27 novembre 2023

Une femme accroupie se tord le cou pour voir vers le haut par la fenêtre - Photo de Anastasiya Badun sur https://unsplash.com/fr/photos/une-femme-en-robe-noire-appuyee-contre-une-fenetre-y_HAunqz4CM
Question

J’ai envie de faire une évolution professionnelle mais je m’en empêche car les avis de mes parents sont négatifs.

Une femme accroupie se tord le cou pour voir vers le haut par la fenêtre - Photo de Anastasiya Badun sur https://unsplash.com/fr/photos/une-femme-en-robe-noire-appuyee-contre-une-fenetre-y_HAunqz4CM

Question posée :

Pasteur,
Bonjour, je me tourne vers vous car j’ai des questionnement sur ma situation.
Depuis toute petite je suis là fille qui soutient, qui aide la famille avec le temps j’ai fais beaucoup de concession pour faire en sorte de ne jamais les contrariés. Aujourd’hui j’ai l’envie de faire une évolution professionnelle mais je m’en empêche car leurs avis sont négatifs.
J’ai peur si je décide de ne pas respecter le souhait de ma famille, notamment celui de ma mère je me fais en porte à faux avec dieu.

Je ne cesse de prier pour cet situation et j’ai l’intuition que dieu me pousse à réaliser mes projets mais j’ai peur.

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Il me semble que vous êtes vraiment un personne formidable. Pleine d’amour, de respect, de soif de Dieu, de lui être fidèle.

Que nous demande Jésus pour plaire à Dieu ?

Que nous propose Jésus ? D’écouter et d’aimer Dieu, effectivement. Et d’aimer notre prochain comme nous-même.

Vraiment on peut dire que vous aimez Dieu. On peut dire que vous aimer vos parents, jusqu’à vous sacrifier. Ils sont parmi vos plus proches parmi vos prochains, c’est vrai. Seulement, dans « aime ton prochain comme toi-même », il y a aussi « aime toi toi-même ». Il ne faut pas l’oublier car sans cela on s’épuise et on ne peut plus aimer personne. En plus, en écoutant Dieu, que vous dit-il ? Que vous êtes une personne qu’il aime et en qui il espère. Qu’il veut que vous puissiez épanouir votre propre personnalité : il ne fit pas l’étouffer, l’écraser, la transformer en esclave.

Honorer les parents ? Être soi-même et libre ?

A vous lire, je ne peux pas décider à votre place, mais il me semble sincèrement qu’il serait bon que vous poursuiviez vos projets.

  • Il est bon d’honorer ses parents, d’avoir de la gratitude pour tout ce qu’ils ont apporté, de laisser de côté ce qui a été moins bon ou mauvais de leur part, autant que nous en avons la force.
  • Mais l’honneur des parents c’est d’avoir des enfants libres, qui puissent devenir eux-mêmes. Continuer à vouloir les façonner quand ils sont adultes n’est bon pour personne. Ni pour eux ni pour vous.
  • C’est d’ailleurs comme cela que commence l’histoire d’Abraham : Dieu lui dit de se mettre en route en quittant la maison de son père, il lui donne sa bénédiction et l’encourage à être bénédiction. (Genèse 12). Quitter la maison de ses parents, leur domination, ce n’est pas les injurier, c’est les honorer en mettant en valeur la vie qu’ils ont donnée.
  • Et cela, même s’ils ne le comprennent pas. Et peut-être surtout s’ils ne le comprennent pas car ce serait le signe qu’ils veulent garder leur fille captive, ce qui est contraire de la vie que Dieu veut.
  • Cela ne vous empêche pas, vous, de continuer à les aimer et à avoir de beaux contacts avec eux, de continuer à les aider dans la mesure de vos forces mais avec discernement, sans dépasser vos forces.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Partagez cet article sur :
  • Icone de facebook
  • Icone de twitter
  • Icone d'email

Articles récents de la même catégorie

Articles récents avec des étiquettes similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *