’aider les personnes à se réconcilier avec Dieu (« le ministère de la réconciliation » (2Co 5:18) comme dirait Paul).

Vous trouverez bien sûr des personnes pour vous dire qu’il faut choisir et se placer quelque part. Cela leur appartient de préférer vivre leur foi ce cette façon, ce n’est pas une raison pour penser que tout le monde serait fait sur le même moule et devrait donc les suivre dans leur façon de vivre leur foi. C’est à chacun de veiller sur sa propre foi, voir si elle est vivante, nourrie, voir si elle est libre et confiance en Dieu (c’est un peu le principe même de la foi chrétienne). Personne n’est mieux placer que vous pour veiller sur votre foi, aucun directeur spirituel (autre que Dieu) n’est même habilité à faire cette veille, prendre ces soins.

Je connais bien des personnes qui vivent leur foi sans « se placer » dans une seule communauté, mais butinent dans plusieurs endroits. Et à qui cela convient très bien. Il me semble personnellement que cela permet d’allier à la fois l’approfondissement de la pensée et le souffle d’ouverture, de profondeur qui permet d’avancer dans sa propre réflexion sans confondre Dieu avec l’idée que nous nous faisons de lui à un moment donné. C’est ainsi que l’on peut avec grand avantage s’intéresser à différents courants, et auteurs dans le christianisme et aussi dans la philosophie, la science, la littérature, les arts.

Cependant, il est tout à fait normal d’avoir besoin de quelques relations, quelques amis, et une paroisse où l’on se sente pas trop trop mal pour y aller et pour y revenir de temps en temps en pouvant parler avec d’autres « vraies personnes ». C’est possible tout en gardant sa liberté de foi et de pensée. L’église est et doit rester, je pense, une salle d’entrainement, pas LE lieu principal de notre vie spirituelle et de notre conscience (qui est fondamentalement intime). Donc vive la liberté, mais c’est vrai : il est bon par ailleurs d’être avec quelques autres vraies personnes, un groupe, une appartenance ?

Bravo pour cette soif d’annoncer l’Evangile. Un évangile vécu par vous en particulier, ce qui n’est pas un système de langage écrit par d’autres, ni un appel à rejoindre telle ou telle institution.

  • Le plus difficile et le plus excellent est de dire tout simplement aux personnes que vous croisez dans la vie courante, à l’occasion, que vous êtes heureux d’avoir une recherche, une vie spirituelle. Le faire sans que l’autre ait l’impression que vous lui faites la leçon, juste comme vous parleriez du bien que cela vous fait de pratiquer la course à pieds. C’est le plus difficile et le plus utile de témoigner ainsi dans le monde en dehors des églises, car c’est là que se trouve 80% des gens, dont une bonne part a une recherche de sens et de spiritualité sans bien savoir comment la vivre
  • Vous pourriez souhaiter annoncer l’Evangile et aider d’autres personnes à avancer dans la foi à travers du bénévolat dans une paroisse, cela est sympa et utile (c’est en plus du point précédent qui est l’essentiel, dirais-je). Cela ne vous oblige pas à vous enfermer non plus dans une seule paroisse d’une seule église. Vous pouvez avoir une insertion dans telle paroisse pour être moniteur de catéchisme, aller dans telle autre pour tel groupe biblique, et aller au culte ou à la messe ailleurs, prendre une semaine de retraite dans telle abbaye.
  • Personnellement, je ne discute pas trop sur les réseaux sociaux, je ne fréquente pas twitter et peu facebook car il me semble qu’il y a là une mauvaise ambiance, pleine de trolls que je ne désire pas spécialement nourrir. Par contre, il me semble qu’un blog est bien car il est possible d’y maintenir une ambiance plus apaisée. Afin de témoigner de votre foi, vous pourriez faire un blog, ou réagir positivement sur les multiples blogs, partageant ainsi votre point de vue. Personnellement, je n’irais jamais sur un blog ou un forum porter la contradiction, et si je vois que le modérateur du blog laisse des personnes user de polémique sur son blog, je fuis afin de ne pas moi-même alimenter ce genre d’ambiance.

Bravo, et merci pour ce beau message. ce souffle de foi et cette sincérité, cette liberté, vous offrez une belle figure de foi chrétienne qui peut aider d’autres personnes à se réconcilier avec ce Dieu que nosu a fait découvrir Jésus Christ.

Dieu vous bénit et vous accompagne
.

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Julien dit :

    Bonjour,

    Je vous remercie pour votre réponse très riche, qui me réconforte, je me sens moins seul à vivre ma foi de cette façon.

    Merci pour vos idées et points d’attention sur les réseaux sociaux, qui sont souvent sources de confusion et de morale.

    Dieu vous bénisse.

    Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *