Cela fait 80 ans que je prie pour la paix. Puis-je encore espérer ?

Visage d'une femme âgée, un peu triste et pensive (illustration) - Image: 'Arrugas' http://www.flickr.com/photos/91485322@N00/3846015531 Found on flickrcc.net

Par : pasteur Marc Pernot

Question d’un visiteur :

Bonjour,

Cela fait plus de 80 ans que je fais la prière suivante, que je crois universelle, c’est à dire qui peut être dite quelle que soit sa croyance :

Oh Dieu si Tu existes, faits que le peuples ne s’entretuent plus en Ton Nom !

Au désespoir de voir un exaucement à cette prière, puis-je encore continuer ?

Avez vous une réponse ?

Fraternellement

Réponse d’un pasteur :

Chère Madame

Merci pour cet effort de prière.
Aucune prière n’est vaine, et cet élan, cette fidélité, cette ouverture à l’universel est admirable.

Cela dit, personnellement, cette prière ne correspond pas à ma théologie si l’on pense à un exaucement où Dieu, comme par magie, faisait cesser toute guerre, toute haine, toute violence parmi les humains. En effet, bien sûr que Dieu veut que les les peuples ni les personnes ne s’entretuent. Ni au nom de Dieu, ni au nom de quoi que ce soit d’autre, d’ailleurs, juste par folie ou racisme, ou cynisme, ou idéologie, ou rapacité… n’est pas plus génial, ni pire, je pense.

Et donc, s’il y a encore des personnes qui tuent, et c’est malgré la volonté de Dieu.

Voilà quelle serait ma prière :

Ô Dieu, tu existes et tu cherches à faire de nous un seul corps dans la diversité des membres.
Comment pouvons nous encore nous entretuer ?
Pourrais-tu faire de moi un artisan de paix ?

L’exaucement de la prière pour la paix ne peut se faire qu’en nous-même. Car personne, pas même Dieu, ne peut forcer une personne à aimer, à tendre la main pour donner et pour recevoir, au lieu de tendra la main pour prendre et pour tuer.

Ce sont les humains qu’il faut faire changer, qu’il faut toucher, qu’il faut convaincre. Dieu, lui, est déjà convaincu que la paix vaut mieux que la guerre. Et Dieu y travaille. Il essaye. Et il nous embauche.

Vous y avez répondu, à votre façon.

Vous avez participé à cette ouverture à ce que Dieu espère.

Soyez-en profondément remerciée.

S’il vous plaît, continuez à prier pour nous.

Amitiés

par : pasteur Marc Pernot

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *