Est-ce que j’ai de mauvaises raisons de me rapprocher de la religion ?

Par : pasteur Marc Pernot

jeune fille souriante assise dans un pré - Photo by Sarah Brown on https://unsplash.com/photos/tTdC88_6a_I

Question d’une visiteuse :

Bonjour,
Je suis une adolescente de 16 ans. Je n’ai pas été baptisé et quand j’étais petite, je ne comprenais pas cette religion et j’étais médisante. J’ai toujours essayé d’être gentille, de respecter chacun et d’aider les personnes qui m’entoure. Aujourd’hui, j’ai grandi et j’aimerai savoir si je peux connaître davantage cette religion. J’ai une angoisse de la mort depuis 2 ans. J’aimerai également faire partie d’une communauté qui aide les personnes et les animaux. J’ai besoin d’être rassurée. J’ai donc quelques questions :
Est-ce que j’ai de mauvaises raisons de me rapprocher de la religion ?
Puis-je prier en n’étant pas baptisée mais en tant qu’agnostique (j’espère que je ne me trompe pas de mot) ?
Je trouve superbe cette initiative de répondre aux questions sur un bloc. Je vous remercie d’avance.

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Et bravo pour cette belle démarche, c’est hyper touchant. Vous êtes vraiment sur une voie excellente, et complète : vouloir prier et vouloir aider les êtres vivants avec d’autres personnes.

Il est normal d’avoir peur de la mort. Tout changement, toute page qui se tourne est un saut dans l’inconnu puisqu’on ne l’a pas encore vécu. Et puis cette peur de la mort est en réalité un amour de la vie, un enthousiasme de vivre et d’être en relation avec ceux que l’on aime. C’est donc, à la base, une chose excellente, la question est de retourner notre angoisse de la mort en une passion pour vivre intensément, encore plus authentiquement, et goûter chaque matin comme une bénédiction, comme le cadeau d’une journée de résurrection, comme une chance pour faire au moins une belle et bonne petite chose, si possible, dans cette journée et dans la suite de notre vie. C’est pourquoi je trouve que vous êtes dans un excellent état d’esprit.

Votre désir de prier est excellent, absolument. Le matin cela nous replace dans un bel élan et nous ouvre à ce qui est source de bonté, de beauté, de créativité, cela nous ouvre à ce qui est plus grand que nous, source de vie dans l’univers : Dieu. Cela nous aide à nous rappeler que dans cette journée, nous ne sommes pas seul, et que nous comptons. Le soir cela nous aide à remercier pour ce qu’il y a eu de bon dans notre journée, parfois d’excellent ou de seulement pas trop mauvais, de remercier pour le bon côté d’une personne qui a été sympa, et de nous inspirer de tout ce meilleur. Prier nous aide à formuler nos difficultés et notre espérance, nos projets, comme vous l’avez fait dans ce mail. Devant Dieu. Devant Dieu que l’on connaît si peu, et imparfaitement, bien sûr.

Il n’y a aucun obstacle à prier Dieu quand on doute de son existence. C’est de toute façon une bonne gymnastique de vie. D’une manière générale, il vaut mieux être un peu trop agnostique, cela laisse de l’espace pour la recherche et la découverte. Les personnes qui ne sont pas assez agnostiques sont plutôt problématiques, jugeant, critiquant, faisant la leçon, voulant attirer dans leur propre mouvement… mieux vaut ne pas discuter de religion avec une personne qui ne doute pas, qui n’est pas ouverte à la diversité. Quand vous doutez de Dieu, vous pouvez commencer par l’imaginer comme ce qui est source de vie meilleure, d’inspiration bonne, ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue. Et de prier face à cette source. Il n’est pas du tout impossible qu’un jour, vous la sentiez, cette source, comme vous aimant et vous gardant dans son amour.

Ne pas avoir été baptisée n’est absolument pas un problème pour Dieu. Il n’est pas une sorte de fonctionnaire qui surveille que les passeports portent bien tous les visas. Dieu vous a personnellement aimée et comptée comme sa fille chérie avant même que vous pensiez à lui. Le baptême est un signe de cela, un signe qui nous aide, nous, à prendre en compte ce fait dans notre conscience. Un jour, si vous le désiriez, vous pourriez demander le baptême.

Si vous voulez en connaître plus sur la foi chrétienne, le mieux est peut-être que vous lisiez un ou deux des quatre évangiles, ce sont quatre témoignages sur Jésus datant de l’époque. Lire par exemple l’évangile selon Matthieu et l’évangile selon Jean. Chacun prend environ trois heure à lire. Ne vous inquiétez pas s’il y a un passage étrange, vous pouvez juste passer pour le moment, ou poser la question si ça vous bloque.

Dieu vous bénit et vous accompagne.

par : pasteur Marc Pernot

Print Friendly, PDF & Email

Marc Pernot

bio de Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.